Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de jamesbebeart

(1) 2 3 4 ... 22 »
Passionnément ↑ Carmiquel : Moëres et soirs
Voici un texte qui donne le vertige ; il se lit en apnée pour mieux nous engloutir. Les éléments nous submergent, nous laissent exsangues, sans voix, rassérénés et comblés. La gravité du propos, le champ pesanteur terrestre nous rendent profondément terriens, ancrés dans le sol à jamais. Merci pour cette lecture lumineuse ! Vous avez mis la Ter... (15/4/2012)
Passionnément Lylah : Et la tendresse nue
Que dire de plus ? Tout est dit. La crainte d'aimer, la peur de décevoir le partenaire. Tout n'est qu'attouchements, effleurements, froissements... Je relève en particulier : "Attente consentie au ciel des hautes sphères". Superbe ! Mais encore : "A la faille plénière". On pourrait tout citer. Merci pour ce bijou d'écriture. (16/2/2016)
Passionnément Charivari : Le poème de nos corps
Très belle réussite que ce texte avec une musicalité touchée par la grâce. On y sent l'urgence de l'instant, ne rien perdre de ce que l'on vient de vivre et comment le dire avant que l'indicible et l'inouï ne se dissipent. J'ai bien aimé aussi les conjugaisons des verbes en -ions comme conjuguions, je t'aimions(très beau), tissions qui reviennen... (25/5/2016)
Passionnément Pluriels1 : Les contentements
Je reste béat d'admiration devant un texte de cette sorte, tout est là : la musique, la science de l'écriture... Cela froufroute, vacille, cotonne, volète, se froisse, chuchote, susurre... L'élégance des belles manières. Une merveille ! (7/11/2010)
Passionnément Mona79 : Pour une jeune fille
On reste sans voix devant tant de talent ! L'écriture coule : beauté des sentiments où la musique s'invite inlassablement... Merci pour cette belle lecture. (15/6/2013)
Passionnément Lylah : Opposer la lumière
Je reviens sur ce texte qui m'avait beaucoup plu en espace lecture. Comment dire l'indicible quand ça fait mal. Avec un langage épuré le pari est réussi. C'est très beau et très fort. Et les vers libres montrent tout leur impact ! (15/11/2016)
Passionnément Pluriels1 : Chant des cauris
Assurément un des grands textes que j'ai pu lire sur Oniris. Qui nous fait immanquablement penser à Saint-John-Perse : lyrisme, incantation, exotisme, divination, magie des lieux. Comme un arc tendu qui atteint toujours sa cible. (13/4/2014)
Passionnément Mona79 : Les mortes-saisons
Bonjour Mona, Je reviens sur ce texte qui m'avait bien plu, en soulignant l'écriture impeccable et la profondeur du propos. Thématique qui m'a fait penser irrésistiblement à la poésie lyrique d'Anna de Noailles sur la nature. Ce texte est une réussite incontestable. Bravo à toi ! JB (22/12/2015)
Passionnément Lulu : Nuances
Bonjour Lulu, Et dire que j'ai failli passer à côté de cette merveille ! (merci MonsieurF ). Le champ lexical, les images, le fond se conjuguent admirablement dans la plus parfaite harmonie. Je pourrais tout citer ! Merci pour cette lecture d'anthologie. (10/9/2016)
Passionnément Alcirion : La faute de la lune
Je reviens sur ce texte qui m'avait beaucoup plu dans l'espace lecture. La beauté indicible, elle est là et vous nous en avez fait largement profité! Curieusement ce texte n'a eu qu'assez peu de coms et c'est bien injuste. Tant pis pour les distraits qui sont passés à côté de ce beau texte. (8/10/2016)
(1) 2 3 4 ... 22 »

Oniris Copyright © 2007-2018