Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Annick

(1) 2 3 4 ... 12 »
Beaucoup ↑ Vincendix : Catherine et Jean-Michel
Un poème nostalgique où chacun et chacune peut retrouver dans sa mémoire un couple ami comme celui-ci, ou tout simplement ses propres parents. Votre poème vibre de ces petits détails qui font le sel de la vie : Il me reste l’odeur de tabac et de cire De l’oncle les jurons et les éclats de voix, De tante Catherine il me reste un sourire Se... (25/4/2018)
Beaucoup ↑ Pouet : Cueilleur de ciel
Cueilleur de sel, cueilleur de ciel... Les marais salants se sont mués en azur, l'ouvrier paludier, en râtisseur de songes, et la magie du poème a opéré... Un nouveau métier en somme, comme un reflet de l'original, dans un autre registre, une autre dimension : Le miroir du monde se gorge de hasard. Lui, demeure penché. Il se nourrit d... (25/4/2018)
Beaucoup ↑ Eccar : La maîtresse intime
Je vous donne une piste de réflexion qui a le défaut de n'être qu'un seul avis parmi tant d'autres... Vous avez présenté l'idée à développer un peu comme une devinette puisque vous révélez seulement à la fin qu'il s'agit de la peur de mourir. Mais ce sujet est tellement abstrait que j'ai réussi à comprendre de quoi il s'agissait seulement vers l... (24/4/2018)
Beaucoup ↑ dom1 : Sous l’olivier...
L'anaphore joue bien son rôle, celui d'imprimer l'idée et de garder l'élan tout au long du poème. Cette idée, c'est d'abord le plaisir des sens, comme besoin primaire : j'y mords, j'y bois, j'y savoure. Les arbres de toutes les essences, ( acacias, acajous, figuiers, groseilliers, l'arbre à myrrhe, lilas, épicéas, eucalyptus, pommiers et enfin... (21/4/2018)
Passionnément madawaza : Sur mon balcon
Quel beau texte, tout plein de poésie, et si bien construit, comme une chanson un peu entêtante aux tonalités mélancoliques. (leitmotiv). Comme un petit bonheur que le narrateur s'est forgé dans l'enfermement du rêve avec la volonté de s'extraire pour toujours de la réalité : "...Sans un regard en bas,..." La fin est à la fois tragique et libé... (20/4/2018)
Passionnément EricD : Sur la neige qui tombe
Que j'aime votre poème ! En le lisant une première fois, je me dis qu'on ne saurait dire les choses autrement. J'ai apprécié le côté décalé du poète naïf qui voit les choses à sa manière, comme une sorte d'adulte inadapté, enfermé définitivement dans un livre d'images. Même l'enfant qui est ancré dans la réalité, (dans la dernière strophe) s... (17/4/2018)
Passionnément Pluriels1 : Épave Reine
Le poème est comme une hésitation entre la vie et la mort, l'aliénation et la liberté, le voyage, le vrai et le voyage immobile. Mais la vie, la liberté, le voyage ne se vivent plus qu'en rêve. Le poème se clôt vers une mort douce et esthétique mais inexorable. Des images splendides qui ne sont pas gratuites ou artificielles. Elles sont reliée... (16/4/2018)
Passionnément ↓ Ithaque : Rosie et Jean
Je cite votre poème : "Jean m’écrit : « Petit-fils qui naîtra des entrailles De ma fille orpheline, un jour, lave l’affront ! Forge tes plus beaux vers au service des gens, Ouvre un puits de clarté dans la sombreur humaine, Combats l’idolâtrie, l’ignorance et la haine, Les dogmatismes vils et donne aux indigents La force d’espérer ... (14/4/2018)
Passionnément ↑ TheDreamer : Le poète
J'ai aimé me laisser bercer par le rythme, la musicalité de ce beau poème. En effet, nul son discordant n'est venu heurter mon oreille. J'aime aussi ses silences. Les vers que j'ai préférés : "Pourtant, je suis poète et je vais en chemin Cueillir les mots. Toujours, je me penche intraitable Sur les phrases, j’arrache ici le pied instable... (10/4/2018)
Beaucoup ↑ LenineBosquet : Thé glaçant
J'avoue que j'ai tournicoté longtemps autour de votre poème, le relisant moult fois avant de mettre un commentaire. Mais les choses sont maintenant claires dans mon esprit. Le personnage est tellement rebutant que cela m'a un peu effrayée. M'identifierais-je à Mimi, naïve brebis, proie toute choisie par "son amoureux" de loup ? Ceci dit, votre ... (10/4/2018)
(1) 2 3 4 ... 12 »

Oniris Copyright © 2007-2018