Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Humour/Détente
Claude : Que d'eau [concours]
 Publié le 30/01/09  -  16 commentaires  -  2902 caractères  -  97 lectures    Autres textes du même auteur

Les mésaventures d'un auteur en panne d'idées.


Que d'eau [concours]


Ce texte est une participation au concours nº 8 : Les brèves d'eau (informations sur ce concours).



L'eau ? Voilà un sujet bateau, me suis-je dit, et qui me met l'eau à la bouche. C'est si facile que je ne risque pas de partir à vau-l'eau. J'aurai des idées à gogo, des thèmes plus qu'il n'en faut… pas de quoi faire de vieux os.


Mais devant la page blanche, je suis resté pâlot. J'avais une vague histoire de barque qui prend l'eau, une autre de turbot, mais rien qui ne soit assez beau pour figurer dans ce tableau. J'ai cherché des tuyaux, de Meaux jusqu'à Saint-Lô, j'ai fouillé, j'ai creusé, dans beaucoup de dicos… ce fut comme un coup d'épée dans l'eau. J'ai continué mon enquête, nageant entre deux eaux, mais sans aboutir. Me retrouvant le bec dans l'eau, j'étais même prêt à renoncer, las de naviguer en eaux troubles.

Je voulais faire quelque chose d'original, non que je prétende avoir inventé l'eau tiède, mais au moins prouver à mes propres yeux que je suis capable d'amener de l'eau à ce moulin avant qu'il passe trop d'eau sous les ponts. Pourtant, une chose était claire comme de l'eau de roche : même en mettant de l'eau dans mon vin, mon imagination prenait l'eau de toutes parts. Il y avait de l'eau dans le gaz, j'étais en nage, et je devais réagir !


Il ne sera pas dit que cette affaire me fera couler, ce n'est qu'une tempête dans un verre d'eau ! Je me suis mis au pain et à l'eau et à force d'y penser, j'étais tout en eau. Allais-je sécher devant cette difficulté ? Je décidai de me jeter à l'eau. Après tout, ce sujet coulait de source. Ce fut la goutte qui fit déborder le vase.


Ce n'est pas la mer à boire, me suis-je dit après avoir sué sang et eau, il me suffit d'écrire avec de l'eau ! Non, pas celle du robinet, elle est sympathique, mais transparente. Celle de nos expressions populaires, celle qui était sous mes yeux depuis le début. J'étais heureux comme un poisson dans l'eau d'avoir enfin une idée. Certes, elle n'était pas de la plus belle eau, mais elle n'était pas si mauvaise, et surtout… c'était la seule que j'avais ! Je m'étais révélé incapable de trouver de l'eau à la rivière, et à présent que je tenais quelque chose, je n'allais tout de même pas jeter le bébé avec l'eau du bain.


Bien sûr, il aurait été plus intéressant, et plus habituel, que je narre les aventures d'un marin héroïque, d'une naïade charmante ou d'un poisson des grands fonds, mais… je suis incorrigible. Je ne peux m'empêcher de nager à contre-courant. Je sais que cette façon de faire est limitée, qu'à force d'aller à l'eau, la cruche finit par se casser et que tout cela va tourner en eau de boudin… mon intention est juste de faire rire, pas de réveiller l'eau qui dort ! Même si ce texte, je le reconnais, ressemble comme deux gouttes d'eau à une plaisanterie stupide.



 
Inscrivez-vous pour commenter cette nouvelle sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Nongag   
30/1/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Tout trempé je suis
Mon clavier aussi
mon ordi surnage
Dans un marécage
Jeux de mots humides
Je suis une amibe

   Faolan   
31/1/2009
Ca se laisse lire, c'est gentillet mais j'ai trouvé ça un tantinet facile.

Edit : Après relecture, le challenge était peut-être plus difficile que je ne l'ai dit précédemment. Néanmoins (je l'ai lu à haute voix) le mot eau si présent m'a un peu exaspéré. Mais l'impression générale reste assez bonne.

Merci.

   widjet   
30/1/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Cher Cl'EAUde, parfois le tr'EAU est l'ennemi du bien....malgré quelques jEAUlis traits d'esprit.

Widjet
(EAUteur amphibien)

   Anonyme   
30/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Et bien moi ce texte m'a bien fait marrer grâce à sa chute! Comme quoi celle ci est vraiment primordiale dans un texte.

Certes ça ressemble un peu à du Devos, mais c'est sympathique et bien écrit.

Et puis le calembour et le jeu de mot sont un art assez difficile à maitriser qui plus est.

Pas mal du tout!

   Bidis   
30/1/2009
Pour moi, c'est une fantaisie aquatique autour de l’"angoisse de la page blanche". Ce n’est pas si facile que cela, je trouve. Donc pas mal du tout.

   Ephemere   
30/1/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Il fallait oser et il l'a fait, parler de l'eau sans en rien dire. Juste un détail qui m'a gêné, mais, mais, mais, mais, mais, mais, mais, finalement ce n'est rien !
FMR

   Menvussa   
30/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Jeux de mots faciles diront certains mais ils sont bien amenés le texte est plaisant à lire et fait sourire et puis il y a ces sonorités aussi qui nous rappellent le liquide imposé.

Il me plaît bien ce petit texte.

   dude   
30/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Comme le dit l'auteur, il s'agit d'un texte sans autres prétentions que de faire sourire. Le but est largement atteint pour ma part.
Bien que le récit d'un marin héroïque ou d'une charmante naïade ne m'aurait pas déplu!

   Anonyme   
30/1/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Même si le texte n'est pas un diamant de la plus belle eau, il atteint néanmoins son but: faire sourire. J'ai d'ailleurs eu un moment la même idée que l'auteur. Abandonnée.
Vraiment sympathique.

   marogne   
31/1/2009
 a aimé ce texte 
Pas
Avertissement à l'auteur: je suis affligé d'une incapacité intellectuelle notoire pour ce qui concerne les jeux de mots (à part peut être Devos), et d'une autre qui, quand je ne comprends pas quelque chose, me pousse très vite à l'exaspération.

Je n'ai donc effectivement pas compris grand chose à ce texte, et surtout n'y ai trouvé pas vraiment d'humour, au contraire, à caéuse du sentiment diffus et désagréable d'être passé à coté de quelque chose.

   Cyberalx   
1/2/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
On sent une certaine maitrise de la langue derrière ce texte qui je dois bien le dire ne m'a fait sourire que parce qu'il m'a rappelé les almanach Vermot de ma grand-mère.

Il ne me plait pas pour la même raison que les contrepèteries ne sont finalement pas si drôles : c'est un jeu de l'esprit, l'auteur s'amuse mais il le fait au détriment du plaisir de lecture qui pour ma part s'en est trouvé absent.

Je salue cependant l'initiative de l'approche originale, mais j'aurai préféré et de loin que tu mette ta verve au service d'une histoire de marin héroïque.

   guanaco   
4/2/2009
Sans prétention.
L'auteur le dit lui-même.
Objectif atteint.
Merci.
Guanaco

   melonels   
5/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je doute que l'auteur est séché devant ce sujet, au contraire je suis impressionnée par toutes les expresions qu'il nous a trouvé à base d'eau. Eau-riginal.

   David   
12/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Claude,

J'ai bien aimé, tu te trompe un peu sur la fin, car après avoir lu les trois quarts des participants, je ne relève pas tant d'histoire de marins, de naïades ou bien autres poissons des grands fonds.

   Ariumette   
22/2/2009
D'abord félicitation d'avoir relevé le défi de ce concours !
Mon avis : Un écrit original... A raccourcir pour un poème en prose ? J'ai bien aimé cette profusion d'expression, ça m'a fait me demander : aurais-je pu toutes les sortir comme ça ! Bel effort de mémoire, lol! Mais, en être sans doute trop conventionnel, un petit effort de narration pour une nouvelle aurait été le bienvenu !

Pas de note cause concours

   Anonyme   
22/2/2009
 a aimé ce texte 
Pas
Piouf, un clin d'oeil et je me suis retrouvée dans la nouvelle de Solidane concourrant à ce même concours, envie de faire pipi y comprise...

Dur dur tous ces jeux de meaux... dur pour la tête, dur à voix haute, dur pour l'humour qui vole parfois fort bas, dur dur quoi!

Mais j'avoue que c'est un exercice auquel je serai moi-même incapable de me livrer, et donc je souligne la performance...

Mais pour être fidèle à moi même, ma note te renverra comme un flashback à celle que j'ai mise à Solidane pour un traitement quasi identique et à l'effet égal.

Désolée, mais trop facile, trop évident et surtout sans véritable recherche originale...
L'eau est un thème si vaste...


Oniris Copyright © 2007-2019