Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Cat

(1) 2 3 4 ... 16 »
Passionnément ↑ Pimpette : Tant et tant...
Bonjour Agladouce Tant qu’il y aura des poètes comme toi, mon Agla, la vie sera belle ! Je n’ai pas souvent le temps tranquille pour me poser comme il se doit. Ce n’est jamais très bon de faire trente-six mille choses à la fois… Parfois, quand le vrai papier se pose entre les doigts, les écrans tombent des mains, pour mieux cheviller le bon... (20/6/2014)
Passionnément ↑ Louis : Il faut voir, c'est dans son regard
Bonjour Louis, Waouh ! lire ceci au saut du lit vous colle pour les heures à venir des tonnes de douceur sur les ailes. Qu’il est le beau le vol où vous nous conviez ! Je surfe sur les images plus belles les unes que les autres, je suis en pays Poésie, embarquée sur vos tirades qui m’entrainent vers l’infini. S’il fallait surligner au... (5/7/2014)
Passionnément ↑ Pouet : Cueilleur de ciel
Oups, Pouet ! Dire que j'ai failli passer à côté de ce « cueilleur de ciel » superbe. A côté de tes images sculptées dans la plus pure des lumières. Cueillir le ciel. Rien que ça ! Cela relève d'une finesse d'esprit qui caresse les étoiles. J'aime passionnément ta poésie lorsqu'elle dégage ainsi autant de sensibilité exacerbée, autant de... (26/4/2018)
Passionnément ↑ myndie : Zone rouge horizon noir
Bonsoir, Myndie, Il y a, dans ces choses de l’Amour, une telle part d’inconnu, qu’on ne peut que rester meurtrie devant le mystère qui jamais ne se dévoile. Quelle est donc cette part de nous qui nous fait autant courir, autant espérer, autant s’acharner ? Dans cette soif absolue il y a toujours beaucoup de souffrance. Encore plus quan... (3/12/2014)
Passionnément ↑ Pimpette : Admettons…
Bien sûr que tout ça compte pour du beurre, Pimpette ! Le beurre du vrai bonheur, à tartiner largement sur le pain frais des petits « matin dans tes bras », les « doigts de pieds souriants sous la table »… Une belle histoire d’amour contée par menus faits des jours, lorsque Amour rime avec Toujours dans un poème taillé aux mesures d’un temps... (15/3/2015)
Passionnément ↑ myndie : Rêvé pour toi
Une poésie qui culmine au paroxysme d’un érotisme magnifique, flamboyant, défait de l’hypocrite pruderie. Erotisme d’un cru osé, à faire rougir une armée entière de filles du Sud handicapées, écrasées par la pudibonderie d’une éducation judéo-chrétienne séculaire, sur ces choses divines qui rendent pourtant si brûlante la vie. Deux lecture... (22/2/2017)
Passionnément ↑ leni : Notre repère
C'est beau. C'est délicieusement magnifique. La tendresse déborde de partout dans ce "monde fou bâti pour nous" "je t'offre un chant d'oiseau suivi d'un long silence." Le duo paroles/musique est un petit bijou qui me caresse l'âme et me donne envie d'être amoureuse "sur l'autel d'amour à l'abri des regards". J'écoute en boucle. Et plu... (11/6/2017)
Passionnément ↑ Pouet : Un pont d'érable vert
Bonjour Pouet, Ce poème, long, mais si court à la fois, comme seul sait l'être le sentier de l'enfance, est un de tes meilleurs. Du Pouet rubis sur l'ongle, sur ce pont d'érable vert. Tout y est dit. Les écorchures, les anicroches, les bleus, les bosses d'une bande de moineaux piaillant jouant le va-tout de leur vie le cœur droit et s... (19/6/2017)
Passionnément ↑ PIZZICATO : Andalucía, un vieil homme te chante
¡hola! Pizz'Yves, Dans son commentaire, Jfmoods dit que l'anaphore ''L'Homme Qui Chante'' berce la nostalgie des origines. J'ai plutôt envie de dire, qu'elle me prend aux tripes, cette nostalgie. Dès l'intro musicale – magistrale intro qui donne tout de suite le la, jusqu'aux notes finales qui me ramènent à Granada - elle me fait fondre en pl... (11/5/2018)
Passionnément Pimpette : À la louche…
Bonjour ma Pimpette, Il n’y a pas à dire, ça pétille en diable dans ton verre d’eau de vie ! Ça coule de source, comme dirait l’autre. Tes pointes de malice, à l'image de ta poésie naturelle, sont drôlement dosées, entre joies, réalités et émotions d’exister. Tout de même, les assiettes lancées, il faut beaucoup de poésie pour les prend... (23/1/2016)
(1) 2 3 4 ... 16 »

Oniris Copyright © 2007-2018