Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Damy

Passionnément ↑ Cristale : L'attente
Elle est si bien écrite qu'elle en est délicieuse, cette attente. Sur l'image que vous avez postée en illustration de votre poème, je remarque que le chien n'est pas inquiet: il est sûr que le Maître rentrera. Dans l'attente impatiente de vous relire encore, merci beaucoup, Cristale. (14/12/2015)
Passionnément ↑ jackplacid : Vieillesse
Bouleversant ! J'ai vraiment adoré le lexique, la sémantique et surtout, surtout, la magnifique mise en musique de vos mots qui les rend paradoxalement légers, légers... comme une absence assumée. J'aurais bigrement envie de l'entendre chanté, votre poème et - pourquoi pas ? - esquisser quelques pas de danse avec vos vieux. Merci infiniment... (7/1/2016)
Passionnément ↑ Arielle : Sauvage [concours]
Quelle belle écriture ! Et combien musicale avec ses savantes césures dans le rythme classique de l'alexandrin. J'ai lu ce poème plusieurs fois à haute voix, pour le plaisir. Je vois une statue quelque part sur une île d'Amérique (le frangipanier) où se mêlent un "Adam" triste, un martyr des insultes de tyrans et son "Eve" étrangère (une vahiné... (22/10/2017)
Passionnément ↑ Mokhtar : La dame voilée
Je suis "baba" (excusez la vulgarité de ce terme mais je n'en trouve pas d'autres) d'admiration devant votre chef-d’œuvre. J'apprécie notamment la musique des alexandrins qui m'est si chère, la forme quasi prosodique de présentation (quelle riche idée car ce poème est long sous forme classique de quatrains et, manquant de temps, je ne l'aurais ... (30/1/2018)
Passionnément ↑ Lylah : Opposer la lumière
Je suis bien embarrassé pour mettre un commentaire. Ce poème m'a profondément touché, j'en ai la poitrine serrée. C'est bien tout ce que je peux dire pour l'instant. J'approfondirai si nécessaire. Bien à vous. (15/11/2016)
Passionnément ↑ Goelette : À elle
Je me joins, bien sûr, au concert des louanges concernant la haute valeur poétique de l'expression de la tendresse et de l'amour. Mais, pour ma part, je trouve ce poème d'une insoutenable violence avec ces deux vers brutaux: "Un soir plia son avenir dans l’odeur blanche des cliniques" Mon ressenti à leur lecture est une profonde douleur mêlé... (12/3/2018)
Passionnément ↑ Cristale : Le dernier berceau
Vraiment très ému, jusqu'au bord des larmes, par le choix des mots si délicats, posés comme une mantille, et par l'expression hoquetant, suffocante, comme des sanglots de ces sentiments si douloureux et que la poésie transcende. Merci, Cristale (17/4/2014)
Passionnément ↑ Cristale : Du monde au balcon, un soir de bal [concours]
Que dire de plus ? Vous êtes magicienne des mots, de la versification classique, de l'imagination et... prestidigitatrice qui transformez des savates en soutifs (excusez ma vulgarité contemporaine ;-)...) Merci beaucoup, Cristale. (20/1/2015)
Passionnément ↑ myndie : L'aube bleuit sur la callune
Très grosse émotion, pincements au cœur et presque des larmes ! La première strophe qui flirte avec la dérision m'a particulièrement touché. Vraiment merci. (26/1/2015)
Passionnément ↑ Robot : Sieste
Charmante églogue au rythme doux d'une berceuse que j'aimerais prolonger à l'infini pour trouver un repos paisible et durable. Nul doute, je me réciterai ces vers aux moments de l'ensommeillement: "Et l’herbe me caresse, comme un souffle de femme déposant un baiser sur ma joue frémissante." Merci beaucoup, Robot. (15/4/2015)

Oniris Copyright © 2007-2018