Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de LEVENARD

(1) 2 3 4 5 »
Passionnément Arielle : La beauté
pour un titre plus que quelconque, un texte d'une envollée sans retenue aucune. Une coulée unique, sous la lumière dorée d'un plein soleil. Une belle revanche sur les beautés mortes, un hymne à la vie, au plaisir... Finalement, le titre est bien choisi qui ne révèle rien avant que l'on se mette à la lecture. La musicalité, sans aide de la... (13/1/2010)
Beaucoup ↑ Jules : Plier mon corps aveugle dedans ma tête ronde
Alors là, le titre.. Chapeau ! C'est le titre qui m'a envoyé lire le texte. Epoustoufflant. On s'attend bien évidemment à une série acrobatique d'un contorsionniste majeur. Non, à la vérité, j'avais un peu peur de tomber sur de l'abscons, et j'aurais été doublement déçu, car d'une part le texte n'aurait pas été à la hauteur de mes attentes, ... (10/9/2009)
Beaucoup ↑ Arielle : Pantoum du pouët maudit
Ah ! Encore, encore ! On se croirait Semaine sainte en Espagne. Et vas-y que je te dérouille. Et puis, y'a du non dit : que dites-vous de trou(v)eraient. Et c'est écrit au petit poil dans le respect des formes, s'il vous plait. C'est tout simplement délicieux... J'espère toutefois que certains trouvent cela exécrable, je ne voudrait... (24/4/2010)
Beaucoup Amexin : Amexin
C'est effectivement un petit joyau (pourquoi petit ?). D'une finesse et d'une justesse ( malgré sa préciosité, mais celle-ci revendiquée, assumée, et très ajustée de ton) de langage évidentes. Tout au long, un balancement (donc un rythme) sans accroche qui conduit la lecture d'ailleurs un peu plus vite même que l'esprit : on, est pris par la... (9/7/2010)
Beaucoup Diane : Maternités
Quelque part, pour moi, c'est un film à sketchs (fort l'allusion au burlesque que l'on peut trouver dans le mot, bien sûr), un bon Truffaut. Une vie résumée en une série sans faiblesse : deux et deux font trois, puis quatre.., puis referont deux : c'est écrit à la fin. Non ? Sur les deux vers qui posent problème, il me semble que le second... (11/12/2009)
Beaucoup reumond : La ville est propre
On va dire longue complainte, lucide ( donc sans espoir). Une unité de ton, un balancement, un ( ou des ) refrains qui nouent le regard à chaque fois que l'on a effectué un tour complet : la ville est propre. On sait ce que propre peut vouloir dire après les exploits du XX° ! On ne peut mieux dire le vide que l'on peut craindre, et qui ... (10/11/2009)
Beaucoup Arielle : En marge
Un bel hymne à la liberté, et au prix à payer. Aucune pesanteur, aucune longueur ( rien d'inutile). La mesure qu'il faut. C'est des bons textes qu'il est le plus difficile de parler, lorsqu'ils s'offrent comme des évidences. (14/11/2009)
Beaucoup embellie : La ronde
Pourquoi lire tel ou tel texte ? Devant la quantité des publications, il serait sans doute intéressant, même succinctement de savoir ce qui a motivé le "clic". Bref, tout cela pour en arriver à ceci que le titre La Ronde a tout de suite évoqué pour moi la pièce de théâtre d'Arthur Schnitzler ( et le film que Marcel Ophuls en a réalisé) : soi... (10/9/2009)
Beaucoup Arielle : Les montres molles
Pas facile de se dégager d'un titre pareil qui évoque bien évidemment Dali. Or je lui trouve une profondeur et une simplicité (où je perçois tout à fait pourtant un travail de cisèlement particulièrement raffiné) que l'évocation de Dali ne me faisait pas supposer. J'ajoute que je ne trouve pas de discours, de laïus bavard, que ce texte es... (8/12/2009)
Beaucoup Garance : Gelée royale et autres abeilleries
Au fil du texte, l'image dérive de la ruche au cosmos, relativité pleine de réalité, d'évidence. Le texte est servi par une langue fleurie, odorante, quelques trouvailles ( parchemin des saveurs -voie miellée). On ne sait pas si l'on a raison de croire voir le geste de l'apiculteur (Des interstices du masque... s'échappent les voix du dedans ... (12/11/2009)
(1) 2 3 4 5 »

Oniris Copyright © 2007-2018