Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Tadiou

(1) 2 »
Beaucoup ↑ hersen : Aux antipodes
C'est du doux et du triste. Du léger, du sautillant et du dramatique. C'est du jeu, du virevoltant, sur du drame. C'est élégant; comme si c'était "pour de faux". Mais ça "brûle"; et ça c'est "pour de vrai". Et tout ça, je le trouve très beau. Merci. Tadiou (11/2/2017)
Beaucoup ↑ Luz : Seul
Très émouvant. Pudeur et retenue. Délicatesse. Et c'est terrible. La chute est comme un énorme coup de massue, totalement inattendu. Grandeur et misère de l'homme. Petites perles distillées sur du noir. Mots ciselés. Merci. Tadiou (11/2/2017)
Beaucoup ↑ Nemo : Les maîtres des basses œuvres
Ah! Qu'en termes délicats ces choses-là sont dites! C'est un bien grand mot que "quintessence"; c'est faire beaucoup d'honneur... Pourquoi pas? Trouvé dans Wikipedia :"Substance éthérée que certains philosophes de l'Antiquité ajoutaient comme cinquième élément aux quatre éléments traditionnels. Littéraire. Ce qu'il y a de plus raffiné en q... (15/2/2017)
Beaucoup leni : Désirade
Très belles images, légères, chaudes, virevoltantes, sentant bon comme le pot-au-feu, avec l'odeur du feu et le goût du verre de pinardelle. Le leitmotiv de "Le vent s'engouffre sous ma chemise", la reprise de vers ou de mots comme le "crachin", "la tête au moulin" créent un rythme obsédant, une sorte d'hypnose. Le clin d’œil à "Les sanglots ... (2/3/2017)
Beaucoup Donaldo75 : Bikini
Poème percutant et puissant dénonçant l'horreur atomique, les manipulations, les tromperies, les mensonges, des nantis. Des mots qui atteignent leur but comme des flèches bien acérées et d'une totale précision. Des mots pleins de poids, de force. De lucidité. De tristesse aussi. Car au bout il y a la destruction. Heureusement qu'une prise de... (29/12/2016)
Beaucoup Francois : Alep
Très beau, très touchant. J'aime le mot "grenade" avec ses deux sens. Et puis les "maîtres du monde", et puis "Dieu", et puis "Allah", indifférents.... Des mots bien ciselés, plein de force, des mots justes. Un grand merci. Tadiou (9/3/2017)
Beaucoup Pouet : Grands yeux marron
Deux destins parallèles, et en opposition totale, et qui divergent. Les mots simples disent l'amitié, les bonheurs ("nos rires") et surtout l'incompréhension finale ("nous n'avions rien senti"). J'apprécie les mots ordinaires du quotidien :feuilles mortes, sentiers boueux, le soleil, la brume, les blondes, les brunes, tartines, pâtes... ... (12/3/2017)
Bien ↑ hersen : Les chèvres
Histoire d'un début de résurrection. Dit de manière vive et enjouée. Poème et aussi (surtout?) réflexion philosophique, avec comme sujet fondamental (et qui, après tout, nous est essentiel, sinon unique) : la vie. De belles images : les ronces, l'herbe malingre, la plaine inconnue... Et le grand salut du berger. Et la permanen... (9/3/2017)
Bien ↑ Paul777 : Le temps
J'aime ces cris, ces souffles, maîtrisés, d'amour, de lutte, d'espoir, de lucidité. J'aime en particulier ces deux vers : "J’aurais tué pour toi le malheur à mins nues J’aurais été à contresens de tout " : Quel beau jaillissement d'amour, que cette volonté de combat titanesque contre le malheur et la sortie des sentiers battus! ... (9/3/2017)
Bien Ascar : Reviendras-tu ?
Ecriture délicate pour une tristesse qui n'en est pas une. Plutôt une tristesse badine. Comme une petite berceuse pour des chagrins d'enfant. Petite berceuse agréable qui enfile ses perles légères. Tadiou (18/2/2017)
(1) 2 »

Oniris Copyright © 2007-2018