Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de silvieta

(1) 2 3 4 ... 9 »
Passionnément ↑ archibald : Le temps qui passe et le temps qu'il fait
Ce poème sur le temps qui passe avec sa succession de saisons et qui "prodigue la disgrâce /d'un visage triste et laid" est sublime et parfait. On songe au portrait de Dorian Gray même si c'est Lovelace, sinistre séducteur de la littérature, qui est nommé. Divinement agréable à lire malgré l'aspect tragiquement inéluctable du sujet... (25/1/2017)
Passionnément funambule : Nouvel an !
Parfait! tout est parfait, la teneur des paroles, le rythme, la voix...quel dommage que l'on n'entende pas plus souvent sur les ondes des chansons de cette qualité... (10/1/2017)
Passionnément Vincendix : La cité du désert
Très beau voyage nostalgique et dépaysant (lire un tel poème en hiver est comme un feu dans l'âtre). Le choix lexical est idéal. Alexandrins sans failles et rimes parfaites. Une seule phrase me plaît moins et je ne sais pas pourquoi "sont disparus de mon environnement". Plus prosaïque, plus vilipendé dans la vie courante que le reste le m... (10/1/2017)
Passionnément David : Caprice Infini
Des "laborinis" aussi, ces quatrains parodiques dont les rimes parfois très riches charrient blessures et violence (épées...hyènes...échardes...). On ne comprend pas tout sinon qu'il s'agit d'une dispute, d'une rupture peut-être, mais la force des sonorités, des jeux de mots et des images, en particulier les antithèses telles que "palombe/p... (12/1/2017)
Passionnément Charivari : Les sept vies du chat
Sept vies de chat, à chaque fois remises à neuf, on se dit que cela sera long, mais non: la chanson file à toute vitesse, comme la vie, toujours trop courte, sept vies ce n'est jamais infini même en l'an deux mille dix sept. Par ces habiles quatrains, comme les quatre pattes du chat, en octosyllabes, comme les sept vies + une, on est happé... (12/1/2017)
Passionnément Vincendix : Le chaton et le souriceau
J'attendais à la fin du poème une moralité expliquant en quoi cette jolie fable était l'allégorie du monde des humains. Je me demandais ce qu'elle pourrait être. Je suis restée sur ma faim jusqu'au moment où j'ai vu que cette moralité était contenue dans l'incipit et... -ce poème est très agréable à lire, le petit monde animal évolue sou... (13/1/2017)
Passionnément ↓ Lariviere : Le sonnet du sonné
Quand un texte d'auteur m'interpelle j'en lis un autre, du même auteur, pour voir si le voyage sera différent. Cette fois j'aime beaucoup ce sonnet sonné au rythme efficace, dont les rimes sonnent et résonnent et qui cogne et qui nous claque des images surréalistes d'une grande audace pour se parer d'un élégant costume composé de " C... (14/2/2017)
Beaucoup ↑ Ramana : L'autre rive
Un joli poème doux et régulier, rythme et rimes, tout imprégné de fantômes du passé, que l'on devine dans les brumes de l'autre rive. ( Ce titre qui associe l'idée d'une autre rive au monde de l'au delà est très voisin d'un titre aux connotations similaires qui ornait un texte que j'ai publié le mois dernier sur un autre site. Le titre me... (23/1/2017)
Beaucoup ↑ papipoete : Rudes frimas
Aujourd'hui j'ai décidé de découvrir quelques nouveaux poèmes en parcourant les listes des fils de remerciements. Bravo pour ce poème. Les images successives, scènes d'un quotidien d'une petite ville, évoquent jusqu'aux moindres détails ces "rudes frimas" du titre. On frissonne en lisant. C'est dire à quel point c'est réussi. Rien à je... (25/1/2017)
Beaucoup ↑ leni : Cap sur l'imaginaire
En chanson on dit qu'une belle musique avec des paroles peu exceptionnelles forme un ensemble plus réussi qu'un poème magnifique accompagné d' une musique passable. Je dois dire qu'ici la musique et la voix grave, vibrante d'émotion du chanteur ont beaucoup aidé à me faire apprécier des paroles dont je n'avais pas saisi toute la portée au dé... (21/1/2017)
(1) 2 3 4 ... 9 »

Oniris Copyright © 2007-2018