Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Fattorius

(1) 2 3 4 »
Beaucoup ↑ Cyclid : Impubliable
"En lisière de plaisir" - le e muet rend votre vers trop long. Sinon, excellent: c'est sensible, tendre, et irréprochable du point de vue de la forme. Mettez-le en musique... j'ai cru entendre Johnny et "Je te promets" (même image sur les deux premiers vers, sonorités proches, etc.) - et ça collerait. Hautement publiable, au contraire! Merci... (7/7/2008)
Beaucoup Gilles : L'océan qu'on voit ramper le long des rades amères
Joli coup, jolie fin de texte. On est dans le vers libre, mais l'auteur sait créer un ryhme en jouant avec les sons - j'aime bien, par exemple, le rapprochement entre "C’est crevette, c’est jusant !" et "Crevant, usant !", et l'usage du champ lexical de la mer - même s'il aurait été possible d'en faire encore plus. Bien joué! (5/6/2008)
Beaucoup David : Encore
De belles images, et une belle maîtrise de la versification et de la prosodie, pour ainsi dire jusqu'au bout des rimes (masculines avec masculines, féminines avec féminines, singulières avec singulières, plurielles avec plurielles) - mis à part 4, où effectivement, on ne peut lire "sommeil" comme "sommeille" - et la diérèse sur "vient" ne me sem... (14/6/2008)
Beaucoup ANCELLY : Le Stylo mort de rire... (Pastiche de l'Albatros)
Perfection et pertinence de la forme au service de la musique éprouvée du vers régulier... vocabulaire bien choisi et riche à l'occasion... bref, exactement ce qu'il faut, là où il faut. Plus quelques jeux de mots ("faire dans l'amer"... et nos pas ailleurs!) Merci beaucoup! (27/6/2008)
Beaucoup ANCELLY : Salope, c'est elle...
Quelqu'un a dit que ça cogne - c'est vrai: la forme est pêchue, dès le début, et ça fait mal. Comme le sujet du texte - donc adéquation du fond et de la forme. Quant au choix du lexique... pourquoi pas; même si les vers les plus percutants ne sont pas forcément ceux où l'on trouve les mots crus". ("myolast, biprof, morphine: du rythme créé par u... (30/6/2008)
Beaucoup Meaban : L'Allier jeune
J'aime beaucoup ce poème, sa musicalité (pas évident en vers libres), son vocabulaire d'une richesse rare. Merci pour l'instant poétique. (26/3/2012)
Beaucoup Miguel : Redonne à tes enfants
Merci pour ces notes de musique poétique en ce vendredi après-midi. L'alexandrin est maîtrisé, et donne de belles images - j'ai aussi aimé cette idée du jour, grand veneur - avec "la meute de bruits" pour faire bon poids et filer la métaphore de la chasse. (11/11/2011)
Beaucoup Raoul : Au-delà de cette limite…
Eh oui, il y a une poésie de ... hé hé!, et celle-ci est bien rendue, pour autant qu'on la trouve: à la première lecture, le texte m'a paru bien obscur. Savoir qui était Guimard (au vers 1) m'a éclairé et guidé dans ma lecture. Joli coup, donc, tout en images bien trouvées. Bravo aussi pour les néologismes (grincerenifle, outre-sombre). Merc... (27/4/2012)
Beaucoup Gonzai : La carte postale
Chic. Le poème est sobre comme une carte postale où l'on va à l'essentiel, ce qui confirme le choix formel. Le propos est riche, par ailleurs - avec une résolution qui attend le dernier vers et, donc, accroche le lecteur. Tout au long du poème, il y a par ailleurs tout un exercice de démystification du message de carte postale, à la fois con... (28/5/2012)
Beaucoup ↓ bernalot : Curridiculum
Excellent travail de versification, ça tient la route, et en plus c'est rigolo. Avez-vous prévu de le mettre en musique? (16/11/2007)
(1) 2 3 4 »

Oniris Copyright © 2007-2018