Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Louis

(1) 2 3 4 ... 7 »
Passionnément leni : Je veux danser ma vie
« Une danse est un poème » écrivait Diderot. « Danser sa vie », c'est alors faire de la vie une poésie. La poésie n'est pas seulement dans les mots, comme l'avait compris Rimbaud, et le prosaïsme aussi est d'abord dans le vécu. La danse est cette union, entre l'art et la vie, la poésie et le vécu, le corps et l'esprit. Le prosaïsme de la r... (2/4/2015)
Passionnément myndie : The red dress
Elle se présente à nous, elle prend la parole dans le poème pour se mettre en mots, pour mettre en alexandrins ses pieds qui dansent, celle qui n’existe que par le mouvement et la lumière. « On m’appelle parfois « la longue dame rouge », dit-elle, et dans le mot « dame », on croirait entendre une « flamme », et une femme lueur, toute en longu... (22/1/2018)
Passionnément hersen : La chaise
J’arrive un peu tard, et des commentaires très pertinents ont déjà été faits sur ce superbe texte. J’ajouterai juste quelques remarques pour éviter les redites. Elle entre « attifée d’une jupe bariolée ». Le choix du vocabulaire a son importance, un mot, en poésie plus qu’ailleurs, fait miroiter des sens multiples ; il possède une puissance... (23/2/2018)
Passionnément myndie : Maelström
Le poème trouve sa parole dans une tension entre l’exigence du désir et celle de l’esprit ; entre un « je voudrais », poussée du désir, et l’intervention de la pensée, de la raison, de l’esprit qui s’interroge : « si je meurs », et après ? Un ailleurs ? ; entre le désir orienté vers les sens et l’esprit orienté vers le sens. Le désir pousse... (13/4/2018)
Beaucoup ↑ leni : Big Bang son et lumière
Le texte chante un spectacle "son et lumière", le grand show de l'univers. On imagine un grand ballet de "particules élémentaires", où dansent avec les neutrinos, de joyeux photons ; où des bosons folâtres enlacent allègrement les quarks, quand d'élégants électrons cabriolent avec de majestueux protons. Le spectacle a commencé en début de soi... (8/3/2015)
Beaucoup ↑ leni : Je ne dors que d'un œil
Un joli texte, plaisant à lire, et à écouter. Un ambiguïté et une indétermination sur le rapport entre l’insomnie et la pensée sont introduites, ce qui est bien vu (même d’un seul œil ! ) « Je dors d’un œil » alors « je pense » : l’insomnie est cause et la pensée effet. On devrait « ne penser qu’un jour sur deux / On dormirait peut-être mi... (18/11/2015)
Beaucoup ↑ leni : Il écrit à plume changeante
" Il écrit tout ce qui lui chante", le poète chanteur. Il lui vient un chant, il lui vient une musique, un air de son temps. Les paroles d'une mélodie viennent à lui, non pour circonscrire son ego, non pour explorer son nombril fermé sur le monde, mais pour se mettre en consonance avec son temps, " Selon l’humeur l’humeur du temps". Le chan... (22/12/2014)
Beaucoup ↑ Annedesr : La Salle des Pendus
J'ai beaucoup aimé cet hommage, pas si "maladroit" ! Beaucoup de sensibilité est exprimée dans ces lignes. Le texte produit une émotion à sa lecture, signe qu'il est réussi. Adepte de la prose poétique, je serais toutefois assez d'accord avec tizef. (6/1/2015)
Beaucoup ↑ leni : Sur le chemin de Bois Jonquille
Bois jonquille : jolie sonorité de ces deux mots ; beau rapprochement entre la solidité du bois, sa fermeté, sa dureté, son caractère durable, et l'être frêle, éphémère et fragile d'une fleur, d'une jonquille. Une balade dans le bois fleuri : balade à la fois dans l'éphémère et dans la durée ; balade dans le temps, dans la mémoire, dans quat... (23/1/2015)
Beaucoup ↑ Francis : Il pleuvait ce jour-là
Il est beau, ce face à face, entre le poète et l'océan. Le poète "déclame" Hugo, la démesure de Hugo face à la démesure de l'océan. La poésie semble ne pouvoir s'adresser qu'à l'infini de la mer, ne pouvoir se mesurer qu'à cette immensité. Elle se confond avec le monde, le « vent », les « embruns », la « grève blanche ». Elle est avec lui e... (3/4/2015)
(1) 2 3 4 ... 7 »

Oniris Copyright © 2007-2018