Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de clementine

(1) 2 3 4 ... 27 »
Passionnément jensairien : Le frigo
Un que je n'avais pas commenté et que je trouve excellent. C'est absurde et grincant à point, c'est Jensairienesque. (24/6/2008)
Passionnément ↓ TITEFEE : Jalousie masculine
Ce poème est absolument magnifique et hurle de vérité et de vécu.J'en suis époustouflée. (28/10/2007)
Passionnément ↓ Lariviere : Berbères et Bérézina
Je suis admirative et"clouée"devant cette suite de mots pour "dire"plus efficace que des poignards.Bravo. (2/11/2007)
Passionnément ↓ Oniris : Pour Titefée
Lorsque des auteurs très différents complotent et s'unissent pour honorer une charmante dame, et bien le résultat est vraiment pas mal du tout. Expérience enrichissante et joli poème très symbolique. (3/3/2008)
Beaucoup ↑ AnGer : Lettre à
Et bien, franchement,je suis restée la bouche entre-ouverte et le coeur débordant de reconnaissance pour cet écrit douloureux et oh combien magnifique. La fin est époustouflante. Je suis heureuse qu'oniris existe et que tu y es accédée. Bienvenu. (2/11/2007)
Beaucoup ↑ bernalot : L'amour toujours
Alors là, je le crie bien fort, j'adore, mêler l'Amour (toujours)avec le clavier et surtout le ( les ) bon petit verre d'alcool, fallait le faire et tu as osé. Décrire la difficulté ( grandissante avec l'âge en ce qui me concerne) de parler d'Amour sans être d'une extrême banalité ,fallait le dire et tu l'as dit. Bravo donc, je lève mon verre... (22/12/2007)
Beaucoup ↑ baboo : Naufragé
Et bien, moi, grâce à la lecture des derniers commentaires, me voilà en train de lire un poème que je ne connaissais pas. On ne peut tout lire hélas! Et là franchement, c'est un peu l'extase, car j'aime énormement. Je n'ai pas compté les pieds, car peu m'importe du moment que je suis emporté par la magie des mots et la beauté des images. J'e... (26/12/2007)
Beaucoup ↑ Lariviere : Fragment du crépuscule (morceau 34)
Larivière, tu m'éblouis, je trouve cette prose magnifique autant que délicieuse, facile (dans le bon sens, bien sûr). Les métaphores sont profuses et splendides et tu exprimes ton ressenti avec talent. L'émotion est présente et prenante. Phrases bouleversées peut être, comme dit Strega, bouleversantes sûrement. J'adore, bravo, merci. (25/2/2008)
Beaucoup ↑ AnGer : Ne m'aime pas...
Chaque fois que je te lis j'éprouve la même émotion, le même sentiment, tu transcendes tes propres mots, c'est tout simplement magnifique et incroyablement charnel ce que tu écris là. L'amour blessé, hagard suinte, dégouline, s'imprègne dans nos prunelles à travers ce texte. "Tandis que tu traces mon cœur, je dessine ton corps. Alors que tu ... (16/5/2008)
Beaucoup ↑ colette : Gueule noire [concours]
Intense et magnifique. J'ai vu défiler les images du film germinal. Avec cette ambiance si opaque, si lourde et pourtant tellement intense, empreinte de passion. "Toujours, Toujours plus, Toujours plus profond." Cela donne bien l'impression de descendre dans la mine. Merci Colette, un très beau texte. Edit: J'oubliais; superbe dessin! (9/10/2008)
(1) 2 3 4 ... 27 »

Oniris Copyright © 2007-2018