Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Ombhre

(1) 2 3 4 ... 9 »
Passionnément ↑ Donaldo75 : Dans la chaleur du Nevada
Un texte magnifique, une très forte ambiance et de belles images. Je ne vais pas m'étaler, j'ai adoré, jusqu'à la chute (j'y suis très sensible dans les poèmes ou nouvelles) qui illustre l'ensemble. Merci pour cette très belle lecture. Ombhre (18/2/2018)
Passionnément ↑ Luz : Retrouver la rivière
Un magnifique poème aux images travaillées, précises, au rythme envoutant comme le chant d'une rivière. L'écriture est maîtrisée et nous fait voir à chacun NOTRE rivière, celle qui nous a enchanté quand nous étions enfants. Je suis me suis promené le long de ses berges, ai savouré le bal de l'eau et des rochers, les sons des moucherons. Une tr... (22/5/2018)
Passionnément Goelette : À elle
Touchant. Magnifique. Ces deux petits mots résument mon ressenti. J'ai adoré votre poème, tout en douceur et en amour, en belles images et en tendresse. J'ai apprécié tout particulièrement: Sa quiétude nous bordait posant sur nos épaules un châle en mousselune Avec des fils multicolores sa clarté reprisait les accrocs de l’enfance ... (13/3/2018)
Passionnément Donaldo75 : Plaisirs alcalins [Sélection GL]
Bonjour Donaldo, J'aime le côté provocateur et peu conventionnel de tes poèmes. Et celui-ci ne fait pas exception à la règle. Le clin d'œil à "Lucy in the sky" m'a beaucoup plu et bien fait sourire. Si l'ensemble est presque léger, une fois encore bien écrit et bien rythmé, la chute est magnifique et montre bien le danger de ces paradis arti... (27/8/2018)
Passionnément Gouelan : Elle va la maman [Sélection GL]
Bonjour Gouelan, un magnifique poème sur un thème si difficile à aborder sans sombrer dans la guimauve. Vous vouliez essayer, vous avez réussi ! Les images sont sobres mais parlantes, percutantes, et "vous touchent de loin comme balles perdues" (Jules Supervielle). Le refrain "elle va la maman" rythme le poème, en font une berceuse pour ce... (14/9/2018)
Passionnément Ananas : Les baisers de l'aube
Bonjour Ananas, j'ai adoré ce texte, si plein de simple sensualité, d'émotions puissantes, de désir insatiable. La scène s'imagine fort bien, et se vit au fil de la lecture. J'ai beaucoup aimé: "le temps de te dire en silence tous les mots insensés retenus prisonniers par mes sentiments scellés". Une réserve mineure par contre sur l'image... (6/10/2018)
Beaucoup ↑ Sodapop : Méthode d'évasion par l'écriture
Un beau texte, fort, violent, sur la création qui, comme un accouchement, se fait dans la douleur et le sang. Le premier vers est d'ailleurs explicite "aux entrailles de la nuit". Mais j'ai trouvé dommage d'écrire le mot poésie, car tout le texte en parle, et le suggérer sans le citer m'aurait semblé plus adapté. J'ai aussi trouvé la formulatio... (30/6/2018)
Beaucoup ↑ Goelette : Glanures
Merci pour ce très beau poème, plein d'images à savourer, à lire et à relire. Tout ne se dévoile pas à la première lecture, c'est un jeu d'ombre et de lumière. Étrangement, ce poème peut aussi se lire en ne retenant que le 1er et le dernier vers de chaque strophe. Mais il serait dommage de se priver des belles images qui le parsèment: "le vol ... (30/6/2018)
Beaucoup ↑ eskisse : Il est temps, mes yeux
Bonjour Eskisse, j'ai beaucoup aimé ce poème, et cette façon de parler à vos (nos) yeux, pour leur rappeler de la nécessité d'oser et de s'émerveiller. L'ensemble est léger, fait sourire, mais va bien plus loin qu'un amusement. Et c'est "à coups de rêves" que nos yeux nous font "plonger au-delà du virage", et rencontrer "la vague véhément... (30/9/2018)
Beaucoup ↑ Luz : L'étrange de l'eau
Bonjour Luz, un texte dense et fort, qu'il ma fallu relire plusieurs fois. Les images parlent bien de la vie venue de l'eau, et qui s'en souvient du fond de son exil, et de ceux qui sont restés dans l'eau, et rêvent d'air et d'azur. Rien à ajouter, rien à retirer, tout est dit en quinze vers. Merci pour ce beau partage, et bravo ! (30/9/2018)
(1) 2 3 4 ... 9 »

Oniris Copyright © 2007-2018