Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de aldenor

(1) 2 3 4 ... 10 »
Passionnément Gilles : Je suis
Génial ! De ci de là l’inspiration baisse (juste à peine…) et les quelques derniers vers n’ont plus le même élan. Mais dans l’ensemble je trouve ce poème magnifique et m’étonne et ne comprend pas certains des commentaires mitigés précédents. (6/11/2008)
Passionnément Lariviere : Fragment du crépuscule
Comment ? Pas un seul Exceptionnel pour ce début fracassant des « fragments » ? Je trouve qu’il le mérite déjà pour la seule première ligne… ou pour la dernière. Ensuite pour la construction, la symétrie de l’édifice : Titan, Babel : commence et finit par le gigantisme. Et ces trois passages apparentés et équidistants : « Les situations s... (2/12/2008)
Passionnément mitsouko : Mal de mer
Très sensible à ces vers puissants qui associent la mer, la mort, l’amour. Des images subtiles. Un souffle prenant. Superbe. Un passage m’a dérangé : le triple je t’aime qui manque de la retenue, de la densité du reste du poème. (25/7/2011)
Passionnément ↓ lotus : Vice et Verseau
Superbe. Hormis la troisième strophe, moins bien construite je trouve, moins forte que les autres. (10/6/2009)
Passionnément ↓ d3irdr3 : Des gouttes
Nuit-luit, le rappel contraste premier-dernier vers est magnifique. Les mots sont bien pesés. Quelle harmonie! C'est magique. La forme, c'est peut-etre la source qui sort? (12/11/2007)
Passionnément ↓ Camlai : Sganarelle
Un travail titanesque et de grande qualité. Au départ le sujet me rebutait, à quoi bon nous resservir du Molière sous une nouvelle sauce ? me disais-je. Mais finalement le texte me parait original, inspiré, bien construit. Plein de vie, de passions tortueuses, avec toute l’ambiguïté de la relation entre Sganarelle et Dom Juan, et de beaux v... (30/11/2015)
Passionnément ↓ TristanHiver : Prophylaxie contre un horizon dégueulasse (Partie 2)
Comme dans la première partie de ces « prophylaxies... », l’inspiration coule. Mais ici, elle est plus maîtrisée, les coups portent. Une alternance de passages musicaux, de cris de folie, de moments de grande beauté... Le plaisir d’écrire, de jouer avec la forme, est manifeste. Trop peut-être, ce ne sont toujours pas les accents d’un « pourfende... (21/1/2013)
Passionnément ↓ Goelette : En ailleurs
En ailleurs. Beau titre signalant l’exil, qu’« Il fait loin » formule joliment. Une terre belle, sèche, brune, tendre... si vivante. Les quatrains en rappel « paumes douces/ vides », structurent le poème autours de l’opposition « bonheur/ exil » ; « infini du blanc / folie du rouge ». Des associations inattendues, une économie des clichés, le... (20/11/2017)
Beaucoup ↑ Absolue : Les coquelicots
J’aime. Va falloir que je dise pourquoi. Que j’invente pourquoi. Je ne vais pas. Je vais. J’aime comme tombe poignard. La ponctuation m’intrigue. Non, je ne vais pas. (13/7/2008)
Beaucoup ↑ PostBlue : 5:14:31
Il n’y a pas beaucoup de texte, alors autant approfondir au mot à mot : Ce ne sont pas des « désirs rampants », rampant est au singulier ; donc qui dévore les désirs, rampe au bout de la léontine. Par contre ces désirs sont bien gravés, au pluriel, au bout de la léontine dans la 2eme strophe. Bon. Ceci dit, je n’aime pas trop le verbe ramp... (15/12/2010)
(1) 2 3 4 ... 10 »

Oniris Copyright © 2007-2018