Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de silene

(1) 2 3 »
Passionnément Arielle : Les vrilles de la nuit
Depuis que je connais ce poème, j'y reviens, de loin en loin, et en découvre toujours quelque nouvelle beauté. Tu sais dans quelle estime je te tiens, pour la qualité de ta production autant que ton respect du lecteur : tu ne refiles jamais de pièces approximatives, que ce soit en prose ou en vers. Il y a une vibration dans ton poème qui répon... (29/7/2010)
Beaucoup ↑ Arielle : Chanson acidulée
Dis-donc, méchante, canidés, canidés... pas de félidés dans les feulants moustachus ? En tout cas, tout est bon, tu tapes juste, comme dab', fond et forme. Bon boulot. (20/7/2010)
Beaucoup ↑ Arielle : Les montres molles
L'intro est magistrale, et le reste suit, en développant. Une réussite de plus, Arielle. Merci. (20/7/2010)
Beaucoup ↑ Arielle : La beauté
Encore une découverte ; des images que je n'oublierai pas de sitôt, "sur l'épaule d'un vieux picorant le soleil". Superbe ; et je suis dans la litote. (29/7/2010)
Beaucoup ↑ Lhirondelle : Aujourd'hui, je sais
J'aime voir par votre regard, lors que je hais la pluie. Ce ton de confidence, sans déclamation grandiloquente, me va très bien, et je trouve qu'il sert à merveille votre propos, que je trouve sensible, délicat, et riche d'évocation. J'aime beaucoup. (30/7/2010)
Beaucoup Alexandre : ... Les derniers podencos
Fichtrement bien torché, métrique et fond. C'est un vrai talent que d'évoquer des choses rares, comme ces vestiges pharaoniques, et restituer l'amertume de leur condition actuelle de captifs travaillant aux ordres de rustauds brutaux. Bravo ! (23/7/2010)
Beaucoup Alexandre : La Dame de Mongo
Excellent, forme et fond ! Je me suis régalé. Quand la netteté de la forme se met au service de l'évocation, on voit fleurir de bien belles choses, bravo ! (23/7/2010)
Beaucoup itans : Terre de femmes...
Je trouve cette évocation d'une femme d'Asie subtile et imagée, avec un voile de brume qui donne à penser à la distance qu'établit le temps. J'aime le soin apporté à la construction et au choix des mots, notamment ceux sertis dans la châsse du texte. J'aime ce parfum à la fois précieux, mais sans maniérisme et cette émotion pudique et sobre. T... (19/7/2010)
Beaucoup Lhirondelle : La femme traversin
Le dernier tercet rachète, selon moi, certaines facilités du deuxième quatrain et du premier tercet. Disons que le thème est bien traité, et qu'il est dommage que la forme ne soit pas encore un peu plus aboutie - comment ? Mais je ne sais, messire, ce n'est point de mon office -, ce qui l'aurait porté à une plus grande perfection. Tri zouli k... (30/7/2010)
Beaucoup Lhirondelle : Laissez-moi rêver...
C'est joli, frais et enjoué. Avec une note de souriante tristesse, et l'ensemble est charmant, comme une comptine, comme il était présenté. (30/7/2010)
(1) 2 3 »

Oniris Copyright © 2007-2018