Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Provencao

(1) 2 3 4 ... 12 »
Beaucoup ↑ Palrider : Les yeux d’ailleurs
".où pars tu... " Quelle sublime poésie libre qui délivre, qui confie.... J'ai beaucoup aimé ce regard puisse t-il être ou peut-être pas tout à fait incongru de suggérer que la poésie libre,inconditionnellement attachée à rendre le vivant et le concret et obsédée par la recherche d’une clarté persistante que la maladie liée à Alzheimer ne... (8/6/2018)
Beaucoup Papillon26 : L'absent
" Hier le soleil brillait, j’avais froid. Froid de ton absence. Froid de ta voix absente. Toi, ta voix partis. Là où je n’irai pas. Mon rêve s’en est allé. Loin. Si loin. Pourtant si près." J'aime beaucoup ce passage si délicat, si sensible où vous nous invitez à cet Adieu...et vous etes là. ..seule, seule à porter cette absence. Difficil... (7/6/2018)
Passionnément Ithaque : Promesse sépia
"Je range la photographie Sépia, cornée, au portefeuille Et suis une envolée de feuilles, Tourbillons et chorégraphies," Belles images et souvenirs où certes, on raconte son enfance, mais ce poème n’est ni le simple témoignage de ces souvenirs, ni sa pure évocation : on est pris par l'histoire et le poème le produit. Belle rencontre ... (7/6/2018)
Beaucoup BlaseSaintLuc : Le ressac
"La nuit est froide, le jour est une promesse, mais verrai-je le jour si ton soleil n'est plus là ?" J'ai bien aimé cette métaphore où lorsqu'on dédouble l'amour en un amour passionnel :"Les nuages se perdent sur ma peau, je suis nu et trempé de rancœur. " éthique, compliqué est l'état d'âme quand l'amour s'affaiblit,disparait et entre en... (7/6/2018)
Beaucoup papipoete : Frissons
J'ai beaucoup aimé le rythme donné à cette poésie où ce crépitement ainsi découvert devient la vérité du sentir , parce qu’en lui s’opère le passage d’une sensation éprouvante, sinistre vers une réalité durement éprouvée jusque dans l'absurde de son impossibilité:" La pinède crépite cônes incendiaires l’éther prend feu." Cet extrême de l'... (7/6/2018)
Beaucoup Anje : Clochettes de lune
J'ai bien aimé le ton de cette poésie classique où le poème du mystère se confond, dans le silence, à l’écoute de l’ailleurs. « La lune sobrement voilée Pleure toutes les eaux des cieux » Dans l’univers silence résonne la voute. Les vers purifiés et silencieux ne murmurent plus que la vérité. Belle assise de ce calme donnant hospitalité à ... (5/6/2018)
Pas wancyrs : Nocturnal
Je suis très surprise de ce poème, que vous avez classé en libre....sur son intention première. J'aurai tendance à donner au mot "cœur" en français une double acception, qui parfois coïncide chez un même être : le dernier degré de la douleur, et le dernier degré de l’abjection . Il me semble qu'un vrai bonheur ne peut être l’apanage d’un se... (18/5/2018)
Passionnément Gabrielle : Rêve d'opale
Un rêve d'opale aux accents des destinées, où je me suis laissée porter par cette sublime écriture qui de cette façon dispose au vrai, parce qu’elle dégrise et dépossède. Cette poésie est comme l’ange à la porte du paradis céleste. Elle n'atteste de rien ; elle tient la limite et, ce faisant, elle éveille et prépare à ce qu’on ignorait et de ... (7/5/2018)
Passionnément sympa : Impasse
Quelle touchante et émouvante poésie.... Un bonheur de construction et de vibrations, si je peux me permettre J' ai apprécié particulièrement ces vers: "La porte est verrouillée, les contrevents sont clos, L es poules ne sont plus enfermées dans l’enclos, Le chien s’en est allé rejoindre sa maîtresse ; Je ne sais s’il est mort de sple... (7/5/2018)
Beaucoup ↑ Hiraeth : Soleil d'eau
Un délicieux et délicat mystère en votre poésie, au Soleil d'eau. J'ai particulièrement aimé : "Je l’ai senti frémir Je l’ai senti revivre Le phénix renaissant de l’écume Le petit soleil d’eau pâle pulsé par l’univers" Avec cette sensibilité, cette imagination, cette crainte, cette réflexion, où vous écrivez littéralement avec le cœur et ... (7/5/2018)
(1) 2 3 4 ... 12 »

Oniris Copyright © 2007-2018