Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Dupark

(1) 2 »
Passionnément ↑ Cristale : Les manoirs de l'Iroise
Le Finistère finira-t-il par se taire ? Rien n'est moins sûr lorsque s'y trouve le manoir hanté par un Amour immense dont il fut le témoin et le complice. "En suivant le sentier, vous contournerez le manoir sur la droite..." Votre poème m'a ému, parce qu'il est doux, parce les images sont évocatrices et délicates, et parce qu'il m'a renvoy... (10/4/2017)
Passionnément ↑ Cristale : Les draps froissés
"AMUREZ LE HUNIER AU GUINDEAU !" C'était sur L'Étoile, ou peut-être sur La Belle Poule. Port d'attache : Brest. Je ne peux pas écrire sur les moments que j'ai vécu en mer. L'émotion me submerge et m'empêche d'écrire. Voilà que je pleure. C'est idiot de pleurer sur l'inconfort d'un hamac et les remugles de sentine. Encore plus sur le souven... (23/5/2017)
Passionnément Arielle : Un doigt d'éternité
Baiser, entrouverte, doigt, haleine, corset que l'on délace, alanguit, fille s'offrant, trouble ! En lisant, je me suis surpris à... je voudrais saluer ici le travail de l'équipe de modération qui permet à ce site de garder sa dignité. Merci, Arielle, de m'avoir donné cette belle... qu'il me soit permis de renouveler mes remerciements et toute m... (17/6/2014)
Beaucoup ↑ MissNode : Mimodrame
Une promesse de rencontre amoureuse ce soir ! Je prends. Les deux se sont attrapés sur meetic. L'homme est marié. Il y a un risque mais la narratrice est morte de faim. Oups. Dis comme ça, c'est peu littéraire. Mais le texte poétise bien cette idylle moderne. Et pourquoi pas ? Cette forme d'Amour a droit à son champ poétique comme les autr... (10/6/2014)
Beaucoup socque : Débordement
Voilà ! Aucun lieu commun, c'est la règle. Là, ça va. J'aime ! (20/1/2016)
Beaucoup Eclisse : Les éoliennes
Bonjour , l'exergue, au-delà du jeu de mots, questionne : 'Est-ce qu'elles roulent des mécaniques ?' Après la lecture, je suis encore dans le questionnement, comme avant un référendum. Ode aux éoliennes ? Pas sûr car les mots 'figé', 'effacées' et 'lassées' évoquent l'inanité de leur existence. Éoliennes vs Oiseaux, façon 'Les Oiseaux de P... (20/5/2014)
Beaucoup SaintEmoi : Le repas dans les champs
Je n'ai jamais vécu ce genre de moment mais je l'ai souvent fantasmé. Autobiographique ? C'est donc un genre. L'instant est bien rendu. Les mots justes m'ont plongé dans l'ambiance "féconde" des corps et de la Nature mêlés. Une belle osmose. De la vraie poésie. Un chromo simple. Je sais combien il est difficile de faire beau avec un sujet ... (13/6/2014)
Beaucoup Pimpette : Gardez ça pour vous…
Je n'ai accroché qu'au quatrième verre. Titubé à "pochette". Tombé en lisant "Toujours pareil les autrement", l'oxymore obligatoire. Sinon, c'est bien torché. Complètement torché. (15/6/2014)
Bien Bartik : Quand vient le froid
La malice ! Cryogénie pour qu'on crie au génie. Trop fort ! La musique est bonne ♪ Marrante la répétition à l'oreille de "san" : "Sans tristesse apprentie ni sang de métier". Insolites les références verticales : cultuel/moine/divine/divinatrice/Sainte. Quand vient la mort, on se rapproche du divin, des forces de l'Esprit. C'est ... (13/3/2017)
Bien Lydiejob : Le corps des hommes
"l'affaire est pendante Jusqu'à ce que nos positions se fassent convergentes." Mieux qu'une photo, il y a le mouvement pour évoquer le passage de la position souple au contact con/verge. Même si la poésie utilise un mot pour un autre, on a quand même plus affaire au calembour qu'à la métaphore subtile. C'est vrai que c'est sympa d'avoir ... (18/4/2017)
(1) 2 »

Oniris Copyright © 2007-2018