Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Asrya

(1) 2 3 4 ... 19 »
Passionnément ↑ Louis : De la dernière pluie
Pfiou... dure dure la lecture ! Je ne suis vraiment pas un fan des longues phrases. Ça ne s'arrête jamais. C'est épuisant. Heureusement, l'écriture est magnifique, merveilleuse, d'une poésie sans limite. Elle jalonne amoureusement l'ensemble du récit ; merci. Ce texte est fin, tellement fin, subtile. Beau. Difficile de coucher des mots s... (13/9/2014)
Passionnément Thimul : Sauvez-moi !
Un style d'écriture et un panache qui me rappelle quelqu'un ; en tout cas, j'ai beaucoup, beaucoup apprécié l'histoire. L'écriture est rudement maîtrisé, le rythme du récit est parfaitement agencé, les dialogues sont percutants, les délires bien transcrits ; on sent petit à petit l'ambiance se modifier, chez votre personnage, chez le présentate... (3/10/2017)
Passionnément Alice : Au disparu
Le titre tout comme la citation de Christian Bobin me paraissent appropriés à votre récit ; toutefois, ni l'un ni l'autre ne m'a interpellé, ni attiré. Je me suis lancé dans votre nouvelle tout de même ; quelle idée de donner un jugement sur si peu ! Première phrase. Un délice. Je l'ai prise... comme elle m'apparaissait, avec ce seul souhait... (3/10/2014)
Passionnément caillouq : Un supplément d'âme
Quelle idée. C'est du pur génie. J'ai été conquis par cette perspective de manger du "steak de mariée" le jour de ses noces. Mon petit côté rêveur n'en a été que charmé. Et que dire de votre style d'écriture. Il me convient parfaitement. Je suis fasciné par chacun de vos mots, chacun de vos paragraphes, chacune des petites notes d'humour qu... (4/10/2014)
Passionnément Alice : Les bateaux en papier
Quelle claque. Je pourrais m'arrêter là, le reste ne rime à rien. Des lectures comme ça, on ne peut qu'en redemander, encore, encore et encore ; toujours, et encore un toujours. Une première partie tendre, douce, folle ; angélique. Une seconde partie qui poursuit cette délicatesse, bercée par le mouvement incertain des voiliers, avant... (30/11/2014)
Passionnément Alice : Dédoublée
Une nouvelle que j'ai lue, relue, relue, et relue encore une fois ; pour vous dire, d'entrée, elle m'a plu. J'aurais du mal à émettre des critiques négatives, autant vous prévenir à l'avance. Bon... pour chipoter, j'ai fait un effort : "Quelque chose à l’intérieur s’était accroché" / "Elle s’est accrochée à la phrase " --> répétition de... (2/4/2015)
Passionnément ↓ Shepard : Émergence
Pfiou, de la SF bien givrée ! A lire avec deux cachets d'aspirine. Vous nous offrez une sacrée gymnastique cérébrale avec des notions assez compliquées qui peuvent légèrement perturber. L'entropie, une conception très délicate à cerner. J'en connais les grandes lignes mais suis loin de la maîtriser. Je vous avouerai que j'ignorais que l'en... (12/2/2015)
Passionnément ↓ Alice : Lampadaires
Tendre, simple, juste, beau. Que dire de plus ? Quelques mots, quelques lignes : le tour est joué. Une expression merveilleuse qui revient, qui donne à ce récit tout son sens : "des yeux lampadaires". Miam. "- T’es bisexuelle ? - Avec elle, oui." --> C'est pas grand chose. Je l'accorde, mais c'est si doux. J'en veux, encore et j'en vou... (13/2/2015)
Passionnément ↓ trevorReznik : Des flingues (dont un faux) et un paquet d’oursons à la guimauve [Sélection GL]
J'aime bien les nouvelles qui commencent par "Putain" ... ça m'inspire. Je ne sais pas pourquoi, ça me donne envie, un petit sentiment de curiosité apparaît. Ça me plaît. Et quand le reste suit, que le même ton est employé, que c'est vif, dynamique, cinglant : ça ne peut qu'être agréable ! Je suis complètement entré dans votre personnage et d... (20/8/2017)
Passionnément ↓ Thimul : Jeanne
Un style qui vit, un style qui parle, enfin quelque chose de cinglant, pas du prêt à porter soigné, dorloté, bien présenté, pour attendrir la mégère du samedi soir : ça fait plaisir. L'écriture est de qualité, c'est prenant, rythmé, assez riche et l'humour disséminé n'est peut être pas le plus fin mais en tout cas il me plait. J'ai été pri... (28/10/2017)
(1) 2 3 4 ... 19 »

Oniris Copyright © 2007-2018