Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Goelette

(1) 2 3 4 »
Passionnément Pouet : Cueilleur de ciel
Le rythme, le vocabulaire, les images, les couleurs m'ont enchantée comme le titre d'ailleurs. Tout est beau mais le premier quatrain et les cinq derniers vers sont magnifiques et nous offrent bien plus que des "miettes d’aurore." ou "des soleils enfouis" Merci Pouet pour ce poème qui m'a littéralement éblouie. (27/4/2018)
Passionnément Arielle : Sauvage [concours]
L'intensité de ce superbe poème naît-elle du contraste entre des mots violents comme " étouffait" " crachait" "ogre" "barbare" " crocs" "sordides" "verjus" "tyrans" griffes" "accablé de mépris cravaché par le feu des langues de vipères" et la douceur poétique de termes tels que "soleil" "paix" "frangipanier" "alizé" "Eve de lumière" ? Ou ... (26/10/2017)
Passionnément Cristale : Et mourir encore
Bonjour Cristale J'ai souvent lu et relu ce superbe texte n'osant le commenter (par pudeur ?) Il est si intime que le lecteur peut ressenti l’impression de pousser un voile "mi-clos" Bien que tout soir exprimé à demi-mots, en fines demi-teintes, tout est révélé dès le quatrième vers auquel répond l'espoir de vers plus optimistes "Le retour ... (22/11/2017)
Passionnément troupi : Une prison
Vous faîtes sobrement mais très fortement ressentir la tristesse de l'emprisonnement d'un "cœur qui bat dans un zoo" (mais est-ce cela battre pour le cœur d'un être arraché à sa terre et sa liberté ???) Heureusement votre poésie allège l'émotion du lecteur par de belles images " aux soleils de tous les matins calmes à l'immense des arbres ... (28/11/2017)
Passionnément Damy : Stabat mater dolorosa
Ce texte, lu et relu à plusieurs reprises, me bouleverse par sa force tragique et dès le premier vers, la belle allitération en V "Je vois le vent voler dans tes yeux verts de vagues" nous font voler ou voguer à tes côtés, dans la même émotion. Le dernier quatrain est d'une beauté terrible où ta détresse, hélas trop sincère semble-t-il, liv... (16/12/2017)
Passionnément Lylah : Au large de l’attente
Des passages et images très denses, chargés d'une tristesse impuissantel à se dire... comme tout ce qui est trop profond "Lorsque les nuits de fièvre cèdent en matins de cendre" Les silences/espaces entre les strophes sont les respirations d'une personne en souffrance qui a besoin de reprendre son souffle. La fin "Puis la peine ... (11/3/2018)
Passionnément Lylah : Le secret des fleurs
Je suis souvent passée, silencieuse pour mieux respecter les paroles de fleurs si délicatement peintes dans ce ravissant "bal" Sous votre plume magique, ces Dames-fleurs se parent et que le seul Monsieur-fleur ne peut que s'incliner... comme vos lecteurs devant tant de beauté! (10/3/2018)
Passionnément Mokhtar : El Golea, oasis algérienne
Cette oasis se dessine peu à peu sous nos yeux, triomphante sur sa "pierre" mais "en souffrance". Dans les deux premiers quatrains les couleurs éblouissent " 'l'ocre" et l'azur du "firmament, l'émeraude, l'orange et la rose" Je ressens ensuite un affaiblissement de la lumière, correspondant aux souvenirs nostalgiques de cette "âme nomade" et co... (18/2/2018)
Passionnément madawaza : Sur mon balcon
Poésie fluide dont la simplicité des mots et la mélodie des strophes chantent un petit air charmant, sans prétention mais en gradation imprévisible dans les sentiments exprimés. C'est léger comme cet envol final, pudique dans la retenue des termes, onirique dans les images. "Je n’ai qu’une rivière Sur mon balcon, Je n’ai qu’une rivière ... (30/3/2018)
Passionnément Cristale : Le dais de l'aurore
Si émerveillée, Dame Cristale, par la lecture de votre ravissant muzain que je vous ai déjà écrit un premier commentaire et j'ai oublié de l'envoyer :-)) Je suis plus que séduite par la parfaite maîtrise de la forme alliée à une délicatesse extrême tant dans les descriptions du début que dans les sentiments évoqués ensuite. J'ai dit et r... (22/5/2018)
(1) 2 3 4 »

Oniris Copyright © 2007-2019