Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de fried

(1) 2 3 4 ... 8 »
Passionnément ↑ FrenchKiss : Mémoires d’un puceau contrarié
Je suis sous le charme de ce poème, c'est un grand plaisir de lecture. évidement "autant en emporte le vent" évoque bien d'autres choses, guerre de sécession, esclavage et états du sud. mais oui le vent emportera aussi vos amours et c'est bien dit. (11/1/2019)
Beaucoup lucilius : Le lac
J'ai aimé cette personnification du lac qui décline ses traits de caractère. Il y a du travail, de l'élégance et une sobriété dans ce texte. C'est une belle lecture. (16/12/2018)
Bien Ioledane : Bonheur par contumace
Comtemporain et bien mené, J'aime l'embiance factice bien rendu et ce regard ambigü sur le bel Adrien et son monde. Monde qui n'est visiblement pas celui de l'auteure. (16/12/2018)
Bien Kapri : Loin
Il faut courrir sans s'arreter, le mouvement c'est la vie et à l'arret la terre nous absorbe. Je pense que l'auteur veut conjurer la vieillesse, la mort, par le mouvement, comme si elle ne pourrait nous attraper. Je pense à "Pars ! Surtout ne te retourne pas !" de J Higelin. (16/12/2018)
Beaucoup PaulMUR : Ton corps
J'aime beaucoup C'est un texte qui me parle, J'ai apprécié que la mort de la partenaire ne soit pas annoncé tout de suite. Joli texte sur l'amour qui perdure après la mort. (14/12/2018)
Beaucoup wancyrs : Tu es heureuse, ça me réjouit
J'aime beaucoup le réalisme de cette scène, l'intimité et la délicatesse du texte. J'apprécie l'originalité de la présentation, l'association des dialogues. (14/12/2018)
Beaucoup Eryblis : Idéaux
Le poème est agréable à lire, ce rythme pourrait se prêter à une chanson. C'est une belle ode au désir. (14/12/2018)
Passionnément ↑ Eki : À la lisière de mes silences
J'aime cette belle introspection sur le theme de l'hiver qui approche. J'aime ces quelques mots qui racontent comment un poète appréhende le vieillissement et l'approche de la nuit. (7/11/2018)
Bien Luz : À l’écart du néant
Le poème est plein de vigueur et à la fois léger, je ressent une belle volonté d'avancer dans la vie et un désir de rester proche de la nature. Une ballade vers une fin mais tout de même Yalla ! (26/10/2018)
Bien LEPOETEPOETE : Hommage à Jean Ferrat
Tu écris un peu comme on aime, à perdre la raison, J'ai la musique en tête et c'est très sympa à lire, J'aime beaucoup "écrire comme un semeur de songe". (19/10/2018)
(1) 2 3 4 ... 8 »

Oniris Copyright © 2007-2019