Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Folibri

(1) 2 3 »
Passionnément Beaufond : Les volcans éteints
Je mettrais bien la note d'Exceptionnel à ce poème, mais je n'ai pas le cœur à expliquer pourquoi et ne veux pas voir mon commentaire modéré comme je vois qu'il y en a déjà eu ! Edit : Allez, je m'y essaie, je viens de m'y essayer ailleurs. Je ne sais pourtant pas quoi dire, j'ai l'impression que ces mots auraient pu être les miens si je sava... (21/6/2013)
Beaucoup Miguel : Complainte du veuf
Les deux premiers quintils, la dernière strophe sont d'une impitoyable beauté ; je trouve de la faiblesse d'expression dans les autres « Même gris, mon ciel était beau. » par exemple. Je trouve le poème sobre, tranquille et sûr de lui-même. Élégance qui rompt avec les gris-gris auxquels je suis habitué avec MichelMartinez. (29/6/2012)
Beaucoup Charivari : Un reflet de forêt dans l'étang
Des rimes embrassées auraient sans doute mieux retranscrit l'idée de reflet (?), mais le poème est prodigieux. Je dirais : qu'importent les illustrations, elles ne m'ont que peu dérangé. (1/12/2012)
Beaucoup TheDreamer : À Ophélie…
Je crois que si je pointe du doigt le 6ème vers, l'auteur saura pourquoi. "allumée" est le seul terme gratuit pour donner la rime : c'est dommage ! L'on retrouve dans ce sonnet les thèmes chers à TheDreamer : la nature, le calme modéré — l'on retrouve cette audace dans la forme, mais cette fois-ci dans des vers à versification classique (tout... (21/11/2013)
Bien Miguel : Timothée
"Soldats dont l'arme sauve en miracles d'apôtres" me paraît biscornu, dommageable, mais j'ignore peut-être quelque syntaxe miraculeuse ! "Timothée était", cela se fait, bien sûr, mais l'hiatus sonore ne régale pas l'oreille et fracture le rythme. — Précisons : oui, les plus grands poètes n'ont sans doute qu'à peine considéré l'hiatus sonore tan... (17/1/2014)
Bien perthro : Ancienne prière
De jolis vers et un propos tenu réussissent à rendre dense un poème de longueur intermédiaire, merci pour le partage. (30/1/2013)
Bien Ioledane : Châteaux de vers
Quelque chose dans le ton empêche les vers de se planter directement au cœur, mais on sent de la poésie bouillonner au cœur des mots. C'est court, l'allure sophistiquée n'aurait pas permis plus long. Manque-t-il de grands vers, c'est toutefois pas mal, trouvé-je. (16/6/2013)
Bien ↓ Damy : Mes univers
Je ne parlerai pas du fond de ce poème que je n'ai su pénétrer. Les deux premiers quatrains semblent annoncer un sonnet, avec des rimes embrassées sur deux sons et sans alternance des genres d'une strophe à l'autre. Mais le poème continue par d'autres quatrains qui ne rappellent jamais les mêmes rimes, et là, un déséquilibre se fait. D'une pa... (13/10/2013)
Bien ↓ perthro : Inconnu
J'aurais aimé une lecture avec un destin différent, des rimes plates, plates, plates, le lecteur aussi voudrait s'échapper de la prévision ! Des rimes inédites pour moi, même si, il faudra bien le dire, venir et avenir, c'est une répétition. La syntaxe de certaines phrases, souvent leur sens aussi demeurent assez obscurs… Mais, je félicite le c... (2/4/2011)
Bien ↓ Lapsus : Ma façon d’être tout seul
Un poème à l'ensemble harmonieux, qui lance une réflexion (aux conclusions peu satisfaisantes à mon goût) sur la poésie, qui propose un constat de ce qu'elle est aux yeux de l'auteur. Un petit peu long mais très aéré, on ne meurt pas étouffé malgré l'épaisseur, belle performance. Le vocabulaire paraît naturel et les vers chatouillent l'oreille d... (7/4/2011)
(1) 2 3 »

Oniris Copyright © 2007-2019