Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Mauron

(1) 2 3 »
Passionnément ↑ Pepito : Plouf, plouf, ça sera toi…
Belle fable! J'ai tout aimé, même s'il y a quelques faiblesses par ci par là. Le "tu" montre bien le dialogue avec soi-même, et impose le chiffre deux (deux poissons, deux migrants, et la présence implicite d'un je que ce tu appelle, donc deux pêcheurs, ou plutôt, un pêcheur et un spectateur du pêcheur). Ce "tu" est donc une belle réussite. C... (17/11/2015)
Passionnément ↑ Alice : Sel et poivre
Très beau texte, très bien narré, le point de vue d'une enfant devenue adulte depuis, ou pas d'ailleurs, le passé composé permet ce genre d'ambiguïté. Naïveté et fraîcheur. Rien à rajouter, c'est poignant et juste, précis et ni trop gentil ni trop cruel. La fin est à la fois elliptique, ouverte et très claire, tout y est suggéré en quelques mots... (21/11/2015)
Beaucoup ↑ Blitz : Secousses
Très beau texte sur l'apprentissage de la solitude. Un désastre et tout devient autre. Et on peut enfin devenir libre, accéder à cette liberté qui faisait peur. Un tremblement de terre, au fond. Ironie du sort. La maison a englouti ses propriétaires, et heureusement la servante avait mangé avant... Mais ce sont les hasards qui "font bien "les ch... (2/12/2015)
Beaucoup ↑ Coline-Dé : Un trèfle de lumière sur un mur fissuré
Cette ruine est une promesse. Une maison, ça a plusieurs jeunesses, si on veut bien s'y adonner. J'aime que cette maison soit "enceinte" d'eux, qu'il y ait ces murs bombés comme un ventre de femme. Très bel amour paternel, filial et en même temps amoureux et passionné. Être "tout" pour elle. Je pense au Giono de "L'Iris de Suse" ou du "Chant du ... (2/12/2015)
Beaucoup ↑ Coline-Dé : Elle s'en allait
J'ai vraiment beaucoup aimé ce texte qui sonne juste. Qu'il y ait une relation entre Josy et le vieux m'a paru tout naturel, après tout, ce sont des assoiffés d'amour l'un comme l'autre. J'ai été pris dans le récit et par le style, plein de virages, de lacets, comme la route. C'est bien que ça soit une impasse cette route qu'elle s'arrête là et ... (3/1/2016)
Beaucoup ↑ Cthulhu : Précipitations
Une belle écriture, des bonheurs d'images par ci par là. Ce n'est pas facile à lire et tant mieux, c'est intéressant. ON ne sait pas très bien qui parle, mais ce n'est pas très grave. J'ai beaucoup aimé l'idée et sa réalisation, même si celle-ci gagnerait peut-être à un peu plus de simplicité. Le caractère baroque du texte, cette mise en abyme d... (18/11/2015)
Beaucoup ↑ Coline-Dé : C'est pas signé Giacometti
Beaucoup aimé ce texte bien écrit, froid comme du Flaubert, mais comme celui-ci disait "Madame Bovary c'est moi", on sent que cette femme, c'est... On ne sait pas trop qui, mais elle est. Lacan ayant dit "Le réel c'est quand on se heurte", visiblement cette héroïne en a trouvé du réel, elle s'est heurté à sa propre indifférence. Une Madame Bovar... (1/6/2015)
Beaucoup Moseki : Changer de siècle
Classer dans la rubrique "humour/détente" un tel texte, voilà de l'ironie forte! Un texte qui nous fait "changer de siècle" et nous rappelle le défunt XXème dans ce qu'il a de pire. Où sommes-nous arrivés? Je trouve ce texte fort dans son côté kafkaïen, d'un coup la famille se trouve associée à une "entreprise de déshumanisation" qui la dépasse ... (14/12/2015)
Beaucoup Alice : Sans épitaphe
Un beau texte tout en douceur, tout en légèreté. Le personnage d'Emile et celui du père, celui de la mère sont très bien vus, très bien campés, avec une belle économie de moyens, même celui de la soeur et sa façon de poser des questions en se rongeant les ongles. Beaucoup de tendresse dans le récit, et les épisodes s'enchaînement très bien afin ... (10/12/2015)
Beaucoup alvinabec : Cours Mirabeau
Belle histoire, bien menée. Une rencontre, en somme avec un(e) "double", sans jeu de mot, puisque c'est celle qui lit qui nous "écrit" cette histoire d'une femme qui écrit... En effet, j'ai pensé à Amélie Nothomb (Les Catilinaires, me semble-t-il avec cette femme obèse prisonnière d'un pervers?...) mais vous faites plutôt référence à Kafka, à sa... (18/11/2015)
(1) 2 3 »

Oniris Copyright © 2007-2018