Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de rosebud

(1) 2 3 4 ... 9 »
Passionnément ↑ Damy : Ostende
Comme je n'ai aucun doute que cette poésie sera éditée sur Oniris, je vais être dithyrambique: voilà la plus belle poésie classique qu'il m'ait été donnée de lire ici! Et elle n'est pas près d'être égalée, parce que le talent est une denrée rare et qui semble se raréfier encore. Je serais incapable de dire "ce quatrain-ci me plaît mieux que ce... (26/3/2015)
Passionnément TristanHiver : Prophylaxie contre un horizon dégueulasse (Partie 2)
L'auteur est vraiment infréquentable! "Un autre corps que le mien Mon dieu quel embarras!" Et il le dit si bien qu'il donne envie de l'embrasser - quelle horreur! Je me demande si le meilleur compliment qu'on puisse lui décerner ne serait pas de lui demander en gage sa paire de souliers neufs en nubuck contre notre promesse de lui foutre ... (18/12/2012)
Passionnément Raoul : Une fabrique
Par paresse sans doute je n'ai jamais commenté notre techno-poète Raoul, bien qu'à chaque fois je reste ébahi par l'inventivité du bricoleur de génie qui me fait penser à Paul Dirac par exemple, qui savait dompter les mathématique en jonglant avec des concepts harmonieux. La petite araignée que l'on connaît si bien devient ravissante du matin a... (26/4/2013)
Passionnément anektoda : À une Bacchante
Formidable court-métrage tout empli d'image saisissantes: "le voisin pétarade dans les jonquilles" "une couvée mousseuse qui dormait dans son nid" "long cri d'agonie étouffé dans l'épaisseur de ses glaires silencieuses" "les palourdes qui gazouillent en faisant des bulles" "le billot de ses lèvres" "de petits yeux noirs roulent autour de l... (16/5/2013)
Passionnément Cyrill : J'avais amis
Il fallait oser: se mesurer à Rutebeuf et y parvenir sans déchoir! C'est stupéfiant d'aisance dans un langage aux tournures vieillies sans tomber dans le travers d'outrances moyenâgeuses. Presque n'importe qui aurait frôlé le ridicule dans ce qui aurait pu être un mauvais pastiche et cet auteur-là (je me demande qui cela peut être) touche au su... (13/6/2013)
Passionnément Raoul : Pour un poème d'été
chaque fois que je tombe sur un poème de Raoul, je jalouse sa légèreté et les pieds de nez qui vont avec. Raoul a douze ans dans ses singeries, vingt dans ses obsessions impertinentes et quarante par la sûreté de son style. Ah: "qui sitôt sur un vélo volette" est bien inventé. Et: "le chien remue la tête au gendarme couché que la Clio enjambe" ... (27/6/2013)
Beaucoup ↑ LenineBosquet : Agathe the blues
Surtout, surtout, LénineBosquet (quel drôle de pseudo) continuez à ne suivre aucun sillon et tracez le vôtre là où bon vous semblera et comme il vous plaira. Commencer son poème par "Alors" est une des belles idées que vous avez eues, "Agathe the blues" en est une autre. Et savoir manipuler ce vocabulaire interlope comme vous le faites n'est pas... (15/1/2016)
Beaucoup ↑ Raoul : La ballade maladroite
Ce que j’aime chez Raoul, c’est ce côté allusif et jamais démonstratif. Juste un effleurement, juste un truc comme ça, en passant, fais-en ce que tu veux. Raoul a le trousseau de clés dans sa poche qui ouvre toutes les portes qu’il garde closes. Mais il laisse un soupirail entrouvert pour qu’on puisse se glisser à l’intérieur comme des voleurs.... (13/1/2016)
Beaucoup ↑ Wiscow : Une balance
On ne peut pas reprocher le jugement un peu catégorique de l'auteur parce qu'il est décrété avec une telle verve qu'il emporte tout sur son passage. Si je n'avais que quatre vers à retenir, ce seraient les suivants: "Un homme se tient, seul : il ouvre son cercueil - ah non, c'est sa valise - et déroule le fil" "Engoncées, moites de sueur... (12/1/2013)
Beaucoup ↑ Lautre : Au-delà de l'humain
J'aime beaucoup ce poème truffé de références à l'Ancien Testament et à la Genèse en particulier et le parallèle avec un monde hyper-moderne. A tout prendre, d'ailleurs, je regrette presque l'allusion à Orphée - la femme de Loth qui s'est retrouvée pétrifiée en statue de sel pour s'être retournée et voir l'incendie de Sodome, y aurait mieux trou... (21/1/2013)
(1) 2 3 4 ... 9 »

Oniris Copyright © 2007-2018