Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de AnneMariesquieu

Passionnément Edgard : Mimil
C'est un texte fort pour un" monde" simple; Je trouve la forme géniale, renforçant ce contraste; Beaucoup de trouvailles: "on s'aime sans le dire" "les minuits mangent les midis"...Même les rimes particulières donnent du rythme tantôt paisible, soudain plus inquiétant.J'ai trouvé les deux vers: "C'est un pays lointain de grands fleuves et de bo... (14/4/2015)
Passionnément Alice : Au disparu
C est très touchant et l’écriture nous prend par la main et nous aide à retrouver la pensée magique de l'enfance... En lisant votre nouvelle, Alice, j'ai pensé à un roman de Salinger. "Vis par ce que tu vois en toi, ceux qui t’aiment peuvent t’ouvrir au monde mais ne peuvent pas l’ouvrir pour toi, quand bien même ils le veulent.": cette litté... (28/4/2015)
Passionnément Alice : Cliffs of Moher
Ce texte porté par un style éblouissant évoque un mythe antique (ici celte ) où les éléments : le Vent qui apporte les embruns de l'Océan et sale l'herbe tout en haut des Falaises d'où on éprouve le Vide, toujours vêtue de la Jupe (quand on la laisse, on le prouve..) sont les maîtres du jeu; ce sont eux , dans une atmosphère presque surnaturelle... (5/5/2015)
Beaucoup Alice : Lampadaires
Et juste comme ça , j'ai goûté ce texte par tous les sens , en sentant mes affects s'oublier dans ses évocations ,ses effluves, son odeur, sa saveur . (24/3/2015)
Beaucoup deep : Un Himalaya de douceur
le style de Deep a le génie d'enchevêtrer deux univers: l'urbain géométrique et plutôt déshumanisé et celui d'une Asie mystique et mystérieuse avec une aisance dont je note ici l'effet qui m'a plu encore plus que les autres: "la douceur cachemire de l'affolant cache-cœur..." De ce texte, jaillit la beauté ! que dire de plus ? (1/4/2015)
Beaucoup Edgard : Lili [concours]
Ils ont joué à mourir, ils ont osé vivre et aimer sans jouer, pour de vrai...ils n'ont pas cédé à la peur : alors la magie a opéré comme pour faire éclore les blés, les coquelicots et les bleuets ,aidée par le style D'Edgar, sensible et juste. La fin, oui la fin... je ne vais pas en rajouter, la magie est susceptible, elle pourrait se sauver...... (22/4/2015)
Bien lettti : Le huitième
J'ai trouvé à Lettti un talent certain pour narrer le sordide...n'est pas Zola qui veut...surtout à l'époque actuelle ou la fatalité n'est pas la même:je me disais quand va t-elle se débarrasser de son mari? pourquoi a-t-elle suivi le schéma familial en se mariant à 18 ans ?N'a t -elle pas de désir dans sa vie autre que de s'empiffrer jusqu'à p... (18/3/2015)
Un peu Neojamin : Ça peut même vous sauver la vie [concours]
L'ambiance de la guerre me semble bien rendue: je dis : me semble car en tant que femme , l'expérience du parcours du combattant me manque pour bien en juger mais malgré ça , j'aime bien ces passages...pour le reste ,je trouve le suspense peu haletant ;pourtant quelle trouvaille d’opposer la rudesse de la vie d'un para en guerre et la douce nost... (25/3/2015)

Oniris Copyright © 2007-2019