Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de NICOLE

(1) 2 »
Beaucoup ↑ thea : Le silence sur les toits
Un mélange de force et de pudeur. Quelques traits à peine esquicés, et pourtant tout y est, même ces blancs entre les mots dits, qui laissent toute la place dont le lecteur a besoin pour y glisser ses rêves. Quand je serai grande, je saurai faire ça... (27/12/2009)
Beaucoup thea : Libre
C'est très doux, et extrémement musical, les deux derniéres strophes tout particuliérement. De belles images, qui font penser à la méditerranée, au sud, là ou on trouve ce bleu parfait, entre ciel et mer. Simple et bien rendu. (4/10/2009)
Beaucoup leon : Pensées
Une drole de sarabande de pensées, qui se pressent, jusqu'à l'essoufflement. C'est inattendu, et surprenant. J'aime beaucoup. (13/9/2009)
Beaucoup colibam : Il y a des jours où l'on pourrait presque...
Une jolie promenade au milieu des fougéres, où on se laisse guider sans effort. Les souvenirs s'égrennent avec grace. Il y a ici le charme des non-dits et des peut-être, celui des choses que l'on n'oublie d'autant moins qu'on ne les a vécues qu'en imagination. Merci (4/10/2009)
Bien ↑ sentimentic1 : La glycine fanée
"Le soleil n'ose plus inonder la façade"...joli vraiment ! J'ai aimé, c'est mélancolique et musical à souhait. Merci (17/7/2009)
Bien ↑ Garance : L'enfant musicien
J'ai noté le très joli : "femme je tremble pour cet enfant..." Ensuite, je n'ai eu aucun mal à embarquer...de jolies images, et beaucoup de musicalité. Merci. "La main qui sourit" m'a tout de même laissée un peu dubitative. (4/10/2009)
Bien ↑ Automnale : La chanson des oyats
J'essaierai de me souvenir de ce vers tellement bien trouvé : "Le rire éternel des amants nauffragés". J'ai pensé à l'atmosphére propre aux romans de Sylvie Germain, à la prose tellement proche de la poésie. Juste une remarque, mais qui n'engage que moi, le choix du passé simple me gène, il confére au poéme une grandilloquence qui me parrait nu... (11/10/2009)
Bien ↑ Automnale : Vivre avec toi, je ne puis
C'est très beau, et pourtant, une chose n'a cessé de gèner ma lecture : "vivre avec toi, je ne puis", comme un refrain précieux, qui jure presque avec la beauté simple du reste du texte. Il y a quelquechose d'artificiel dans l'usage du temps, qui nuit à l'impression de sincérité qui se dégage du texte, presque une recherche d'effet, dont les f... (27/12/2009)
Bien fisoag : Tu ne m'aimes plus
Joli, touchant, pour ce qui est du fond. Pour la forme, je ne suis pas compétente pour juger, mais disons simplement que rien ne m'a génée. Pour moi c'est donc plutôt bien (27/6/2009)
Bien Eric-Paul : Mon personnage [concours]
Une jolie poésie, simple comme une ritournelle qui reste en mémoire. J'ai apprécié cette lecture. (7/9/2009)
(1) 2 »

Oniris Copyright © 2007-2018