Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Laroche

(1) 2 »
Passionnément Mona79 : Cheminement
Oui, évocation explicite de Péguy. Mais la fraternité, pour Péguy, était malheureusement strictement hexagonale et germanophobe; il voulait la guerre, il l'a eue, il voulait fusiller Jaurès, le pacifiste, et son voeu a été exaucé; après quoi il voulait mourir pour la patrie, et là aussi, son destin s'est accompli. J'espère que l'an prochain on... (26/4/2013)
Beaucoup ↑ Pimpette : Épuisement…
Il y a ici quelque chose de Léo Ferré, ce côté grande gueule, mais, comme chez lui, avec du souffle. De très belles formules, plusieurs fois relevées dans les commentaires: "le nu du papier", "et je rampe à tâtons jusqu'en bas de la page" ou cette grande chute "Je n'ai que quelques mots à vivre". L"urgence" est ce qu'il y a de plus difficile à ... (2/2/2013)
Beaucoup ↑ pieralun : Au censeur de sonnets
De lire ce sonnet Je suis sorti "sonné" Qu'au censeur étonné Ainsi, on rie au nez. Vraiment, sans déconner, Vous n'avez pas donné De la menue monnaie, Roupie de sansonnet... (Chapeau en particulier pour la diérèse in/sou/ci/ant); en revanche, je trouve que la virgule après "un" casse le vers 4. Cordialement. (14/1/2013)
Beaucoup emilia : Sonnet imparfait d'un apprenti onirien
Si vous composez un sonnet à la gloire du sonnet, on vous dira -on vous le dit ici- que vous écrivez pour ne rien dire, mais si par exemple pour venez à commettre la folie d'en écrire un sur un fait de société bien actuel, si vous osez croire que cette forme vénérable peut encore être utile pour traiter de problèmes sociaux, alors on vous jetter... (26/4/2013)
Beaucoup TheKid : Quand tu venais
Bonjour, poète. Le sonnet est pour beaucoup, hélas, ici comme ailleurs, une forme antique, vénérable, et ... congelée. Vous qui avez à dire, utilisez-la, cette fichue forme qu'ils voudraient maintenir dans le congélateur; utilisez-la et utilisez-la "mal", c'est-à-dire avec ce courage libertaire qui permettra peut-être à ces 14 malheureux vers d'... (10/8/2013)
Beaucoup bonjour : La paloma
Bonjour. Elle accompagne aussi, cette admirable "Paloma", celui qui part sans retour: dans un film américain de série B d'il y a très très longtemps, "Juarez", on évoque la guerre du Méxique du temps de Napoléon III, et on accompagne à la fois la victoire du républicain, sorte de Lincoln hispanique, et le destin tragique du vaincu, l'infortuné e... (10/8/2013)
Beaucoup TITEFEE : L'inique sentence suite 3/4/5
Bonjour. Dans leur écriture parfois foutraque, ces strophes ont des airs de "Légende des siècles". Cela nous change des poèmes tirés au cordeau et ennuyeux comme la pluie. (10/8/2013)
Bien ↑ roots : La barque en roseau
Bonjour. Cela me fait penser à "Blanche", la chanson de Pierre Perret: mêmes vers courts, propices à une dicton chantante. Seule la dernière strophe, avec ses images énigmatiques (la terre montrait sa raison) me parle moins. Il y a un beau travail syntaxique pour obtenir que chaque quatrain ne contienne qu'une seule phrase, et les octosyllabes s... (2/2/2013)
Bien ↑ bipol : Oublier
Echanger ici, c'est nouveau, Bipol. Bonjour. Je n'ai pas compris que c'était une chanson et j'ai lu ce texte comme un poème en octosyllabes. Je ne l'ai pas trouvé pleurnichard. C'est drôle, mais je n'ai pas perçu le narrateur comme un aéronaute, plutôt comme un hunier dans sa nacelle tout en haut du mât. cela ne doit d'ailleurs pas avoir beaucou... (11/6/2013)
Bien ↑ Lyl_mystic : Pluie
Bonjour. Un paysage belge verlainien, même si la versification paraît plutôt baudelairienne. Il y a de la classe dans ces sept strophes d'alexandrins à rimes croisées. Je ne vais pas vous assommer avec le lancinant rappel des contraintes formelles supposément exigées, et vous dirai seulement que je ne trouve pas très joli le "Des ultimes" du ve... (10/6/2013)
(1) 2 »

Oniris Copyright © 2007-2019