Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Annick

(1) 2 3 4 ... 17 »
Beaucoup toc-art : Les filles qui passent
Des paroles bien tournées qui n'attendent plus que leur musique, bien composée, pour mettre en valeur l'espoir de cet amoureux transi puis le vide qui "remplit" son coeur de désespoir. Cette sorte de coup de coeur (ou de coup de foudre) souvent éphémère mais intense est décrit avec justesse. "...Quand l’une d’elles me sourit Pas beaucoup... (13/11/2018)
Beaucoup leni : Je tire ma charrette à bras
J'aime beaucoup la musique entraînante, légère, qui suit son petit bonhomme de chemin, la voix chaude du chanteur mais celle-ci est juste un peu trop élégante pour être celle d'un baroudeur qui tire sa charrette à bras et qui a fait un casse. Enfin j'ai apprécié l'interprétation juste et le texte simple et vivant. Le tout est une réussite et ... (11/11/2018)
Passionnément ↓ sympa : Isabelle
Ce poème est magnifique mais le seul fait de nommer la demoiselle à la fin du sonnet, de lui donner une identité, la désacralise en quelque sorte. Elle était fleur, elle devient humaine. Le champ lexical du jardin est un délice en lui-même : cueilli, gerbe de fleurs, au jardin d'amour, beauté, fragrance, s'épanouir, majestueuse rose. Ce... (6/11/2018)
Passionnément ↓ PaulMUR : Elle était...
L'anaphore "elle était" ne me semble pas nécessairement utile, d'une part, parce qu'elle ne contient pas d'information en soi. Le verbe être me semble faible. J'aurais préféré par exemple à : "Elle était comme un astre qui jamais ne s'éteint, plutôt : "Elle brillait comme un astre qui jamais ne s'éteint,". D'autre part, votre poème est d'une... (5/11/2018)
Bien ↑ Obi178 : P=MDFS
Le titre en forme de sigle est original : P=MDFS. Est-il poétique ? La poésie est un chemin : pourquoi pas ! Je conçois moins que ce soit une Muse. La Muse, c'est la source d'inspiration pour écrire un poème. La poésie est à la fois déesse : "Déesse, elle laisse entrevoir l’éternité" et femme : "elle donne... La puissance indescriptible d... (3/11/2018)
Beaucoup Sarah_K : (R)évolution
Les arguments évoqués pour le changement de l'orthographe, y compris les règles de versification sont pour le moins légers, fantaisistes mais c'est ce qui fait le charme de ce poème "adolescent". Plus de censure, de règles, seule la liberté fait loi. On s'affranchit de tout sans se poser de questions. Et on tape, en passant, sur les rimailleu... (3/11/2018)
Beaucoup Carmiquel : Ainsi parla Zara-Toustra
Jolie performance qui a du demander beaucoup de travail. L' assonance en "a" est une facétie qui enchante le poème tout entier. Les allitérations sont tout aussi charmeuses. Les mots choisis, qu'ils soient d'origine orientale ou non, ont une sonorité et une orthographe qui captivent. Ludique et facétieux. (1/11/2018)
Beaucoup Queribus : Papa fait le jeune homme
Voilà, les paroles sont écrites, il ne reste plus qu'à trouver la musique qui conviendrait à ce texte fluide, entêtant comme un parfum musqué d'homme tout juste mûr, enfin pas vraiment puisqu'il a des velléités de liberté adolescente. J'ai aimé cette simplicité bien tournée, sur un ton plaisant. (1/11/2018)
Beaucoup ↑ izabouille : Sous une robe blanche
C'est frais, à la fois coquin et candide, espiègle et mesuré. Les deux premiers quatrains nous renvoient, peut-être à l'enfance, à un temps où l'on mettait sa robe blanche le dimanche et la petite blouse noire ou grise pour aller à l'école. Le troisième quatrain change de ton et de temps, sans doute celui de l'adolescence. Mais la candeur e... (27/10/2018)
Passionnément ↑ archibald : Autoportrait aporétique
Un poème fondé sur des antithèses, (parallélisme de construction et sens contradictoire,) il fallait le faire ! Dans ses chansons, Charles Aznavour aimait aussi jouer avec ces figures de style, de haute voltige, comme un saut périlleux. Le tout est de retomber sur ses "pieds". Je doute que le poète ait une personnalité aussi contrastée mais a... (26/10/2018)
(1) 2 3 4 ... 17 »

Oniris Copyright © 2007-2018