Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de PIZZICATO

« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 152 »
Passionnément leni : Rue d'une personne
Cool ! Mon Ami Gaston tu as revêtu la casquette Compositeur-Interprète-Auteur (rien à voir avec la CIA ). Une composition musicale sobre et précise ; de plus, ça se retient bien. Deux guitares, une rythmique et l'autre en réponses c'est bien fait. Cette façon d'interpréter qui te caractérise et se reconnaîtrait entre mille. Un texte emp... (17/5/2017)
Passionnément letho : Mémoire
Des images magnifiques, expressives, fortes, douces aussi pour traiter un sujet brûlant. " Mort celui qui cognait son front aux vitres de l'Amérique " " Leurs paupières sont plus douces et bombées que le ventre des souris " " ce jour où tout le monde disait qu'il faisait beau et que c'était l'été " je cite ces trois entre une mutitude... (30/7/2017)
Passionnément Cristale : Et mourir encore
Quelle façon savoureuse de définir le désir qui s'estompe avec le temps qui passe. "Au cœur de mon jardin secret sans nul pareil Le ruisseau tient ses eaux entre ses rives sombres Et la fontaine attend pour surgir des décombres Le retour des beaux jours annonçant ton réveil." une sensualité exacerbée dans ce quatrain. De la poésie qui ... (8/10/2017)
Passionnément leni : C'est faute à cette déferlante
"Est-ce vers l’Au-delà Ou bien vers un rivage ou vers qui ou vers quoi " J'aime beaucoup ce passage. " Quand ma tête revient quelques tranches de vie Passent devant mes yeux rapides comme l’éclair " c'est bien la réalité, dans ce moment où l'on pressent la fin. Lorsque Gaston et Michel associent leur talent, cela crée un bel opus. Brav... (11/7/2018)
Passionnément Cristale : Le dais de l'aurore
Déjà le titre est une trouvaille. S'ensuit le quatrain pour planter le décor de " l'hiver qui s'attarde ". Et puis, se laissent découvrir " les souvenirs d'hier " sur " le vieux banc ". Pas de grandiloquence, ici, mais des images riches qui " parfument " notre lecture. Je redis : une des plus belles plumes de ce site. (22/5/2018)
Passionnément Hananke : Un an, déjà [Sélection GL]
J'ai beaucoup aimé ce poème. Parceque l'état d'âme exprimé par l'auteur correspond tout à fait à mon ressenti face à ce genre de situation. J'assimile la disparition d'un tel compagnon à celle d'un proche - si, si, je persiste et signe !- " Deux esprits réunis, solitaires des bois, Pour le temps imparti de quelques escapades." un beau pass... (21/7/2018)
Beaucoup ↑ Hananke : L'origine du monde
L'auteur nous prouve encore ici sa maîtrise de la forme classique. Quand au sujet, à savoir la description de ce tableau, il fallait vraiment du cran pour tenter ; et c'est réussi ! La subtilité des images ne donne place, à aucun moment, à un quelconque dérapage. Du grand art. (2/7/2018)
Beaucoup ↑ Francis : Fleur des champs
Qu'il est léger et frais ce sonnet dédié à la beauté et l'élégance du coquelicot. Ici, ils apparaissent en avril. << Saltimbanque d'été, il danse sous la brise Offrant mille baisers à des papillons blancs, Funambules volant sur sa robe cerise. Le frêle vagabond est le prince des champs. >> Superbe ! Le coquelicot n'a rien à envier au " ... (19/2/2016)
Beaucoup ↑ Arielle : La Belle au bois dormant attendant son baiser [concours]
" Les fées m'ayant vouée au vice qui rend sourd… " Dès lors le décor est planté (euh... non rien) J'ai bien aimé ce poème élégamment grivois et déluré. Les sous-entendus, à peine déguisés, m'ont beaucoup amusé au fil de ma lecture ; je devrais dire mes. " Certes je suis scrofule et quelque peu bancroche," " Serait-ce mon menton pudiquem... (1/3/2016)
Beaucoup ↑ Curwwod : Le bois des amours
Belles métaphores filées ; le travail d'ébéniste sur ces essences nobles et le cheminement d'un amour. " des copeaux, Tombés en risibles dépôts Sous le rabot du temps morose." Le Temps assimilé à ces outils agressifs " tranché net Sous la lame de l'herminette ". Du bois de rose jusqu'au bois du cercueil. Bravo pour ce très bon texte. (31/1/2016)
« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 152 »

Oniris Copyright © 2007-2018