Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de alvinabec

Passionnément leni : J'entends des voix
Bonjour leni, Comme d'autres je n'ai pas écouter, me laissant porter par le texte brut. C'est juste, enlevé, rapide, un très joli rythme et du mouvement qui rendent le sujet optimiste. Seul petit bémol, le vers 'qd Vous parlez de fous...' cette adresse à l'autre gêne mon plaisir. A vous lire... (29/5/2013)
Beaucoup ↑ brabant : "Et ron et ron petit patapon"
Bonjour brabant, Deux lectures à distance pour être au plus près du poème que je trouve très malin, drôle, iconoclaste. Un vrai moment de plaisir, même fugitif, ne se refuse pas. Et ces éléments de métrique distillés au gré de vos envies...un petit bonheur tricoté sur un pseudo-langage médiéval! A vous lire... (15/12/2012)
Beaucoup ↑ brabant : L'oiseau lyre
Ah Brabant, bonjour à l'initié, C'est une mignardise que l'on croque avec délice quand, repu en fin de repas, l'on s'impatiente du souffle de cette petite timide. J'ai bcp aimé la pudeur et la douceur du propos sur cette Dame tout comme le rythme que vous avez mis là. Et puis une expression suave 'enfourmille la cervelle' que n'eût pas renié... (12/8/2013)
Beaucoup brabant : Il est né
Bonjour Brabant, Texte mélancolique, presque désabusé, la dysphorie sourd à chaque mot égrené comme une petite mort. Beaucoup aimé 'le père Noël s'en fout...ateliers', moins le rappel du rouge qui appuie sur le désastre du sang versé et je n'ai aucune empathie pour Disney qui me semble ici comme une provocation de l'auteur. La tonalité génér... (14/2/2013)
Beaucoup brabant : Le saint
Bonjour Brabant, Votre texte est réussi, à mes yeux, en ce sens qu'il est bien équilibré entre émotion pudique et drôlerie discrète. Voir les absurdités que le cerveau fixe sans s'en apercevoir au décours d'un drame, fut-il celui, intime ente tous, de la mort d'un parent pour un enfant. Bcp aimé "la mort n'a pas l'oreille des cockers", le pas... (4/4/2013)
Beaucoup Pimpette : Pouf ! Pouf ! Poésie !
Bonjour Pimpette, Beaucoup aimé et le rythme et le chant de ce poème tonique. Des expressions savoureuses, cervelle de poireau, du tabasco dans tes bluettes, ne change rien au scénario... Une drôle d'énergie se dégage ici! A vous lire... (26/7/2013)
Beaucoup brabant : Celui qui voulait devenir poète
Bonjour Brabant, En 12 petites touches vous dites le désir, la tristesse et la douleur du réel, c'est très émouvant avec des mots si simples, un bémol pour l’allitération Contentait, Concurrençait. Un grand plus pour le dernier vers, le sésame de la chandelle, fallait y penser. A vous lire... (2/10/2013)
Beaucoup socque : L'aube et la tombe
Bonjour socque, Ce qui me plaît ici (comme dans d'autres de vos poèmes) c'est le rythme proposé, les ruptures abruptes et la drôlerie ironique du propos. Je trouve le texte à la fois frontal et elliptique comme une manipulation séductrice à l'égard du lecteur que je suis, ce qui en fait sa force. Une belle construction. A vous lire... (17/5/2016)
Beaucoup socque : Y a pas de morale
Bonjour Socque, Ce qui m’intéresse ici c'est la construction que vous avez donnée à ce poème, l'imbrication d'éléments antinomiques, le choix très étudié de la sémantique élastiquée entre élégance et grossièreté, le tout sans afféterie, ça coule tranquille dans le gosier, un vrai plaisir. Et en plus c'est très drôle! A vous lire... (7/3/2016)
Beaucoup MissNeko : Tableau de maître
Bonjour MissNeko, De ce poème je retiens la légèreté, la douceur et les couleurs à peine posées sur le papier réceptacle de cette esquisse en devenir. Assez curieusement, la patte du félin paraît 'humaniser' la technique, le geste sûr du Maître et en ceci dérange une lecture trop linéaire. A vous lire... (18/1/2017)

Oniris Copyright © 2007-2018