Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de in-flight

(1) 2 »
Beaucoup ↑ pieralun : Mat
La première partie dépeint une scène assez ironique: qui le savait vraiment ? Bien peu de nous diraient que la douleur fût vraie. La seconde illustre le témoignage d'une amitié sincère et intense: le vieil homme finit par jouer seul aux échecs sous un platane. On pourrait tout aussi bien penser à un joueur qui ferait acte d'une profonde déf... (5/9/2015)
Beaucoup ↑ Ascar : Encombrement matinal
Bonjour J'ai apprécié cette lecture car ça m'a fait marrer tout simplement. Et je ne doute pas du travail qu'il y a derrière.. Hum. Mention spéciale pour "La formalité des souvenirs culinaires " --> j'irais presque jusqu'à dire que c'est beau. "me taclent les enfers " --> excellent ça aussi. Un texte clivant sur un acte universel (unive... (23/10/2015)
Beaucoup EmmanuelC : Dialogue à brûle-pourpoint pour une question en suspension [Sélection GL]
Bonjour, L'idée est originale et menée tambours battants. J'ai une préférence pour la réplique du point virgule au point. Tous les signes ne sont pas présents et c'est bien ainsi, vous vous seriez éparpillé. (7/11/2015)
Beaucoup funambule : J’ai vu un noir
J'ai tout de suite pensé à Rosa Parks et les USA à la sauce 50's. Je ne m’intéresse pas à la musique cadienne (cajun) et je ne connais pas bien son histoire. Cela ne m'a pas empêché d'apprécier le son du banjo et la qualité de la structure de cette chanson. Le changement de rythme au niveau des deux lignes en italiques est très bien amené. Ni... (30/8/2015)
Beaucoup Automnale : Les ambroisies [concours]
Bonjour, Une poésie un peu hors rail du concours, il me semble. Il n'y a guère que "Et les pépites d’or dans tes yeux de maman" qui sont raccord avec le thème. De toute façon, la formulation du thème (T'as de beaux yeux, tu sais !) n'est vraiment pas raccord avec le lyrisme qui se dégage de votre texte. Alors, on vous passe tout devant ... (14/9/2015)
Beaucoup leni : Arrêtez le monde je descends
Bonjour, Les quelques contretemps dans le chant ajoutent une sorte de fragilité à ce narrateur qui semble ne plus rien comprendre du monde dans lequel on vit (qui y comprend encore quelque chose d'ailleurs?) Fragilité et humilité du narrateur qui se retrouve dans le titre: "Je descends car je ne suis pas capable de changer ce monde lancé à u... (25/10/2015)
Beaucoup Robot : Orchestre d'un matin d'été
Un texte vivant et évocateur. Il y a de la chair, il y a du chant! En effet, qui conduit cet orchestre? Certains auraient bien une réponse... Moi je trouve l'absence de réponse plus merveilleuse encore. C'est bien là toute la magie de la forêt. Mention spéciale pour "L’eau pleut son chant dans la fontaine." et "Du vibrato de ses élytres" (24/6/2016)
Bien ↑ ManonLunalice : Dix-huit ans un resto
Bonjour, J'ai 2 interprétations que je vais vous soumettre: 1. interprétation glauque: La fille a 18 ans, le cœur un peu vague; Papa a arrêté de boire; Il avait plu (mais il ne pleut plus?). Tout à l'air de s'éclaircir le jour de la majorité de la jeune fille et papa alcoolo s'est peut-être décidé à arrêter de boire, de taper ou de... (27/10/2015)
Bien ↑ Cidjy : Tri sélectif
Bonjour, Je l'ai fredonnée dès le départ et c'est vrai que ça passe tout seul. Ça me fait rire car quand il y a un départ au travail (retraite, démission...) j'ai une collègue qui utilise cette chanson et s'amuse à la remanier pour le salarié qui s'en va. Mon corps. Elle ne l’a pas voulu.--> j'aurais mis une virgule après "corps". (16/11/2015)
Bien ↑ Sylvaine : Terrible beauté
Les félins: un thème cher à l'auteure. Je me souviens du très beau "rêveur de jaguar" dans la catégorie nouvelle. "Chaque lecture la fera renaître, beauté terrible, pour jamais."--> la fin nous rappelle que le félin en question ne mourra jamais, ce texte a figé sa présence dans le temps. Les mots plus forts que les "buldos." Un texte aussi... (23/6/2015)
(1) 2 »

Oniris Copyright © 2007-2018