Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de lala

« 1 (2) 3 4 5 ... 14 »
Passionnément letho : Comment dire ?
Bonjour letho, J'ai ressenti beaucoup de peine, de douleur, d'injustice, intensément, par une lente lecture de vos mots, je dirais même un lent cheminement au-travers de vos mots. Ils sont lourds, souvent comportent deux sens parce que le champ lexical de l'horreur est toujours très présent. Les mots sont impuissants, les douleurs durent, in... (24/4/2016)
Passionnément ↓ Automnale : Le géranium
Bonjour, Derrière son titre tout simple d’une fleur ordinaire, ce poème est venu m’imprégner, je crois que c’est un géranium lierre qui s’impose, s’accroche et se dévoile, au fil des lectures. Oui, j’ai aimé le lire et le relire, trouver son rythme malgré la métrique chahutée, et apprécier alors sa précision et sa fluidité. J’y ai trouvé un per... (22/12/2015)
Passionnément ↓ Mourmansk : Je me souviens
Bonjour Mourmansk, Vos mots glissent comme l'eau de la rivière un jour de printemps. Le champ lexical de la complicité amoureuse est finement associé aux reflets du temps (pluie, jours, brouillard, neige, soleil, printemps, nuit). Passion, sérénité, d'un livre qui s'ouvre à un épilogue, un long chemin vécu de page en page. Des répétitions me... (3/4/2016)
Beaucoup ↑ Cristale : L'attente
Bonjour Cristale, J’ai ressenti beaucoup d’émotions en lisant votre poème si sobre et si intense. Chaque strophe est une histoire, ou plutôt un univers, et chacun se loge dans le précédent comme des poupées gigognes. On se retrouve alors comme au début dans cette attente rendue encore plus lourde à porter par le lien qui l’unit à un secret q... (14/12/2015)
Beaucoup ↑ banniange : Un paradis
Bonjour banniange, C'est un hymne à la lumière que je ressens, celle qui flamboie, qui ondoie, qui chatoie, et qui éclaire la nature paisible, la sublime, la rend brillante, scintillante, mauve ou dorée. Cette lumière est rappelée dans les vers composés de cinq pieds, sa personnification insiste sur son importance. (20/12/2015)
Beaucoup ↑ Ramana : Le dormeur de l'aube
Bonjour Ramana, Je ne suis pas très adepte des textes dépouillés et j'ai failli m'arrêter au premier vers, « il y a le ciel » m'apparaissant comme une pauvreté littéraire rédhibitoire. Je suis ravie d'avoir poursuivi ma lecture, et j' l'ai même renouvelée. Il se dégage une mélodie, apportée par les rythmes impairs, dans laquelle on se sent ... (17/11/2015)
Beaucoup ↑ Curwwod : Le bois des amours
Bonjour, Je suis charmée par votre poésie, par la douce nostalgie qui en émane, par la déclinaison des bois, par les images sincères, simples, presque évidentes, et pourtant cruelles, de ce temps qui passe et qui emporte avec lui l’amour, les serments, les nuits, les désirs, les étreintes, et finalement le bonheur. Le savoir, n’y pouvoir rien c... (13/1/2016)
Beaucoup ↑ leni : Je ne dors que d'un œil
Bonjour leni, Bravo pour cette mélodie qu'il faudrait écouter lors de ses propres insomnies, tant le ton y reste badin et humoristique, alors que ces nuits à demi-oeil ouvert (ou fermé, selon le degré d'optimisme de chacun) sont souvent un cauchemar... Le vocabulaire du sommeil est riche et vous l'avez fort bien exploité, avec une pointe de ... (17/11/2015)
Beaucoup ↑ Robot : Dans la forêt des souvenirs
Bonjour ROBOT, J'ai cheminé dans votre univers végétal, de la forêt à la dune, des buissons aux vergers, comme si je vous accompagnais dans votre jardin secret, sur la pointe des pieds. «Je peine à trouver mon chemin » déclarez-vous au début de la promenade, et en effet le champ lexical est résolument celui de la souffrance jusqu'aux pleurs du... (9/1/2016)
Beaucoup ↑ Arsinor : Bobard berbère
Habile style subtil, Reptile ! J'y ai goûté comme à une tarte aux pommes, les yeux écarquillés devant une recette inédite avec de nouveaux goûts et des ingrédients inconnus à découvrir, un peu de compotée acidulée, et surtout un feuilletage moelleux qui tient la route. Très plaisant ! (19/12/2015)
« 1 (2) 3 4 5 ... 14 »

Oniris Copyright © 2007-2019