Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Cristale

(1) 2 3 4 ... 40 »
Passionnément leni : C'est faute à cette déferlante
Cette chanson me rappelle l'histoire du Prince et de la petite Sirène avec une petite adaptation : ...Mais il ne se changea pas en écume… Une brise de mer le souleva doucement et des petites fées, légères comme des papillons, lui tendirent la main... Sans doute l'heureuse circonstance sauva la vie de ce marin qui depuis, sur la musique et la... (11/7/2018)
Passionnément leni : Selon l'humeur du temps
Merveille de quatrain ! "Y a des jours chantent gai lorsque tu te souviens De tes nuits belle étoile odeur de lavandin Et du chant matin clair d’un amour tourterelle Qui répète cent fois que tu es la plus belle" Y a des jours chantent beau pépite poétique Des amis grands Gaston et Yves voix musique... pffff...impossible d'imiter l... (10/7/2018)
Beaucoup ↑ Vincendix : Lamartine et Rimbaud
Une palette poétique où, à chaque touche, les couleurs Lamartiniennes et Rimbaldiennes ne se superposent pas, non, mais se fondent harmonieusement sur la toile. Nous sommes en néo-classique donc je ne chipoterai pas en ce qui concerne la prosodie... (qui a dit "ouf!"...?) L'ensemble est fluide, musical, j'applaudis l'auteur en reconnaissa... (10/7/2018)
Passionnément PIZZICATO : Confidences
Et voilà comment une chanson à texte réussit à rendre mes yeux humides. Toutes les enfants au monde qui se trémoussent près du piano de leur papa sont vos filles chéries aussi. Nul doute que nombre d'entre-elles écoutant vos paroles vous adopteront en tant que papa bonheur. Merci Yves pour ce plaisir à écouter, et à lire. Cristale (8/7/2018)
Passionnément fried : Je te dirai
Les mots du deuil, ils sont là, dans l'encre de ce poème. On n'oublie jamais, on vit avec, et la vie fait vivre l'être disparu avec les mots jolis des souvenirs. J'aime beaucoup ce renvoi aux vers de Victor Hugo quand cela est fait avec autant de délicatesse et d'émotion. "tes cheveux roux sur ton corps, c'était de l'or, tu sais, j'en éta... (6/7/2018)
Beaucoup Anje : La mare
Bonjour Anje, L’image est parfaitement rendue au premier quatrain. L’on visualise ce vieux banc sous les longues franges d’un saule penché sur son étang. Le deuxième quatrain est un peu moins lumineux : « un beau bouquet » « un gros bouquin » présentent une sonorité chatoyante mais deux adjectifs sur deux vers qui se suivent alourdissent ... (4/7/2018)
Beaucoup ↑ madawaza : Je t'aimeras
Quand le mâle devient homme c'est l'amour qui domine. Une valse poétique à trois temps syllabiques où les premiers pas désordonnés du danseur finissent en un parfait accord avec ceux de sa partenaire. Des huitains en oppositions joliment travaillés, 'main-bras-bouche-ventre" je n'en citerai que deux de mes préférés : "Par ma main Qui ... (4/7/2018)
Passionnément Hananke : L'origine du monde
Bonjour Hananké, J'aime cet écrit bien plus que la toile du maître dont j'ai des difficultés à appréhender les proportions de son personnage exempt de sensualité, contrairement à votre aquarelle de poésie. En vous lisant, j'ai dit "whaou ! que cela est beau " Le premier vers : "L'abîme originel demeure un paradis" et ces "fleurs carnivore... (2/7/2018)
Beaucoup ↑ Curwwod : Le bain...
Bonjour Curwwod, Quel joli tableau coquin et charmant ! Une peinture de mots qui nous invite dans sa toile intime ou tout est effleuré, suggéré en mi-teintes. Le néo-classique laisse place à quelques libertés, c'est le choix de l'auteur bien qu'une telle pièce mériterait une toilette un peu rehaussée dans le genre vers réguliers. J'au... (28/6/2018)
Beaucoup ↑ Ithaque : Les conscrits
Bonjour Ithaque, Je suis incapable de commenter le fond de ce poème, la guerre je ne la connais qu'à travers les films, les reportages, celle-ci m'inspire l'horreur et l'effroi, quelle qu'elle soit, passée et actuelle. Bien sûr qu'ils avaient peur ces pauvres jeunes gens envoyés pour en faire de la chair à canons. Je ne puis donc qu'appré... (28/6/2018)
(1) 2 3 4 ... 40 »

Oniris Copyright © 2007-2018