Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Lunar-K

(1) 2 3 4 ... 21 »
Passionnément Charivari : Zédapépéa
Terrible ! Un tout grand hommage à cet admirable moustachu, aussi barge et absurde que l'original. Fallait le faire, vraiment, se frotter ainsi à l'inimitable sans pour autant souffrir la comparaison. Je suis conquis, absolument, par tout. L'écriture zozotante à zouhait, inventive et drôle. Les chanteurs qui ont dû en baver pour parvenir à artic... (9/1/2014)
Passionnément Lariviere : Fragment du Crépuscule (morceau 61)
Haletant ! Une suite de mots torrentielle : mots qui semblent avoir été posé là comme par un heureux (mais violent) hasard, mots dont l'association (dirait-on automatique) semble parfois totalement dépourvue de signification ; et pourtant... Pourtant ressort de ce texte une inexplicable cohérence, une incroyable précision, comme si l'auteur éta... (28/2/2011)
Passionnément daphlanote : Insoluble
Bonjour Daphlanote, C'est triste un texte tout nu... Surtout un texte aussi atypique et intéressant que le vôtre ! Raison de plus pour venir vous dire à quel point j'ai aimé, vraiment. J'avoue avoir eu un peu de mal à appréhender ce poème : un décompte, le temps qui passe ? Ça n'en manque pas pourtant, des poèmes sur le temps qui passe, ce... (28/3/2012)
Passionnément ↓ Damy : La curée de mes mots d'amour
Bonjour Damy, Eh bien... Difficile de rester indifférent devant pareil cri, face à une si cruelle et violente déclaration, de haine et de dégoût bien sûr, mais aussi d'amour, par endroits, si on cherche bien (peut-être n'est-ce qu'ironiquement d'ailleurs, mais ça m'est tout de même assez difficile à croire...). Après tout, cela est dit d'embl... (3/10/2012)
Passionnément ↓ wancyrs : Joual stylisé
Le Joual ?! Quésaco ? Un texte jouissif assurément ! D'une première lecture un peu rebutante, le vocabulaire se laisse progressivement apprivoiser, deviner parfois, pour peu à peu dévoiler toute sa saveur. Pour être bien sur de n'en rien manquer, mais aussi un peu pour mon plaisir, je le relu à nouveau mais, cette fois, le lexique sous les yeu... (15/2/2011)
Beaucoup ↑ Charivari : Le fantôme de Tragabuches
Bonjour Charivari, C'est vraiment magnifique ! Un texte terrible, sensible, pesant et désespéré comme je les apprécie. De bout en bout hanté par cet angoissant, autant que mystérieux, fantôme de Tragabuches, mais en bordure de poème uniquement, puisqu'il n'apparaît pour ainsi dire à aucun moment du texte si ce n'est son passage furtif au beau... (11/10/2012)
Beaucoup ↑ Lunastrelle : C'est l'Aubépuscule...
Un texte magnifique dont je ne suis pas certain d'avoir compris le sens exact. Plusieurs indices me suggèrent néanmoins qu'il s'agit de décrire le lendemain d'une rupture amoureuse (le lendemain de quelque malheur en tout cas), lorsque le matin arrive et se couvre de nuit. Les mots-valises et les oxymores sont judicieusement placés, sans abus. ... (23/2/2011)
Beaucoup ↑ Meaban : C'est un matin d'eaux claires
J'aime beaucoup ce texte, sa languissante monotonie. L'auteur a vraiment le tour pour dépeindre un paysage riche et détaillé, grouillant de vie et d'émotions, et tout cela en seulement quelques lignes. Je trouve ce texte extraordinaire tant il est imagé. Un langage très riche et imagé, rural, un peu désuet aussi par moment. Mais cela, justement... (2/3/2011)
Beaucoup ↑ Eileen : Premier mouvement
Un texte magnifique sur le symbolisme du langage et de la poésie. Un texte profond, beau et imagé qui révèle la difficulté d'écrire, la résistance de la plume face à la volonté du poète, à son désir, à "l'envie d'écrire l'amour" qui reste comme "coincée entre deux rêves". J'ai beaucoup aimé ce dont ce poème parle, de même que la façon dont il e... (6/3/2011)
Beaucoup ↑ Lariviere : Fragment du crépuscule (morceau 63)
Eh ben... C'est un vrai défi de commenter un texte d'une telle ampleur, longueur et densité. Heureusement, la cohérence et l'égalité du tout permettent de rester relativement général sans être réducteur pour autant... C'est toujours ça ! D'après ce que j'en ai compris, ce texte parle de lui-même, ou plutôt de l'élan qui le sous-temps, de la p... (10/8/2011)
(1) 2 3 4 ... 21 »

Oniris Copyright © 2007-2018