Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Asrya

(1) 2 3 »
Beaucoup ↑ Mokhtar : Impressions vénitiennes
Je n'ai jamais visité Venise (je ne suis pas réellement ce que l'on peut appeler un globe-trotteur), ceci-dit, vos termes font mouche et révèlent avec aplomb la force, l'élégance et la grâce de cette ville (j'imagine en tout cas). En effet, c'est long, et le côté dépliant touristique pourrait en faire jaser plus d'un. Est-ce nécessaire ? Je n... (13/11/2017)
Beaucoup leni : Rêver sa vie
Je doute qu'il soit réellement nécessaire d'ajouter un commentaire à cette chanson qui fait l'unanimité mais au final... je ne peux m'en empêcher. Le texte est fin, plein d'images ravissantes qui font écho avec le cœur ; on ne peut qu'adhérer à tout cela. J'essaie d'être le plus critique possible mais... si peu de choses m'ont déplu... Il ... (23/10/2017)
Beaucoup Gemini : Le Concombre Masqué
Encore un poème très musical ; c'est étonnant de simplicité de vous lire avec autant de sonorité. On se glisse dans le personnage, mieux, dans la narration, presque comme ce poème nous habitait, nous appartenait. En tout cas... pour ma part, c'est assez déconcertant. Les rimes sont joyeuses et... de belles trouvailles avec se "dés-héros-tis... (23/10/2017)
Beaucoup Curwwod : Pater familias
Un texte fort, et très amusant. Peut-être faut-il ne pas avoir d'ovaire pour apprécier (provoc'). Le point de vue d'un homme, comme de nombreux hommes doivent être amenés à le penser après avoir vécu un (ou plusieurs ; paix à leur âme) accouchement. L'idée est intéressante et rudement bien écrite. Beaucoup apprécié le dernier vers ; drôle ... (4/11/2017)
Beaucoup Vasistas : L'émoi humide
Un poème aux sonorités agréables à lire et à entendre. Beaucoup de douceur derrière ce que vous nous racontez, ce moment de partage entre vos deux personnages, mais pas seulement, tous ceux aussi qui s'endorment sous les toits mouillés des villes, en un émoi humide. Comment ne pas apprécier un tel moment ? On s'y projetterait presque ; en tou... (28/9/2017)
Beaucoup Louis : Je fais rire
J'aime toujours le style. Votre plume est séduisante, elle me séduit en tout cas. Ces images qui se succèdent les unes après les autres ; doucement, sans aigreur malgré ce que la vie inflige à votre personnage. C'est assez récurrent dans vos écrits. Une certaine candeur s'en dégage, tout en simplicité. Le propos est fort, et malgré le fait q... (13/10/2017)
Beaucoup Damy : Le ruisseau endigué
Un poème qui se livre ; l'évolution de la société, du temps, des paysages. Jusqu'où irons nous ? Je n'ai malheureusement connu qu'une époque de béton et ne sait réellement si j'y ai perdu quelque chose ou non. Je commence à cerner, au fil des années, tout ce que la Vie offre, son potentiel, qui est malheureusement gâché, brimé par des codes ... (13/10/2017)
Beaucoup AnGer : Bouteilles de mots
Un excellent texte bien savoureux. On sentirait presque les arômes du vin et le développement de la vigne à travers vos lignes. Le lien entre la nature et l'écriture ; un beau parallèle entre saveurs d'une boisson et celles d'un écrit. J'ai beaucoup aimé la délicatesse de vos mots, justes, qui sonnent une mélodie bien agréable. Le passage " ... (13/10/2017)
Beaucoup ↓ Louis : Barquerolle
Ah... ça me fait vraiment plaisir de lire un texte "frais" de Louis. Quand bien même ce texte est ancien, je le découvre, et c'est toujours un plaisir d'être confronté à votre plume. Vous maniez les mots avec un art personnel qui a le don de me charmer. Du coup... je pensais que mon commentaire allait manquer d'impartialité (puisque je proc... (13/11/2017)
Bien ↑ LenineBosquet : Qui gladio ferit, gladio perit
Un poème bien senti ; les images ne sont pas difficiles à voir, on visualise la scène, on est immergé rapidement et on ne peut que s'identifier ou se souvenir d'un tel moment en compagnie de l'un de ces animaux. Hommage "au meilleur ami de l'Homme" comme l'expression le veut, bien écrit. Pas de portée particulière si ce n'est celle de partag... (17/10/2017)
(1) 2 3 »

Oniris Copyright © 2007-2018