Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



« 1 2 3 4 (5) 6 7 8 9 »
doremifasol : Le polaroïd
 6 commentaires | 13842 caractères | 162 lectures | Lire cette nouvelle 

Un étrange polaroïd est exhumé du fond d'un grenier...


Strip : Vendredi soir
 11 commentaires | 7616 caractères | 228 lectures | Lire cette nouvelle 

Petit slasher récréatif...


Nikopole : La plainte dans le noir
 8 commentaires | 17317 caractères | 157 lectures | Lire cette nouvelle 

C'était une voix monocorde, terrifiante par tous ses aspects, dont le timbre inhumain me glaça le sang. J'arrivai à discerner les mots qui s'en détachaient :
« Lä, Iä, Shoggoths fhtagn, vanayyy nayyy y-y-y wgah'nagl naiii i-i-i nafl'ftaghn… »


NolweenEawy : Un Noël acidulé
 16 commentaires | 10610 caractères | 302 lectures | Lire cette nouvelle 

Un Père Noël gourmand et une famille acidulée.


MILL : Le narrateur isolé
 19 commentaires | 6928 caractères | 196 lectures | Lire cette nouvelle 

Qu'est-ce que l'écriture sinon un discours à la première personne, une ondée de mots que l'on offre au vide sans véritable espoir de retour ? Pourtant, ici, retour il y a, retour muet et insistant, retour avide et oppressant, au point qu'écrire devient piège. Lorsque narrateur, auteur, conteur se confondent, l'on ne sait plus très bien s'il s'agit d'une histoire ou d'une disparition.


Milwokee : Le soubresaut rieur du cadavre
 11 commentaires | 40818 caractères | 202 lectures | Lire cette nouvelle 

Il n'aurait pas dû voir ça. Maintenant il doit courir.


marogne : Les bêtes de l’herbe
 10 commentaires | 25567 caractères | 186 lectures | Lire cette nouvelle 

Des jeux d'été à la fin du soleil.


marogne : La baignoire
 23 commentaires | 14425 caractères | 321 lectures | Lire cette nouvelle 

Une journée d'été qui commence par une excursion au lac, et qui se termine dans une baignoire.


Leandrath : Le vieux château
 14 commentaires | 18495 caractères | 205 lectures | Lire cette nouvelle 

Pour un premier essai dans la catégorie épouvante, un grand classique...


colibam : Le manuscrit d'Orwenn
 11 commentaires | 35081 caractères | 154 lectures | Lire cette nouvelle 

Amoureux de tous les endroits propices à la mélancolie, je ne pouvais qu'être saisi par la beauté sauvage du Parc régional d'Armorique. Résidant à Brest entre 1992 et 1996, je pus ainsi m'y rendre à plusieurs reprises, ressentant à chaque fois les mêmes frissons de bonheur mêlés de mystère.
Texte primé à trois reprises.


« 1 2 3 4 (5) 6 7 8 9 »

Oniris Copyright © 2007-2018