Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Dupark

(1) 2 3 4 »
Passionnément ↑ vendularge : Nos gloires secrètes
Le sujet est lourd. Il faut aimer le "noir". L'auteur nous épargne les images, mais elles viennent quand même, malgré lui, et nous accompagnent jusqu'à la fin, rendant la lecture pesante. L'idée générale est pourtant bienveillante. Le personnage central se sort d'une dépression et finit sur la voie de la sérénité. Après, il faut entrer dans l'... (25/4/2017)
Passionnément ↑ misumena : Baiser, n.m., v.tr.
39888 caractères, et rien à jeter. Je conseille ce texte aux débutants. Il est exemplaire. Ce qui me fascine d'abord, c'est la complexité du personnage de la narratrice. On le comprend dès le début avec ces phrases : "La caméra est bien positionnée : j'ai la caisse, j'ai le visage, j'ai les mains, et j'attends. C'est un peu comme une déc... (7/4/2017)
Passionnément ↑ Thimul : Juliette, femme de ménage
Ça sent l'encaustique, le propre, la lavande et le verbe d'antan ♪ Les codes du genre sont respectés. Le lecteur est baladé à gauche pour apprendre que ça se passe à droite. Le titre, la phrase d'accroche mettent le focus sur Juliette. La confession permet les retours sans écorcher l'unité de temps de la scène. Et cette dernière phras... (14/6/2017)
Passionnément CharlesMark : Amours étrangères
Bien raconté. J'ai raté la cuisson des tagliatelles à cause de vous. Je pensais ne lire que deux ou trois blocs avant de les égoutter, et je les ai oubliées sur le feu. J'ai buté une seule fois, quand j'ai lu "le ton de son mari avait monté à travers les murs de la cuisine jusqu'à résonner dans tout le petit logement. La voix du colosse, tout... (26/2/2017)
Passionnément plumette : Parenthèse
L'ambiance générale et le détail. Tout est là. Vous nous donnez à ressentir une atmosphère pesante avec un portail qui grince, un tendeur effiloché, une girafe en plastique, une soupe... De la belle ouvrage, ma foi. Le minimalisme, le réalisme et la simplicité me rappellent un auteur de nouvelles américain que je n'ose nommer pour protéger vot... (27/3/2017)
Passionnément hersen : Un seul monde
L'écriture me plait. Ça s'avale cul-sec. L'intention me plait aussi. Je vois le film. C'est un remake des [url=http://www.arte.tv/sites/olivierpere/files/2013/11/temps-modernes-1936-17-g.jpg]Temps Modernes[/url]. Il me faut juste remplacer Paulette Goddard pour le rôle d'Anna et Chaplin pour celui de Victor. Mais hersen, finaude, t... (2/5/2017)
Passionnément hersen : chemindetraverse.com
Une démarche tordue dans un environnement technologique. Il y avait peu de place pour une écriture lyrique. L'intrigue est magistrale. Voilà une histoire comme j'aimerais en écrire. Avec une bien belle chute. Un modèle ! La psychologie retorse du protagoniste est bien décrite. À aucun moment n'est évoqué une quelconque pathologie de Guy. "H... (2/6/2017)
Beaucoup ↑ Pepito : Babylon by bus
Babylone, pour les rastas, symbolise le monde occidental. On accroche à la fin du second chapitre, celui sur le fromage. Mais on finit par comprendre qu'il a été acheté et laissé aux enfants, dont le digestif est blindé, alors que la tuyauterie babylonienne, elle, est bien fragile. Rien, donc, sur le fond. J'espère que la tentation paternal... (30/11/2014)
Beaucoup ↑ antonio : La permission
Beau texte. Un village, une usine, la pudeur de ce monde-là à cette époque-là, et Jean, un vrai gens. Bisounours décomplexé, je me retrouve dans cette ambiance romantique. J'ai pensé un moment critiquer le manque de figures de styles. Et puis je me suis ravisé. Le style est pudique, à l'image des personnages. Rien d'ostentatoire, que du vra... (16/2/2017)
Beaucoup ↑ Cox : Tutu gbovi
Du bon boulot ! Je n'ai aucun conseil à vous donner pour améliorer votre texte. Je viens seulement pour vous encourager, histoire de passer encore de bons moments. "Bons moments", ici, est une expression maladroite. Votre texte suscite l'indignation, pas l'enthousiasme. N'allez pas imaginer que je prends du plaisir à l'évocation de la violenc... (25/6/2017)
(1) 2 3 4 »

Oniris Copyright © 2007-2018