Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de papipoete

(1) 2 3 4 ... 148 »
Passionnément ↑ Goelette : J'ai...
libre J'ai des souvenirs " plein " la tête, mais où les ai-je rangés ? Je me rappelle seulement qu'ils fleuraient bon l'amour ... de toi . NB ces bribes de bons moments, quand " la flamme de tes mains ... s'est perdue je ne sais où " // " l'empreinte des folies qui dérangeaient la nuit ", mais où sont-elles rangées, dans quels tiroirs ? Alze... (20/12/2017)
Passionnément ↑ Cristale : Et mourir encore
bonjour Cristale, On pourrait écrire << j'en ai mare de te voir t'endormir près de moi, et oublier que j'existe ! mais je serai patiente, et ne désespèrerai jamais qu'un jour enfin, ton volcan éteint entre en éruption ! >> Mais il y a une autre façon de dire cela, façon " Cristale " avec ses alexandrins de maintenant, comme si ce vers venait d... (8/10/2017)
Passionnément ↑ Proseuse : Comme un matin hors du temps
bonjour Proseuse, Ces vers en liberté se posent à l'horizon de votre regard, et touchent votre feuille avec délicatesse, pour nous dire ce qui se voit, se ressent un jour ordinaire, mais à vos yeux semble extraordinaire ! Le soleil courtise le jour, éclaire les rochers " vautrés " sur le sable et les mouettes jouent à saute-mouton sur les crêt... (6/4/2017)
Passionnément ↑ Goelette : À elle
bonjour Goelette depuis octobre 2017, quand vous avez poussé la porte d'Oniris, vous nous offrez des bouquets, des compositions magnifiques ! Jusqu'où irez-vous pour nous étonner, nous émerveiller avec vos mots ? Si la valeur ici se compte en plumes, vous ouvrirez bientôt votre album comparable à la roue d'un paon ! Il est de coutume dans un ... (11/3/2018)
Passionnément ↑ Raoul : Vénus
" poésie libre " . Vénus Hottentote ne pouvait être qu'une chose, une " erreur " de la nature, une abominable créature, par rapport à " l'homme civilisé " ! Elle avait autant de valeur qu'un paillasson, sur lequel ces Messieurs-Dames pourraient s'essuyer les pieds ! Elle ne pouvait pas avoir de sentiment, cette animale qui ne savait que grogne... (22/2/2016)
Passionnément ↑ Cristale : Le grand dîner de la Saint-Valentin [concours]
bonjour Cristale ; à lire la composition du menu que Vous avez concocté à l'attention de Preux Messire, nul doute que s'il accepte de goûter aux plats si raffinés, son trône il perdra ( une fois que vous fûtes mariés ) ! Mais si Messer dîne seul avec Vous ce soir, de quel stratagème userez-Vous pour ne point toucher à ces délices culinaires ? ... (4/3/2016)
Passionnément ↑ Cristale : Oserai-je ? [Sélection GL]
que ce billet-doux est bien écrit! Même si ce madrigal pour vous, revêt des atours d'écriture que les temps ont oublié, je trouve que votre langage pour y répondre ne peut que charmer celui, dont brûle pour vous un feu ardent! Les mots qui fleurissent votre parterre de vers, tel " l'armeline "pour évoquer le teint blanc de votre peau, sont pierr... (6/7/2015)
Passionnément ↑ Cox : Dans le sommeil de la nuit
bonjour Cox; la sinistre errance d'un homme détruit dans la nuit qui tombe sur la cité; la nuit qui se défait de ses bruits de vie, de ses sunlights, hormis " un soupir de lumière échappe à une enseigne ". Seul le son de ses pensers hante le creux des caniveaux, et quand l'infâme silence règne sur la ville endormie, égrenant dans sa tête tous ... (14/6/2015)
Passionnément ↑ Curwwod : Héloïse [Sélection GL]
néo-classique Après ta mort, je pris le voile de nonne pour le reste de mes jours sans toi . Je t'imaginais partout, là sur une croix, ici au milieu de champs de fiers épis . Et je me rappelle de toi, tes mains, ô mon cher amant qui me prit, qui m'apprit sous des gestes lascifs les plaisirs charnels . Aujourd'hui, nos corps vont se rejoindre e... (28/8/2016)
Passionnément ↑ Mokhtar : La danseuse du Bolchoï [Sélection GL]
contemporain Dès qu'elle parait sur scène, toutes les ballerines s'écartent, et n'ont plus d'yeux que pour elle, l'étoile du Bolchoï ! Et l'auteur ( qui est sûrement danseur ) , de sa plume/pinceau nous trace le portrait de cette bellissime, que la grâce habite ! Tout n'est que beauté, que légèreté et chaque vers du poète est ligne harmonieus... (12/8/2018)
(1) 2 3 4 ... 148 »

Oniris Copyright © 2007-2018