Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Togna

(1) 2 »
Passionnément ↓ Lariviere : Berbères et Bérézina
Cette communion des mots m’a contraint à extraire ma tête d’autruche du sable. Pour combien de temps avant que je ne retourne à l’indifférence ? Le constat du besoin congénital de puissance de l’homme, amplifié de nos jours par le choc des civilisations, n’a, à ma connaissance, jamais été dit d’aussi brillante manière sur ce site. (15/11/2007)
Passionnément ↓ Lariviere : Quand ça vient
Merci à Clémentine d'avoir remonté cette merveille à la surface. (9/1/2008)
Beaucoup ↑ Enluminor : Le "Q" du catholicon
Oui, cela est bien joliment dit, et conclu avec humour ! Merci Enluminor. (19/7/2007)
Beaucoup ↑ TITEFEE : Aux bords jaunes du Nil
Encore ému par la belle voix de Titefee sur le poème d'Athanor, je lis ce poème. Alors, évidemment, c'est cette voix qui chante les vers à mon oreille. Et c'est beau. On descend tranquillement le Nil depuis Assouan, et tout à coup, le rêve nous fait remonter le temps, induit les images d'une belle esclave Nubienne et la tourmente autour d'elle.... (7/8/2007)
Beaucoup ↑ Lariviere : Fragment du crépuscule (morceau 19)
Bidis, mon analyse de ce fabuleux « Fragment du crépuscule » rejoint la tienne. Merci, je ne sais pas si j’aurais su aussi bien l’exprimer que toi. Quant à toi, Larivière, dont j’ai négligé « Les fragments » parce que je délaisse la poésie pour ne pas m’éparpiller, je te demande pardon. Ce que tu écris là, est le fruit de réflexions sur la cond... (1/11/2007)
Beaucoup Enluminor : Le vent du courroux
De Guanaco je n'ai pas le purisme, le e de orage ne me paraît pas outrageant. Et, bien qu'étant encore sous le charme du "Q" du Catholicon que je viens d'apprécier, je trouve que ce courroux à de la classe. (19/7/2007)
Beaucoup Lariviere : Fragment du crépuscule
J’ai vu ici une vision de la vie de l’homme. Son interprétation de l’enchaînement des situations auxquelles il est confronté, ses peines, amours, lâchetés et courages. Sa volonté inconstante, le temps inutilement gâché, ses déceptions, son aigrissement, son destin soumis à la routine du quotidien. Son addiction à la publicité ? Les désirs inasso... (23/7/2007)
Beaucoup TITEFEE : La cerise
J'ai écouté La Cerise. Elle m'a dit : "tu devrais me lire". Je l'ai lue, et moi, qui ne connaît rien à la poésie, j'ai trouvé le rythme. La nuit dernière, la voix de Titefee me l'avait enseignée. (3/9/2007)
Beaucoup TITEFEE : La légende du roi Arthur
Parfois, je vais en forêt de Brocéliande. Il y est une petite église, à Tréhorentec ; "l'Eglise du Graal" réhabilitée par un abbé au siècle dernier. Là, pour qui sait le rechercher, on "sent" encore la présence de Merlin, d'Arthur, de Viviane et de Lancelot. Ces vers ont réveillé en moi les esprits subtils qui hantent encore Brocéliande. Merc... (17/9/2007)
Bien ↑ Jeser : Le blé vert !
Et le petit bonhomme, il a bien de la chance d'avoir un grand-père qui sait exprimer de si beaux sentiments. (16/9/2007)
(1) 2 »

Oniris Copyright © 2007-2018