Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Pattie

(1) 2 3 4 ... 9 »
Passionnément ↓ Gilles : Désir d'amour : littérature poétique en quatre tableaux vivants et une nature morte
C'est joli, et puis ce recul de la caméra, soudain, c'est drôle ! (Enfin, pas la fin). (12/5/2008)
Passionnément ↓ Gilles : Le vieillard
Superbe ! Rabelaisien ! (12/5/2008)
Passionnément ↓ Gilles : L'adieu
J'ai eu une autre lecture que Maëlle. Pour moi, l'auteur sortait les grands mots et les grandes émotions pour se gausser un peu du drame qui pourrait naître d'une rupture. Ironique, presque cynique. (12/5/2008)
Passionnément ↓ Gilles : Anti-américanisme sexuel et primaire ou cochon day : poème patriotique à déclamer devant une docte assemblée
Drôlissime ! J'adore cet auteur, ses inventions, sa gouaille, son humour grinçant et fonceur. (12/5/2008)
Passionnément ↓ Gilles : Madame
J'adore cette montée (descente ?) en crescendo, ce poème qui a l'air d'encenser au début et qui piétine. Maîtrisé, dosé, drôle et affreux à la fois. (10/9/2008)
Passionnément ↓ Gilles : J'suis amoureux !
L'auteur nous accroche avec sa gouaille amusante, et puis nous cloue avec la tristesse cruelle de la fin. Superbe, j'aime vraiment beaucoup ! (12/5/2008)
Passionnément ↓ Gilles : la Bonne Fée Electricité
Drôle et décalé, avec une métaphore joliment filée. (12/5/2008)
Beaucoup ↑ Marchombre : La Note [concours]
Je ne sais pas pourquoi j'aime, donc je n'avais rien écrit en commentaire. Les mots, les images, les notes en italique décalées, et puis je ne sais pas. Ça me touche, même si je ne joue d'aucun instrument. J'aime vraiment : j'ai voté pour ce texte dans mon trio pour le Concours. Merci pour le lien, c'est agréable de relire le poème en écoutant ! (6/11/2008)
Beaucoup ↑ Lariviere : Fragment du crépuscule (morceau 20)
C'est beau, c'est du Larivière, ça a du souffle. Difficile de tout comprendre, parce qu'il y a plein de choses à comprendre. J'aime ça : "S’étend de toute part sa flamme glacée, s’éteint par mégarde le magot de ses illuminations dans la glaise, trompeuses et trempées des réalités." magot au lieu de mégot, glaise au lieu de braise. Le cerv... (12/5/2008)
Beaucoup ↑ tonton : Songe
Si on fait un concours sur la mort, je mettrai ce texte en premier dans ma liste de préférés. C'est original, c'est beau, ça résiste un peu (du moins à moi, j'ai dû le lire trois fois), et je n'ai pas tout compris. Mais ça me touche. (11/5/2008)
(1) 2 3 4 ... 9 »

Oniris Copyright © 2007-2018