Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de socque

(1) 2 3 4 ... 41 »
Passionnément Arielle : Dans tes souliers
Un trajet sobre, élégant je trouve ; ce poème me frappe par son mouvement assuré et son laconisme efficace, qui n'empêche en rien l'émotion ! (Au contraire.) Le retour du son "u" en fin de plusieurs vers, sa présence insistante en leur sein, est à mon avis une trouvaille ! Il dit l'aigu d'une vie pointue, qui blesse, est acéré comme la crête de... (4/10/2013)
Passionnément ↓ Damy : Les nénuphars roses
Beaucoup, beaucoup d'allure, je trouve, pour ce poème traversé de bout en bout par une sérénité discrète et en même temps une joie panique (dans le sens : inspirée par Pan). Les vers se déroulent sur un rythme bien balancé, à la fois solennel et léger (chapeau !), tout dans le pair. La forme (rimes, rythme, sonorités, clarté du sens) est superbe... (20/1/2014)
Beaucoup ↑ telurb : Ce matin
Superbe ! J'ai été happée par ces quelques mots tout simples et bellement décalés, cette évocation d'une femme "sans nombril", ignorante de sa beauté et de son pouvoir, engluée dans sa tristesse, que célèbre son amour ébloui. Voilà du moins ce que je ressens. En rererelisant, je me rends compte que vous parvenez à concilier (à ma lecture) le... (3/4/2016)
Beaucoup ↑ Eschinasi : Chemins divagants
D'ordinaire, j'ai tendance à penser que si on rime on rime et si on rime pas on rime pas ; en d'autres termes, qu'un poème qui rime "un peu", comme celui-ci, est maladroit. Ici, pas du tout. À mes yeux, ces rimes comme aléatoires, ce rythme subtilement claudicant (8-8-8-9 à chaque quatrain) conviennent admirablement au sujet. Le premier quatrai... (17/6/2013)
Beaucoup ↑ Pluriels1 : Préfaces
Eh bien, chapeau. Aux premiers vers, j'avais tendance à trouver le poème "en fatras", confus, les vers trop longs pour y distinguer un rythme... et puis, curieusement, je ne pouvais m'arracher à ce texte que mon cerveau me disait mal fichu. À mesure que je lisais, c'était comme un envoûtement, un besoin de me sentir bercée par ce long balanceme... (28/4/2013)
Beaucoup ↑ Arielle : Les nuits transies
Oh, c'est ravissant ! Une belle maîtrise, une métaphore joliment filée... J'aime particulièrement "Sur le ciel clair passe une agate bille de glace calot de feu" et "j'entends la forêt qui grésille rôtie sur les braises du gel". (Et ce ne sont pas les seuls vers que j'aime.) Je trouve le rythme d'une grande élégance, avec cette alternan... (17/1/2012)
Beaucoup ↑ Arielle : Nymphéas [Sélection GL]
Curieux, je ne me rappelle pas avoir vu ce poème dans mon Espace Lecture... en tout cas, je dois dire que je trouve l'ambiance parfaitement rendue ! Il y a une espèce d'immobilité dans ces vers, qu'exprime à merveille le deuxième vers à mon avis (et j'adore le quatrième). Un petit bémol sur "Dans les vapeurs une fée a", trop alerte pour moi, tro... (9/8/2012)
Beaucoup ↑ Charivari : Couleurs andalouses
D'ordinaire je n'apprécie guère le rythme d'hexasyllabes que je trouve trop saccadé pour que le propos se déploie, mais ici je trouve que cela fonctionne bien. Un poème très visuel, évocateur, avec de superbes images : "les relents du soleil" "la folie de la lune sur le fil de ta peau" "Le miroir de l'Afrique divaguant sur la mer" "Vert, l... (16/9/2011)
Beaucoup ↑ Meleagre : Tableau parisien
Ah oui ! Beaucoup d'allure. J'ai apprécié cette vision intense, cette métamorphose sinistre d'un bête métro. Une expression nette, directe, qui sert très bien le propos je trouve. (18/7/2011)
Beaucoup ↑ Charivari : Les gens de l'Atlantique
Ah oui ! Beaucoup d'allure, du rythme... Je pense qu'avec une bonne musique, en effet, la chanson sera excellente ! (5/5/2011)
(1) 2 3 4 ... 41 »

Oniris Copyright © 2007-2019