Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Johannes

« 1 ... 3 4 5 (6) 7 8 9 »
Bien Miguel : Jusqu'à mon cercueil
Certes, il est beau que des poètes maîtrisent encore si bien l’alexandrin en notre début de siècle. Ce qui m’embarrasse cependant ici, c’est le langage qui me semble résolument « inactuel ». Dit-on encore « vous » aujourd’hui à l’être au l’on aime ? D’une manière générale, il me semble que plus personne ne pense ni ne parle actuellement dans ... (11/8/2016)
Bien letho : Laissons le temps…
On sent beaucoup de sensibilité et de délicatesse dans ce poème. Mais j'avoue que le sens profond du texte m'échappe. Par exemple, la deuxième strophe commence par "la même floraison qu'hier" et semble donc impliquer une permanence dans le temps. Or, la suite de cette strophe parle de la surprise devant l'écoulement du temps provoquée par cett... (15/8/2016)
Bien mattirock : Tomber les rois
Il y a six quatrains dont les rimes sont plates, croisées ou embrassées, et parfois assez approximatives. Mais ceci n'a guère d'importance puisque nous sommes en poésie "contemporaine". J'ai bien aimé, mais je regrette un peu le trépas à la fin qui ne me semble pas vraiment nécessaire et ne contribue pas au comique de l'ensemble. J'avoue avoir... (20/8/2016)
Bien Donaldo75 : Bikini
Il s'agit d'un texte engagé. Le tout se lit agréablement et est bien écrit, même si le sujet traité n'est pas vraiment ma tasse de thé (mais ceci n'a évidemment aucune importance). J'avoue ne pas bien saisir le dernier vers : "Où requin et rorquals mutèrent minéraux". (19/9/2016)
Bien Pouet : Hippolithe
Qui est cet Hippolithe qui souffre de sa différence dans ce poème ? Un enfant trop sensible, comme Tonio Kröger dans la nouvelle de Thomas Mann ? Mes vers préférés sont les deux premiers : "Il nie sa différence comme on apprend l'amer / En recherchant les larmes au fond de l'océan". Mais étant donné les persécutions dont il souffre, il est tou... (22/9/2016)
Bien troupi : Un poisson rouge dans un bocal
J'ai bien aimé l'image de l'araignée qui tisse sa propre galaxie. D'autres idées sont moins originales (apprendre à siffloter comme les oiseaux, apprendre que la vie est née dans l'eau). Il est vrai qu'un brin d'herbe est déjà un miracle, comme l'univers qui nous entoure. (1/10/2016)
Bien Laur : Le pull
Il s'agit d'un poème sensible et sympathique dont j'ai apprécié la lecture. Merci pour ce partage. (1/11/2016)
Bien ↓ Joss : Sale temps
Globalement, nous adhérons tous, j'imagine, au message transmis par ce bref écrit. Mais il y a trop peu de transcendance, me semble-t-il, pour élever ce texte au rang d'une véritable poésie. (13/9/2016)
Bien ↓ MP : Carrefour des possibles [concours]
J'avoue éprouver de la difficulté à la lecture de ce texte. Au début, manifestement, la poétesse refuse un soupirant probablement insistant. Mais alors, pourquoi écrire, dans la deuxième strophe, qu'elle a résisté "en vain" ? Jusqu'à la troisième strophe comprise, le refus de l'autre est à peu près clair. Par la suite, le simplet que je suis ... (31/8/2016)
Bien ↓ Cox : En chemin
J'ai bien aimé la lecture de ce poème, à l'exception du dernier vers qui me semble moins poétique en raison du vocabulaire choisi. Mais je suis assurément bien délicat... Une question : est-il correct d'écrire : "ce serait inutile que de me demander où mon chemin..." Ne faudrait-il pas plutôt dire : "ce serait inutile de me demander..." ? (23/8/2016)
« 1 ... 3 4 5 (6) 7 8 9 »

Oniris Copyright © 2007-2019