Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de guanaco

(1) 2 »
Passionnément ↓ Jeser : Le résultat
Je n'ai pas compté les pieds (il ne vaut mieux pas, n'est-ce pas Jeser? ;) ) Bravo mon cher! Tu parviens à décrire un phénomène que tu ne connais apparemment pas. Je souhaite que toutes tes pages blanches provoquent en nous le même ..."RESULTAT" (20/8/2007)
Beaucoup ↑ Cyberalx : Beauté forcée
De ce que j'ai pu lire jusqu'à présent de tes oeuvres "poétiques", je crois que celle-ci est poétiquement réaliste et poétiquement touchante. Moi ausi j'ai bien aimé le "fillette" très paternel et très rassurant. Et que dire de la dernière strophe, on la prend en pleine gu... ! Un de tes meilleurs poèmes en ce qui me concerne (25/8/2007)
Beaucoup ↑ TITEFEE : La cerise
Je ne regarderai plus les cerises de la même façon et surtout je n'en mangerai plus avec n'importe qui...!!! Poétiquement érotique. PS: comment on met le contrôle parental sur Oniris? ;) (27/8/2007)
Beaucoup Jeser : L'aube
De l'art de rendre l'ordinaire...extra ordinaire, tel est celui dans lequel excelle l'ami Jeser! (Il y a des chances pour que je me couche à l'heure à laquelle tu te lèves!) ;) (25/8/2007)
Beaucoup ↓ fufu : Fin d'une vie
le thème est grave mais exprimé avec décence grâce au sonnet.. La prouesse technique est louable. C'est encourageant pour la suite, bravo. (13/8/2007)
Beaucoup ↓ Absolue : La mauvaise note
Ce n'est pas à proprement parlé de la poèsie mais je trouve ce texte d'une innocence et d'une simplicité renversantes. Cette impression que tout autour de nous et tout le monde est au courant de notre faux pas, que la Terre entière est en train de s'écrouler - même le p'tit bonhomme du passage pour pièton s'inscrit en juge! Et puis j'adore cet... (25/8/2007)
Beaucoup ↓ Nat : Deux vieux
Joli poème sur cet Amour qui grandit à mesure que les corps se flétrissent et qu'ils disparaissent. La 3ème strophe me pose problème: "encombre" ne prend-il pas la marque du pluriel 'encombrent" pour les "cris éperdus"? Enfin le terme "tohu-bohu" contraste (à mon avis) avec la tonalité du poème et ne me paraît pas approprié. Merci. ;) (4/10/2007)
Bien ↑ Jeser : Promesse du futur
Un sujet qui te tient à coeur mais que tu parviens à traiter toujours avec un humour qui te caractérise et qui me fait bien marrer. Sans oublier la contrainte de l'alexandrin. Juste une chose peut-être: la 4ème strophe n'est-elle pas de trop? Il me semble qu'elle n'apporte rien suite à "Tiens ce bon vieux Julien a tous ses tifs" Merci pour ce ... (1/9/2007)
Bien Enluminor : Le vent du courroux
La violence du temps et la violence d'un comportement, parallèle intéressant. Juste une question de métrique: le 1er vers n'aurait pas un pied de trop? (13 pieds)? (19/7/2007)
Un peu ↑ Cyberalx : Un palmier en ville
Cher Cyb', comme dit Pissavy: BOf Non, je n'accroche pas , j'ai du mal à m'émouvoir, les images sont un peu forcées (tout comme certains vers "comme le clown qui...") Quant au pénis du banquier en faillite...! En revanche j'aime déjà plus la rêverie provoquée par les 5 derniers vers. D'un autre côté, j'y connais rien en poésie, alors..;) (8/8/2007)
(1) 2 »

Oniris Copyright © 2007-2018