Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Robot

« 1 ... 70 71 72 (73) 74 75 76 ... 132 »
Beaucoup ↓ Vincendix : Le chaton et le souriceau
Un gentil conte. dont la morale pourrait-être "Chasser le naturel il revient au galop." Sur la forme, bravo, ce n'est pas facile d'écrire une fable en classique. Et puis, le fond est plus profond qu'il n'y paraît si on regarde notre époque. (30/9/2016)
Beaucoup ↓ Vincendix : La cité du désert
Un texte visuel qui rejoint un souci écologique sans l'aborder lourdement. Les déserts avancent encore. Et les hommes sont impuissants à empêcher un phénomène qu'ils n'ont peut-être pas créé mais qu'ils accélèrent par leur inconscience. Les humains du sud de la planète sont victimes et avec leur village disparaissent leurs traditions et leur ar... (17/12/2016)
Beaucoup ↓ Ananas : Vagues alternatives
Heureusement, j'ai poursuivi au delà de la première strophe que j'avais trouvé lourde et confuse. Par contre, dans les trois autres, j'ai découvert une véritable poésie du contre jour et des ombres. J'ai apprécié les "courants d'ailes incendiées" original et parlant. Le dernier quatrain en analogie avec un fumeur est celui qui me paraît le p... (26/10/2016)
Beaucoup ↓ ikran : Mariage
J'avoue que ce texte m'a plu par le rythme des quatrains 1-3-4 y compris avec leurs interjections qui lui apporte une cadence gambillante de thé dansant. C'est pourquoi je regrette un peu les onomatopées du second quatrain qui, plutôt que de promouvoir cet aspect rapide et saccadé, allonge la fin des vers et ralentisse ce rythme sautillant qu... (15/1/2017)
Beaucoup ↓ papipoete : Rudes frimas
Ah, papipoète, ce que j'aime dans ce texte, comme dans beaucoup de ceux déjà parus, c'est ce réalisme et cette simplicité qui les caractérisent. On vit ce qui est conté dans ces quatrains. "« Chauds les marrons, chauds, pas chérots ! » En grillant une énième sèche, Le camelot au brasero Brouit la châtaigne d'Ardèche ." Un petit tableau ce... (21/1/2017)
Beaucoup ↓ brunototi : C'est beau une ville la nuit
Un texte fait d'images évocatrices. Il s'achève sur cette note nostalgique quand l'âge atteint rappelle les souvenirs. Une chanson, si l'on veut, car c'est aussi un agréable texte à dire. Même si le quatrain 5 me semble un peu en dessous du reste j'ai apprécié. EDIT: n'ayant pas lu les autres commentaires, je n'avais pas vu que Yves avait mis... (26/1/2017)
Beaucoup ↓ Quidonc : Don Juan
Je me souviens de la première version de votre poème que je n'avais pas trop appréciée. Je trouve que d'avoir resserré le propos sur la vieillesse du "héros" et ses rêves qui s'effacent a beaucoup apporté au texte. "Marquise si mon visage à quelques traits un peu vieux", c'est un peu ce que je lis dans le propos de ce récit qui a gagné en sim... (19/8/2018)
Beaucoup ↓ DianeSrd : L’aveugle à la peau de lézard
 "L’aveugle à la peau de lézard sur le chemin de la mémoire marche à reculons et écrit noir sur noir au crayon de charbon." Je lis cette strophe comme s'il s'agissait d'une personne âgée qui cherche dans son passé mais les souvenirs écrits au charbon sur le tableau noir de sa mémoire sont devenus illisibles. La deuxième strophe je la ... (18/2/2017)
Beaucoup ↓ Ramana : La vie n'est qu'une seule vie
Un texte classique dont la constructions est réussie. De ce texte j'ai presque tout apprécié. notamment sa métaphore générale et beaucoup de ses vers. Je dis presque car je trouve que le dernier quatrain rompt le charme en concluant par une sorte de constatation morale qui "impose" au lecteur alors que, pour ma part, j'aurais préféré qu'on me... (4/3/2017)
Beaucoup ↓ Cristale : Un matin de cristal
Une belle composition classique, de style Ronsardien, fluide et doux. Peut être moins apprécié la statue atone (muette ?). ou le jardin secret (peu original). Mais conquis par d'autres beaux vers allitérés: "Le bouquet de frissons, prémices du final." "De la fleur au flacon que votre souffle apure" et le clin d'œil à Ronsard du dernier vers. (14/6/2017)
« 1 ... 70 71 72 (73) 74 75 76 ... 132 »

Oniris Copyright © 2007-2019