Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 4 ... 6 »


Vous souvenez-vous de... (récapitulatif post 27)
Expert Onirien
Inscrit:
17/02/2016 15:44
De Bordeaux, la belle endormie...
Groupe :
Évaluateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 6952
Hors Ligne
Je vous propose ici un fil ou chacun pourra mettre quelques mots et le lien vers une nouvelle d’Oniris qui l’a particulièrement marqué. Les abysses d’Oniris sont en effet des méandres mystérieux où se cachent d’excellents textes qu’on a envie de faire redécouvrir. Plongez-vous dans les listes et ramenez à la lumière en un texte qui vous a particulièrement plu.



De façon totalement arbitraire, perpendiculaire et délibérée, je commence par L'étable de Jaimme (toujours deuxième dans la liste des nouvelles aujourd’hui) parce que j’aime la science-fiction, et ça, ça ne se discute pas.

Le texte se situe dans un des grands sous-genres de la SF, le Space Opera, domaine où se sont illustrés Isaac Asimov (Fondation), Franck Herbert (Dune), Robert Heilein (Starship Trooper)… Parmi les contemporains, on pourrait parler d’Orson Scott Card ou Marion Zimmer Bradley.

La difficulté pour aborder le genre à travers un texte court, c’est qu’on a pas la place pour construire un univers entier, ce que permettent les romans et les séries. Le risque en nouvelles, c’est de lasser le lecteur par trop d’explications. Jaimme réussit ici à éviter toute lourdeur dans les précisions concernant l’univers dans lequel se situe le récit. Celui-ci est mené de manière dynamique en alternant des scènes mystérieuses se jouant à l’intérieur de l’étable et le contexte exterieur qui finissent par se rencontrer. Cette façon de faire entretient le suspens en distillant au compte gouttes des révélations sur ce que sont réellement l’étable… et ses habitants...

Je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler le texte… Cliquez vite sur le lien ci-dessous...

L'étable


Contribution du : 15/06 09:38:52

Edité par Perle-Hingaud le 8/7/2018 11:36:08
_________________
Ca veut dire ce que ça dit, littéralement et dans tous les sens.

Arthur Rimbaud
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Vous souvenez-vous de...
Maître Onirien
Inscrit:
01/07/2009 13:04
De Besançon
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Auteurs
Post(s): 15381
Hors Ligne
Tu me donnes envie de lire cette nouvelle avec, notamment, ces mots sur l'écriture de l'auteur : " Cette façon de faire entretient le suspens en distillant au compte gouttes des révélations sur ce que sont réellement l’étable… et ses habitants…"

Je ne suis pas très fan de SF, mais c'est sans doute par méconnaissance. Je suis un peu comme ces lecteurs qui, face à de la poésie, quand ils n'en lisent jamais et/ou ne la comprenne pas, se disent "je n'y comprends rien"... J'entends parfois cela autour de moi… Mais je sais que c'est une fausse impression, et qu'il y a autant de diversité en SF qu'en poésie, par exemple…

En tout cas, tu as piqué ma curiosité par rapport à cette nouvelle que je prendrai le temps de lire.


Contribution du : 15/06 19:13:45
_________________
Inspiration ou poésie...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Vous souvenez-vous de...
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
17/11/2016 11:09
De Juste à côté du monde
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 2818
Hors Ligne
Bonjour,
C'est une excellente idée. Je vais de ce pas aller fouiner un peu dans les listes et mes souvenirs.

A bientôt sur ce fil.


Contribution du : 15/06 19:34:56
_________________
" Seul celui qui n'a plus d'attache à rien n'a plus rien à ménager" Stefan Zweig
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Vous souvenez-vous de...
Expert Onirien
Inscrit:
27/01/2016 21:52
De Salade de fruits
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 5748
Hors Ligne
Super initiative !

Moi je vais citer deux textes si je peux.

1 : Dani-Elle et Natha-Lui (par Estcho pour le concours Onirien à deux mains) , parce que je suis deux des quatre mains sur l'oeuvre et que j'adore le fait d'avoir collaboré avec Tchollos, qui était le patron à l'époque, en nouvelles !

2 : Battements d'elles, de Colibam parce qu'il fait partie des auteurs disparus que je regrette infiniment !
Une qualité de plume, une sensibilité sans mièvrerie, un talent indéniable !

Contribution du : 15/06 22:08:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Vous souvenez-vous de...
Maître des vers sereins
Inscrit:
11/02/2008 03:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 32309
Hors Ligne
Bon retour de cette idée, et je ne vais pas manquer de rappeler à nouveau une nouvelle hors du commun.

Déjà, et c'est très malhonnête comme argument, c'est une nouvelle de 2543 caractères, en sachant que le formulaire d'envoi des nouvelles ne peut être validé avec moins de 2500 caractères...

Ce texte est une performance.

Le propos est ferme : la fiction c'est nous, les lecteurs et la réalité, c'est lui le texte. On ne s'immerge pas, on réalise que l'on n'a jamais existé.

Ce texte est prophétique.

Les tenants et les aboutissants importent peu, le titre et l'histoire qui est contée les transcendent : il s'agit d'une démonstration par l'absurde d'un profond paradoxe de la nature humaine, mais jusqu'à quel point peut-on se recroqueviller ?

La réponse est dans Frontières


Contribution du : 15/06 23:51:23
_________________
Un Fleuve
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Vous souvenez-vous de...
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
17/11/2016 11:09
De Juste à côté du monde
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 2818
Hors Ligne

Coucou à tous.

Il n'est plus venu sur Oniris depuis des lustres après y avoir laissé des nouvelles magnifiques que j'ai adoré, presque toutes.
Vous souvenez vous de Neojamin, un superbe auteur qui m'a fait tellement voyager.

Ma préférée est "Partir" de Neojamin.

A lire ou à relire avec grand bonheur.



Contribution du : 17/06 01:11:12
_________________
" Seul celui qui n'a plus d'attache à rien n'a plus rien à ménager" Stefan Zweig
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Vous souvenez-vous de...
Expert Onirien
Inscrit:
24/03/2013 19:06
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6812
Hors Ligne
Citation :
La réponse est dans Frontières


Que j'ai lu, David... Bof bof quand même. Je suis d'autant plus surpris par ton choix d'"exhumer" ce texte car tu ne l'avais pas spécialement apprécié à l'époque.

On n'est pas obligé de ressortir que des classiques non plus...

Perso, j'aurais bien fait "revivre" un texte d'Alice (qui n'est pas si vieille ;) mais elle s'est envolée avec ses écrits...


Récemment, j'ai vu un concours de nouvelles qui porte sur le jazz: https://www.francemusique.fr/jazz/jazz-culture-concours-de-nouvelles-jazz-en-velay-2018-59480

ça m'a fait repenser à un texte: MB

Contribution du : 18/06 11:42:30
_________________
SOUSCRIVEZ A LA BOUCHERIE!
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Vous souvenez-vous de...
Onirien Confirmé
Inscrit:
20/10/2013 00:51
De Est de la France
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 709
Hors Ligne
Citation :

David a écrit :
…/… c'est une nouvelle de 2543 caractères, en sachant que le formulaire d'envoi des nouvelles ne peut être validé avec moins de 2500 caractères...
Ce texte est une performance.


Qui dit moins ? … … ? … … ? … 2531 !!



=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=


Qu’on mette mon enthousiasme sur le compte de mon inexpérience littéraire.

… … … …

Je suis sincèrement épaté par l’habileté avec laquelle Cyberalx (Alexandre J.B Richard) réussit à m’entrainer dans la perception partielle et fragmentée du héro.

La construction des phrases, leur rythme …

« Souvenirs :
Plage, vacances, enfance, parents, règles, transgression, torture, punition, plaisir.
La fille lui dit quelque chose.
La fille ?
Il l’avait oubliée :
Sale, trottoir, vulgaire, maquillage, provocation, prostitution, attirance, danger, police. »


… tout surligne le pointillisme erratique d’une ‘conscience envolée’.

… … … …

Je suis heureux de vous recommander cette friandise …

Contribution du : 18/06 13:22:03
_________________
Vers la table d’Anthyme.
Rien ne presse ... On ne meurt que demain.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Vous souvenez-vous de...
Maître Onirien
Inscrit:
01/07/2009 13:04
De Besançon
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Auteurs
Post(s): 15381
Hors Ligne
Merci In-Flight, pour le lien vers le texte MB, de Nemson ! Je viens de faire une lecture fabuleuse !!!

Je vous incite à mon tour à découvrir cette nouvelle. Elle vaut le détour, un vrai bijou...

Contribution du : 18/06 20:12:53
_________________
Inspiration ou poésie...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Vous souvenez-vous de...
Expert Onirien
Inscrit:
24/03/2013 19:06
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6812
Hors Ligne
Citation :
Merci In-Flight, pour le lien vers le texte MB, de Nemson ! Je viens de faire une lecture fabuleuse !!! Je vous incite à mon tour à découvrir cette nouvelle. Elle vaut le détour, un vrai bijou...


Qu'il est bon d'avoir du goût

Contribution du : 19/06 09:15:55
_________________
SOUSCRIVEZ A LA BOUCHERIE!
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 4 ... 6 »





Oniris Copyright © 2007-2018