Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Cristale

(1) 2 3 4 ... 48 »
Beaucoup ↑ Sarah_K : Le pont
C'est un très joli poème Sarah. Je vous ai suivie tout au long de la construction de votre pont, j'y ai vu deux corps "s'étreindre", des "oiseaux de tristesse" disparus dans le "Styx", des "roses" éclore d'un "roncier" et la "rivière" aux flots tumultueux devenir le "filet d'eau fragile" abreuvant "un jardin merveilleux". Quelques petites ... (15/2/2019)
Passionnément ↑ Ithaque : Longs baisers de plume
Les relations épistolaires, d'avant l'immédiateté d'internet, si bien contées ne peuvent que me plaire, nul n'en doutera, et quand elles sont relatées par une plume aussi élégante, mon plaisir est décuplé. Le regard du petit frère dans sa grand innocence est parfaitement reproduit "J’ignorais tout, alors, des longs baisers de plume" Tout est... (14/2/2019)
Passionnément ↑ Eki : Doucement, tout se délie
"Un souffle, un battement, un soupir" Tel ce poème tout de douceur dans cette désespérance résignée qui traîne sa voile d'ombres. Ombres des rêves inaboutis, ombres des ans fanés, rien ne vient rompre la dépressive constance des jours quand le bonheur d'ailleurs vient attiser la plaie de l'esprit incarcéré. "Peut-être une main sur ta joue... (14/2/2019)
Passionnément Hananke : Le temps
Bonjour Hananké, Cet après-midi encore je pensais, en regardant l'océan, l'arc-en-ciel entre deux averses, le soleil d'hiver, le ciel peuplé de couleurs magnifiques, en écoutant le cris des mouettes, les sirènes des bateaux, je pensais qu'un jour je ne verrai plus rien, que tout s'éteindra autour de moi pour l'éternité. Et j'ai eu peur, et j... (11/2/2019)
Beaucoup ↑ Castelmore : Comment ?
Les oubliés de la haine. Comment fait l'auteur pour le dire ? Il l'écrit. Je le lis. Ça fait mal. L'espoir fait mal quand la réalité éclate sous nos yeux. Un texte fort d'une conscience ouverte sur la cruauté des uns, la souffrance des autres, l'abomination des guerres, les sentences des extrémistes, les exactions des tortionnaires qui ne ... (11/2/2019)
Passionnément leni : Tu barres quelques mots
Continue de rayer les mots Léni et de réécrire le monde où tout n'est que bonheur. Je ne rayerai aucun des tiens parce que ceux que tu offres sont une source intarissable de plaisir à lire, et à écouter dans la voix de ton talentueux complice Pizzicato. "Cher Monsieur tu me plais je voudrais te connaître Je veux te rencontrer rien que pour ... (10/2/2019)
Passionnément Stephane : La ville tue
Stephane que faites-vous sur les ailes de ce drone ? Mais je peux comprendre que vous preniez de la hauteur pour ne pas sombrer dans l'enfer glauque de cette ville lumineuse d'obscurité. L'atmosphère enveloppe le lecteur de poussière, de goudron, d’égout, de vomissure, d'êtres grouillant le long des artères pareilles à des fils d'araignées qu... (10/2/2019)
Bien ↑ TheDreamer : Ne venez pas chercher
Un agréable paradis de verdure où la nature seule décide de ses matières, de ses couleurs, de ses habitants qui trouvent refuge dans les décors de pierres, de terre, de mousse, d'écorce et que sais-je encore mais qu'elle seule toujours sait façonner de sa magie. Quelques écho sonores internes : "chercher" vers 1 "renommée" vers 3 "printemps"... (8/2/2019)
Passionnément FrenchKiss : Nos nuits de cinéma
Bonjour FrenchKiss, J'espère que le mot "fin" ne clôt pas cette séance et bien que j'arrive après l'entracte, de l'extérieur j'ai entendu les bravos et les bis de la foule onirienne venue applaudir votre scénario. Deux très jolis vers : "Lorsque le rideau rouge écartait le silence Et que vibrait l’élan de nos doigts clandestins." Quel... (4/2/2019)
Beaucoup Vincendix : Mona, te souviens-tu ?
Bonjour Vincendix, Une évocation de souvenirs tendres et une belle histoire d'amour en filigrane qui me laisse sous le charme. J'aime beaucoup le fond vous l'aurez compris et c'est ce qui motive ma notation. Concernant la forme, et parce que nous sommes en classique je me permets quelques observations : Au vers dix "transportés, sublimés... (4/2/2019)
(1) 2 3 4 ... 48 »

Oniris Copyright © 2007-2019