Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de GillesP

(1) 2 3 4 ... 12 »
Bien Perle-Hingaud : Des moutons, des cailloux, des hommes [Sélection GL]
L'histoire est bien menée et bien racontée. De petits indices distillés avec parcimonie dévoilent quelques pans du passé de l'héroïne. Mais je trouve l'écriture un peu trop sage, trop sobre. Il me manque quelque chose, un petit grain de folie pour adhérer complètement à l'histoire. Au plaisir de vous relire. (12/7/2018)
Bien ↓ stefan : L'avant-garde
Je suis très partagé. Je m'explique: Lorsque je suis entré dans la nouvelle, au bout de quelques paragraphes, j'ai écrit un commentaire dithyrambique. Le voici: "mais quel pied! Un véritable orgasme littéraire. L'écriture est parfaitement appropriée au propos: l'existence à la fois agitée, répétitive, glauque, vaine, à la dérive, de ces pers... (11/7/2018)
Un peu Ananas : Après tout...
L'écriture est plutôt fluide et l'histoire se laisse lire. J'aime bien le fait que la fin réponde au début: la boucle est bouclée. Je trouve le titre bien choisi. Et j'ai souri à la personnification des petits pois qui roulent pour trouver un coin où pourrir tranquilles. Mais certains éléments font que je n'ai pas totalement accroché à ce tex... (10/7/2018)
Un peu Donaldo75 : Conte à rebours
L'idée du méli-mélo de personnages de contes ou de dessins animés n'est pas mal. Certaines formules m'ont plu, comme "on a le cœur sur la main, il faut juste trouver laquelle". Ou le jeu sur l'ex petit copain de nan-nan, je ne l'avais pas vu venir. Mais dans l'ensemble, je trouve qu'on ne va pas assez loin dans l'absurde, dans la fantaisie. La f... (10/7/2018)
Beaucoup Sylvaine : Une bénédiction d'Enfer
J'ai beaucoup aimé cette histoire sans prétention. L'écriture est fluide, élégante sans être ampoulée. L'idée est excellente. Et pourtant, des histoires de pacte avec le diable, on en a à foison. Mais vous revisitez ce topos avec talent. (4/7/2018)
Un peu SQUEEN : L'immortalité
Je me suis intéressé aux différents personnages, à leur point de vue respectif de la situation de crise qu'ils vivent. L'écriture, simple, est mise au service du contenu. Mais certains détails m'ont interpellé, ce qui est normal vu la longueur du texte. Voici les remarques que je me suis faites, au fil de ma lecture: - Vous écrivez que Pierr... (4/7/2018)
Pas Luz : La glace de l'étang
Je n'ai pas réussi à être sensible à ce souvenir d'enfance, à cette tranche de vie. L'écriture me paraît pourtant tout à fait correcte, elle n'est pas empesée, l'auteur n'en fait pas trop. Mais la banalité de l'aventure m'a gêné. Je m'attendais à un évènement particulier, quelque chose qui viendrait donner à cette gentille épopée enfantine une s... (4/7/2018)
Beaucoup Orikrin : Journée d'un péon futur [Sélection GL]
Bon, j'ai beaucoup aimé cette nouvelle complètement absurde de bout en bout. Il y a dans celle-ci une inventivité jubilatoire pour le lecteur que je suis. Un seul bémol: la fin, que je n'ai pas comprise du tout. GillesP (2/7/2018)
Un peu wancyrs : Rendez-vous
Evidemment, la catégorie "laboniris" est celle qui convient. Je n'aurais jamais eu l'idée de construire une nouvelle en onomatopées. Bravo, donc, pour l'idée, un brin (et même un peu plus qu'un brin) provocatrice. Proposer dans un site littéraire ce genre d'exercice de style, il fallait oser. En plus, comme une sorte de pied de nez, vous avez ré... (2/7/2018)
Bien caillouq : C'est compliqué avec l'auteur
Bonjour Caillouq, Les vacances d'une famille recomposée, je connais bien. j'ai retrouvé dans votre nouvelle des tensions qui m'ont parlé et m'ont fait sourire, parce qu'elles sont bien amenées, et parce qu'elles ont fait écho, je l'avoue, à des éléments plus personnels. J'ai bien aimé aussi cette mère écrivaine obnubilée par la nouvelle qu'ell... (22/6/2018)
(1) 2 3 4 ... 12 »

Oniris Copyright © 2007-2018