Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Donaldo75

(1) 2 3 4 ... 22 »
Passionnément ↑ Rincedalle : Ron ron
Salut Rincedalle, Je me suis marré du début à la fin de ce conte absurde et futuriste. Les dialogues sont savoureux, nul besoin de maitriser le binaire ou le langage machine pour décoder la déconnade cachée derrière ces séquences. Le coup du chat est une trouvaille admirable, très originale. Bref, c'est gravement décalé, une parodie des ré... (22/2/2018)
Passionnément stefan : L'avant-garde
Bonjour Stefan, Quelle claque ! La narration demande de rentrer dans ton style, mais ensuite, une fois le cerveau tourné dans le bon sens, la nouvelle devient fluide, racontée dans un langage presque télépathique. Et l'histoire ! Elle commence glamour, un peu dans un registre à la Bret Easton Ellis dans Glamorama. Ensuite, elle bifurque ... (5/7/2018)
Passionnément Acratopege : Toi aussi, mon fils !
Bonjour, J'ai énormément aimé cette nouvelle. Au-delà de la dictature qu'elle décrit, de la cruauté des puissants allant jusqu'à parier sur un parricide, elle raconte aussi une forme d'humanité dans ce vieux dictateur, perdu parce qu'il conservait malgré lui une once d'instinct paternel. Le suspense, si c'est le mot juste, est bien mené... (18/12/2016)
Passionnément Evarista : L'âme
Bonjour Evarista, J'ai tout simplement adoré cette histoire ! La narration, sans nom ou prénom, juste la description sommaires des deux protagonistes, lance le ton. Et c'est subtil, une forme de naïveté émane de ces deux femmes, au point de les rendre enfantines. Le point d'orgue est somptueux: "Lorsqu’on versa la dernière goutte de whi... (22/7/2016)
Passionnément Cox : Le coffret d'ébène
Bonjour Cox, J'ai adoré cette histoire, par sa narration, marrante et grave à la fois, son thème, et la philosophie humaniste qu'elle véhicule. Ce qui m'a marqué: * Le thème des mondes emboités tels des poupées gigognes; c'est hallucinant parce que c'est une manière habile de faire comprendre l'infini * Les piques sur la communauté scien... (16/2/2017)
Passionnément memitte : La femme qui se grattait la barbe
Bonjour memitte, J'ai adoré ! Quelque soit l'angle de lecture, à l'endroit à l'envers, du nord au sud et d'est en ouest, cette nouvelle est bluffante, écrite dans un style virevoltant, mélangeant aussi les points de vue sur l'Algérie et les évènements qui l'ont endeuillé et rendu encore plus immobile. Faut-il chercher à tout comprendre,... (21/8/2018)
Passionnément Cox : Ulysse-412
Bonjour, Je me suis fait avoir par le renversement de l'histoire, car jamais je n'aurais imaginé que ce soit un enfant qui joue. Ce qui est encore plus fort, c'est le second renversement, le passage au style fantasy dans le nouveau plan de Tom. La narration est alerte; on imagine bien la scène, un peu comme dans la nouvelle d'Asimov intitu... (26/3/2017)
Passionnément hersen : Un seul monde
Bonjour hersen, Cela faisait longtemps que je n'avais lu une de tes nouvelles. Celle-ci m'a d'autant plus fait plaisir à lire qu'elle est intemporelle, mélange des symboles telles que les cases (est-ce une mention au pion du jeu d'échecs, la pièce qu'on n'hésite pas à sacrifier pour protéger le roi ou une pièce de plus forte importance str... (25/5/2017)
Passionnément JoeCornellas : La dessiccation du Voie Lactée
Bonjour JoeCornellas Voici une histoire rondement menée, avec une réelle chute, un développement digne d'un film de la "Quatrième Dimension" et un traitement efficace. Cela faisait longtemps que je n'avais lu une courte nouvelle aussi réussie. J'ai adoré, pour les raisons suivantes: * Pas de chichi pour arriver dans le vif du sujet, à s... (28/5/2017)
Passionnément moschen : Le costume sombre
(Lu et commenté en EL) Bonjour, J'ai littéralement adoré ce texte. Voici pourquoi: * Sa sobriété (pourquoi en faire des tonnes quand quelques mots suffisent ?) * Son réalisme; j'ai eu chaud en le lisant, comme si la canicule envahissait mon salon à son tour * Sa lenteur; non seulement il fait chaud, mais en plus on se traine pour le ... (17/6/2017)
(1) 2 3 4 ... 22 »

Oniris Copyright © 2007-2018