Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de PIZZICATO

(1) 2 3 4 ... 147 »
Bien ↓ jude-anne : Chantons l'hymne à la joie
Antagonisme un peu poussé entre le beau et " l'innomnable " de situations, ici, assez orientées. Certes la réalité est là, mais je n'adhère pas tout à fait à la façon de présenter les choses. D'un côté la souffrance, de l'autre le bonheur, la joie de vivre, avec une allure d'indifférence. Les images sont bien choisies pour être percutan... (17/7/2018)
Bien Ithaque : Corridors
Hormis les " mitrailleuses " auxquelles je préfère nettement les " traits ", J'ai trouvé intéressants les deux quatrains. Une façon originale de décrire le moment où le soleil remplace la nuit. " Sur un lambeau de nuit qui paresse, bâilleuse, Et profite d’un coin de mur pour ralentir " j'ai bien aimé cette image. Par contre, ce parallèle d... (16/7/2018)
Bien Jocelyn : Jamais nulle part
" Je t’aime comme on n’aime que les yeux fermés " ne dit-on pas que l'amour est aveugle. " Ça doit faire vingt-cinq ans que je ne suis né qu’hier " il arrive parfois que l'on soit " naïf "... Le fond est intéressant mais je l'ai trouvé effleuré ; quelques vers supplémentaires lui seraient profitables. (16/7/2018)
Bien Ombhre : Que valsent les instants [Sélection GL]
De même que la valse, un amour en trois temps. L'hésitation, le rapprochement puis l'extase. " Et nos heures, et puis nous, et puis tout ". "Et nos mains se perdaient, N’étreignaient que des leurres." image intéressante dans son fond. (14/7/2018)
Un peu Liryc83 : Ça sert à quoi ? [Sélection GL]
Une façon personnelle et quelque peu pessimiste d'appréhender " les histoires d'amour ". "Les histoires d’amour ont toujours des fins amères " ce n'est pas un théorème, heureusement ! Les fleurs et Cupidon sont un peu récurrents, à mon avis. Ce texte ne m'a pas vraiment séduit. A vous lire une prochaine fois. (14/7/2018)
Beaucoup ↑ lucilius : Le testament
Une certaine sérénité face au dernier moment ; une fin peut être même attendue " Il dure trop ce mal qui dévore mon ventre." Ce qui est émouvant dans ce texte, c'est le souhait de ne pas s'en aller avec l'image de l'être aimé " fissuré " par la douleur. " Je dois garder de toi la plus belle version ; Voilà mon testament " " il reste peu ... (13/7/2018)
Bien Provencao : Le voile
Ne reste pas prisonnier des souvenirs, déchire le voile qui enferme tes maux. C'est ainsi que je perçois ce texte. Des passages m'ont plu, d'autres moins. Le dernier quatrain a ma préférence. " Le soleil évapore Les couleurs du jour " s'évaporer est un verbe pronominal. Mais peut-être la licence poétique.... (13/7/2018)
Bien ↑ LenineBosquet : Prédateur
Une idée subtile que d'attribuer à cette minuscule bestiole le titre de " prédateur " et lui consacrer une poésie. " Pousse-moi, tape-moi, fais-moi donc lâcher prise." " Mais, ce sucre qui sourd, c'est du pur jus de pus ! Les prédateurs ne sont jamais vraiment repus : Puisses-tu me tuer avant que je te touche." les méfaits de ce pou, b... (12/7/2018)
Bien Viana : Étoile filante
" la loose " une expression originale pour définir un amour perdu. Une écriture sobre, des images intéressantes. " On n’imagine pas à quel point le cœur peut être trompeur " " combien de baisers jetés à la mer, éphémères ou fébriles, sont allés jusqu’à ton île" "T’es partie Ginger, rien que pour partir, loin " Un texte plaisant. (12/7/2018)
Beaucoup Liliane : Musique [Sélection GL]
Des souvenirs mêlés, une atmosphère " douce-amère " planent sur ce poème. " un diadème rustique, plein de fleurs, plein de fruits, plein de branches aussi" en opposition à " cette couronne ". " Voulais-tu me montrer avec tes tresses blanches Lourdes comme la mer, tristes comme l’amour Tes tresses que doraient en longues avalanches Les... (11/7/2018)
(1) 2 3 4 ... 147 »

Oniris Copyright © 2007-2018