Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de RB

(1) 2 3 4 »
Passionnément ↑ MissNode : Les soirs violets
"Le silence me rappelle qu'il est autant de paysages au dehors qu'au dedans de soi." Je connais le même périple et vibre à la lecture de ce texte, ce poème magnifique. Je voudrais citer tant de passages, de courtes phrases ou de longues réflexions tant je les trouve belles. "les jardins boivent le silence sur les terrasses", pourquoi s'e... (4/4/2015)
Passionnément Alice : Cliffs of Moher
Quelle beauté dans ce que l'on appelle ici une "nouvelle"... c'est plutôt un superbe poème de femme. "une jupe de poésie" dans "l'herbe...longue" qui garde "ses regards tout près d'elle"... Une poésie-nouvelle sans "balise", bref, enfin quelque chose de nouveau dans un écrin de mots qui donnent "une langue au vent". Continuez donc à bo... (15/2/2015)
Passionnément Alice : Dédoublée
Terrible. Précis dans la description, poétique dans la sobriété et cette "présence" du et au ventre. Puis cette absence, ce creux. Au point que cela rend muet. "la langue plurielle"... juste pour signaler cette image aussi avec ce titre cruel qui joue sur le mot. (26/4/2015)
Beaucoup ↑ moschen : Autoportrait
Un texte. C'est UN texte pour de vrai. Pas une nouvelle, un essai plutôt. Un essai sur "se voir vraiment", oser se dire, oser se dévoiler et dire ce que l'on pense de ce strip tease... Très bien écrit, avec vivacité, les idées ricochent sur la pensée, s'éclaboussent l'une l'autre, s'égarent, reviennent à la surface puis coulent à nouveau... (9/5/2014)
Beaucoup ↑ Louis : À point nommé
Le jour où, à l'école, j'ai compris ce que signifiait cette phrase : une ligne est composée d'un ensemble de points; c'est comme si un monde nouveau s'offrait à toutes les découvertes que je ferais désormais dans la vie. De même que la notion que deux parallèles ne se rejoignent que dans "l'infini". Vertige de l'infiniment petit, de l'infini... (2/6/2014)
Beaucoup ↑ Pepito : Qui va à la chasse…
Catégorie "Sentimental / Romanesque"... nous n'avons pas la même conception de ce qui est sentimental... Je plaisante. Lue d'une traite, cette passionnante nouvelle, très cohérente dans la psychologie et l'humour de son narrateur, aurait pu être un réquisitoire de plus, une accusation plate de ce genre de chasse. L'auteur réussit ici, d'un... (6/6/2014)
Beaucoup ↑ Alice : À Pénélope
Quel adieu, quelle tristesse, quel réalisme dans l'arrachement presque non-dit, avec ses erreurs commises de désespoir... J'aime beaucoup le ton, le rythme, l'écriture épistolaire. On a tous (toutes) un "toi", que l'on n'oubliera jamais, qui restera le plus beau souvenir de plaisir mais aussi de chagrin et qui, avec le temps, devient l'uniqu... (15/7/2014)
Beaucoup ↑ Edgard : Boulevard Dessalines
Après tant de commentaires élogieux, je ne vois pas grand chose à ajouter... non plus ! Deux petites choses cependant : merci de m'avoir fait découvrir un auteur. J'ai pu dénicher une interview de cet auteur et il me donne vraiment envie de le découvrir et de le faire découvrir ! Ensuite, j'ai "intégré" un concept qui va m'aider désormais... (29/7/2014)
Beaucoup ↑ humbaby : Départ permanent
Il y a trop peu de commentaires sur ce texte brillant. D'un côté, la nouvelle qui suit celle-ci, pleine d'exotisme mais avec la même contenance, la même réserve qui provoque l'émoi sur la misère et la joie d'un peuple lors d'une anecdote en Haïti et ici celle qui décrit la plus commune des déviances "belges", le buveur de bière avec tout le "... (29/7/2014)
Beaucoup ↑ Rainbow : Before
C'est ce que j'aime lire en "nouvelles". Une histoire qui ne se raconte qu'à coups de réflexions, de regards sur soi. Une introspection avec une distance, lucide. Cela me fait songer à quelques Salinger. Une hébétude volontaire et sobre. A nous de ressentir.Beaucoup de poésie aussi : "À cette période de l’année, la ville trouve refuge là où ell... (4/9/2014)
(1) 2 3 4 »

Oniris Copyright © 2007-2018