Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Marite

(1) 2 3 4 ... 66 »
Beaucoup Willis : Cadet naufrageur (confessions)
Un réel plaisir que cette mise en lumière d'un personnage enfoui dans les méandres des petites histoires de la grande Histoire. Surtout que les alexandrins, avec leur rythme et leurs rimes, se prêtent magnifiquement au récit. En lisant ce poème j'ai eu l'impression de plonger dans les récits d'aventures fantastiques qui nous faisaient rêver et f... (14/10/2018)
Un peu Popi88 : Je suis prisonnier du jour qui décline...
Si le thème est séduisant l'écriture poétique présentée ne m'a pas permis d'apprécier pleinement ces vers présentés en catégorie "poésie contemporaine". Le manque d'harmonie dans le rythme, le souffle, les contraintes trop perceptibles de rimes et la régularité des quatrains gênent la transmission des ressentis de l'auteur. C'est d'ailleurs so... (13/10/2018)
Un peu Kirmas : La fleur de l’amour
Le thème choisi est très intéressant mais je pense que l'écriture gagnerait en intensité s'il n'y avait ces rimes régulières à chaque strophe. L'amour transformé en fleur mériterait davantage de spontanéité dans l'expression et des vers libres, au rythme irrégulier et harmonieux à la fois, traduiraient mieux l'essence de ce sentiment. (13/10/2018)
Bien Francois : Au-dessus des flots
Au travers de ce poème j'imagine avec aisance le spectacle qui s'est offert à vos yeux lors de cette marée d'équinoxe. Deux détails dans l'écriture m'ont gênée : - dans le premier quatrain la répétition de "ET ..." au début des deux vers centraux, - dans le second quatrain j'aurais préféré lire " Les " nouveaux pelérins ... au lieu de " Ces... (13/10/2018)
Beaucoup Castelmore : Nil
Quel voyage ! Bon, il a fallu que je me fasse accompagner d'un "guide" car la plupart des noms de lieux, de symboles ou de personnages étaient très flous et s'emmêlaient dans ma mémoire. Alors j'ai pu apprécier la descente de ce fleuve majestueux traversant l'Egypte en véhiculant son passé si fastueux. Les strophes décalées m'ont immédiatement... (13/10/2018)
Beaucoup ↑ Robot : Boire la ciguë [Sélection GL]
Indépendamment de la forme de ce poème pas si évident à mettre "en coupe" l'ensemble des vers transpire de l'humain vrai et profond. Du moins c'est ainsi que je l'ai ressenti dès la première lecture. De très belles évocations : " Les illusions marquées de rides Froncent le cœur, l’esprit et le corps fatigués. Les espoirs comme des mirages ... (23/9/2018)
Beaucoup Bastien : Les parkings souterrains [Sélection GL]
Le qualificatif de "contemporain" est absolument justifié pour ce poème et j'ai été séduite dès la première lecture. La forme est étonnamment équilibrée avec cette sorte de refrain, lancinant : " L’amour, le cri des freins. L’amour, le cri défunt. Ô monotone refrain." auquel on essaie d'échapper avec le quatrain central et sa bouffée d'air ... (23/8/2018)
Beaucoup ↑ eeeephmr : Rendez-vous [Sélection GL]
Très belle lecture matinale avec ce texte. Tout est si justement conté qu'il n'est pas difficile de percevoir les émotions du narrateur. J'aime particulièrement la partie qui nous transpose dans les souvenirs : " Café et chocolat ... la nuit d'allégresse." La construction est parfaitement adaptée avec les trois premières phrases qui ouvrent la... (18/8/2018)
Beaucoup ↓ eskisse : Dame Dune [Sélection GL]
Instants d'ivresse sur la dune ... c'est ce que je retiens de ces vers libres. Comment, parfois, au contact de la Nature, l'esprit s'envole et les mots y affluent avec tant de diversité qu'il est alors difficile de les choisir pour qu'ils traduisent au plus près nos ressentis. Quelques mots ont, à ma perception, freiné la spontanéité de l'expre... (12/8/2018)
Beaucoup sympa : Et briser le silence [Sélection GL]
Le rythme régulier et la succession des rimes adoucies de ce sonnet néo-classique dévoilent, tout en pudeur, une souffrance profondément enracinée et une douleur persistante qui empêche l'enfant devenu adulte de vivre pleinement et de s'épanouir. Ce poème me semble être un premier pas, une sorte de pause qui permet, enfin, de se décharger d'un f... (9/8/2018)
(1) 2 3 4 ... 66 »

Oniris Copyright © 2007-2018