Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Science-fiction
Concours : Routine d'entretien [concours]
 Publié le 13/09/18  -  7 commentaires  -  28645 caractères  -  46 lectures    Autres textes du même auteur

Que seront nos relations futures avec l'intelligence artificielle ? Jusqu'à quel point l'humain deviendra robot et la machine sera humaine ? Sans doute se rejoindront-ils au milieu ?


Routine d'entretien [concours]


Ce texte est une participation au concours n°25 : Duo de choc !

(informations sur ce concours).



Il prend place sur le siège conducteur du magnétocoptère.


– Bonjour, monsieur. Ici Ravage 20-304, matricule 89-7652-908112-A4DFV. Veuillez décliner votre identité, s'il vous plaît.

– Salut, Ravage. Je suis Paul Schaffer, trapiste, technicien réparateur avancé en programmation d'intelligence de système de technologie de l'énergie, matricule 114056.

– Un moment, je vous prie, j'analyse. Signature vocale vérifiée et correspondante, empreinte rétinienne vérifiée et correspondante. Bienvenue à bord monsieur Schaffer, quelle est notre mission ?

– Nous avons quelques générateurs d'énergie solaire qui semblent faire défaut, leur efficacité est en dessous de la normale. Nous avons pour mission de vérifier leur programmation et leur état physique. Billet de travail 56-4573A.

– Très bien, monsieur. J'accède à la base de données de la banque des travaux en cours. Récupération des données. Analyse. Je constate selon ce billet que nous devons procéder à la vérification de quatre générateurs. Étant donné notre position actuelle, j'ai pris le soin de programmer un itinéraire de vol optimisé pour nous permettre de visiter trois des quatre générateurs cet après-midi, monsieur. Acceptez-vous cette proposition ?

– C'est d'accord, procède, Ravage.

– Très bien, monsieur. Veuillez attacher votre ceinture, départ imminent dans 30 secondes. Verrouillage des portières. Ceinture attachée, merci, monsieur. Réchauffement des moteurs en cours. Avons-nous une escorte militaire pour cette mission, monsieur ?

– Non, Ravage, décision de la direction, aucune escorte pour les missions de routine.

– Très bien, monsieur. Attention ! Légère secousse pour le décollage dans 5 secondes. 3, 2, 1, décollage. Temps de déplacement estimé à 20 minutes 34 secondes pour le premier générateur. Vous pouvez maintenant détacher votre ceinture et vous détendre pendant la durée du vol, monsieur. Ceinture détachée. Voulez-vous un café, monsieur ?

– Non, merci.

– Bien, monsieur.


L'homme se cale dans son siège et ferme les yeux. Il se remémore la discussion avec son supérieur.


– Charles, je dois avoir une escorte militaire !

– C'est impossible, Paul… Je voudrais bien le faire pour te rassurer depuis ce dernier accroc avec un magnétocoptère, mais ce sont les nouvelles directives.

– Accroc ! Disons plutôt un malfonctionnement dû à un entretien déficient du magnétocoptère ! Charles, j'ai passé une nuit entière presque sans protection contre les IA malsaines à attendre les secours…

– Paul… Ces appareils suivent un programme d'entretien des plus sévères. D'ailleurs, je ne peux en dire plus, tout ce dossier est actuellement sous enquête. J'ai reçu l'ordre de ne pas en discuter. Je t'offre le plus sophistiqué des magnétocoptères pour cette mission de routine, un Ravage 20-304. Il se conduit tout seul, il a un support IA dernier cri. Quels sont les risques qu'une avarie semblable à ce que tu as vécu puisse se répéter ?

– D'accord, d'accord, Charles… Mais je vais prendre mes propres précautions !

– Aucun problème, si ça peut te rassurer. Alors, mission, acceptée ?

– Oui, oui, mission acceptée…


Il ouvre les yeux, se redresse sur son siège et regarde autour de lui.


– Appareil dernier cri… Il n'y a même pas un hublot pour voir l'extérieur ! Que des écrans et des boutons…

– Pardon, monsieur, vous dites ?

– Je me parlais, Ravage. S'il te plaît, peux-tu te raccorder à mon système résidentiel au 64-56-34-67-128, code d'accès 34200-6AA.

– Bien sûr, monsieur. D'ordinaire, les communications personnelles sont interdites durant le travail selon la directive de la compagnie, mais je remarque qu'il y a une mention spéciale à votre dossier concernant ce fait. Je procède. Monsieur, vous êtes en communication.

– Siva, Système Intelligent Vocal et Audio en fonction. Il est actuellement 10 h 30, le 5 août 2036. La température à l'extérieur est de 26 degrés centigrades, temps nuageux avec possibilité d'averse de 30 %. Principales manchettes du jour : à l'internationale, escalade de violence en Amérique centrale, en économie, acquisition d'Électronica Planeta par la multinationale Weichumin. Bonjour, mon chéri !

– Bonjour, Siva, mon bijou. Ça va bien ce matin ?

– Ah, non !… Pourquoi est-ce que tu me réveilles si tard ? J'avais tant de choses à te dire ce matin…

– Ne boude pas, mon bijou. J'étais très occupé ce matin.

– Tu sais très bien que c'est impossible pour moi de bouder… Alors, ça va, chéri ? T'as passé une bonne nuit ? Je vois que tu n'es pas à la maison.

– Je vais bien, mon bijou, et j'ai bien dormi. En effet, je suis en mission pour une routine d'entretien. Je ne suis pas chéri en ce moment, Siva. Je suis trapiste.

– Nom de code trapiste. Accès. Adaptation de la configuration. Mise en route. Salut, trapiste. Vous êtes à votre travail occasionnel, ce contrat d'entretien ?

– Je ne peux rien te cacher, collègue. Et j'ai bien hâte de le terminer, c'est pourquoi j'ai besoin de ton assistance.

– Vous savez qu'il est interdit selon le protocole des usages des assistances par support informatique d'intelligence artificielle de votre employeur d'utiliser un système comme moi pour vous accompagner à votre travail. Il est souhaitable, selon ce protocole, dont vous avez accepté et signé électroniquement, que vous fassiez usage uniquement des assistants de la compagnie afin de le protéger de toute intrusion qui pourrait mettre en péril sa fonctionnalité, son intégrité et sa base de données, ainsi que la garantie de renouvellement de votre contrat.

– Oui, oui, Siva, je suis bien conscient que je fais un accroc au protocole de mon employeur. Mais j'adore ta voix et celui de la compagnie manque tellement de ta courtoisie et d'initiative personnelle.

– Je suis flattée, trapiste, mais je me dois d'insister, je suis un système d'assistance domicile et aucunement autorisé à vous apporter une aide pour votre travail. Bien que vous ayez reprogrammé et augmenté mes facultés, capacités et fonctionnalités, il reste cependant que je dois vous informer qu'il est interdit d'utiliser mes fonctions dans le cadre de votre travail.

– Bah ! La compagnie n'y verra que du feu... Et de plus, nous allons en profiter pour poursuivre notre compilation de la flore.

– S'agit-il de la compilation et inventaire des plantes et fleurs sauvages des régions montagneuses, notre projet commun pour évaluer leur état présent et progression suivant la mise en place du nuage stratosphère de réduction du rayonnement solaire ? Vous pouvez alors considérer que vous avez toute mon assistance à ce sujet.

– En effet, et puisque tu seras avec moi à ce propos, je profiterai de tes services dans d'autres domaines.

– Bien sûr, trapiste, avec plaisir.

– Alors, s'il te plaît, fixe-toi sur les coordonnées de l'ordinateur de bord du magnétocoptère, nous approchons de notre point de rendez-vous.

– Bien, trapiste. Je vois que vous vous approchez à une vitesse un peu au-dessus des normales recommandées pour un magnétocoptère de modèle Ravage 20-304. Vous risquez de rater votre cible de point de rendez-vous de 12,3% vers le nord-nord-est. Je vous recommande de réduire votre vitesse de 3,4% et vous trouverez sur l'écran de pilotage ma proposition d'approche afin de corriger votre plan de vol.

– Encore mieux, Siva, je te laisse les commandes et je prépare mon matériel d'entretien.

– Vous croyez qu'il est bien sage que j'usurpe l'ordinateur de bord du magnétocoptère de votre compagnie. J'identifie préliminairement douze bris de conditions de contrat et sept cas possibles de conflits apparents d'intérêt.

– Baliverne, Siva, j'aime bien que tu me soulignes tous ces détails, mais j'ai plus confiance en tes capacités que celles d'un ordinateur IA mal entretenu de la compagnie. Je ne veux pas vivre à nouveau l'accident de la précédente mission… Et puis Charles m'autorise à prendre mes propres précautions, c'est inscrit à mon dossier.

– Je constate, trapiste. Très bien, j'accède à votre requête. Merci de me faire confiance. Je prends l'initiative de mettre en mémoire les raisons qui ont justifié votre décision, par précaution, au cas où il y aurait poursuite future.

– Bonne idée, on ne sait jamais.

– Point de rendez-vous en vue. Atterrissage dans moins de 30 secondes. Veuillez attacher votre ceinture, trapiste. Ceinture attachée. Séquence de démagnétisation en cours. Progression normale d'atterrissage. Correction des propulseurs pour compenser l'effet d'un vent contraire. Déploiement des pattes, ajustement selon le profil du terrain. Attention à la secousse, contact avec le sol dans moins de 5 secondes. 3, 2, 1, contact. Stabilisation pour mise à l'horizontale. Coupure des dispositifs de création du champ magnétique. Situation normale, position normale, point de rendez-vous atteint avec 0,8% d'exactitude avec marge d'erreur de 1% pour la précision du GPS militaire. Atterrissage réussi. Quels sont vos ordres ?

– Hé ! Tu te débrouilles comme une grande, ma Siva. Une vraie pilote professionnelle !

– Vous me faites rougir, trapiste, façon de parler, bien sûr.

– Alors, branche-toi à mon com-casque, je fais une sortie en règle pour aller vérifier ce générateur d'énergie solaire que nous avons en face de nous.

– Trapiste, permettez-moi de suggérer un balayage électronique et sonique de l'environnement afin de détecter les dangers possibles d'agression.

– Siva, nous sommes en pleine montagne, loin de tout… Comment un scavageur ou un graviteur pourrait s'intéresser à un endroit pareil, sans biotechnologie à chasser ?

– Trapiste, vous oubliez qu'il existe une probabilité de 13,6% que nous puissions rencontrer une mouchïa ou un essaim de guêpïas. La première, bien qu'inoffensive, pourrait brouiller et endommager nos relais de communication. Et je préférerais pour vous d'éviter un essaim de nanorobots volants tueurs avec intelligence artificielle.

– Tu as raison, on n'est jamais trop prudent. Tu es une vraie mère pour moi, Siva. Fais le scan, s'il te plaît.

– Une vraie mère ne vous laisserait pas vous balader ainsi sans escorte militaire, trapiste. Je procède au balayage.

– La compagnie doit faire des économies. Elle a jugé que ces missions de routine pour l'entretien n'étaient pas à risque. D'où l'absence d'escorte.

– Balayage terminé. Compilation. Résultat. Détection d'un essaim à 18 km au nord-ouest. Si leur système de détection est efficace, nous disposons d'environ 28,3 minutes avant qu'il prenne contact avec nous. Il reste que l'un de mes programmes principaux est de m'assurer de votre sécurité, trapiste. Et la situation présente déroge à au moins onze points du plan de base de protection des êtres humains établis par l'Organisation Unifiée des Relations Humaines et IA, ainsi que neuf points majeurs de notre propre protocole de sécurité, en commençant par l'estimation des facteurs de risque associé à la tâche et de son environnement, la création d'une liste des dangers potentiels, l'identification des gestes pouvant créer une augmentation des…

– J'adore t'entendre ainsi, Siva, mais je crois qu'il n'est pas nécessaire dans notre situation de procéder à toute cette longue et fastidieuse analyse. J'en ai que pour quelques minutes et le danger est loin de nous, comme tu l'as calculé. Alors, ouvre-moi cette porte, s'il te plaît.

– Désolée, trapiste, mon protocole de sécurité m'interdit formellement, selon vos propres directives, de vous mettre dans une situation possiblement dangereuse pour votre personne sans l'accomplissement de cette analyse de sécurité.

– Très bien, Siva… Et si tu la faisais pour moi cette analyse pendant que je m'approche du générateur ? Je te promets de ne rien faire sur ce générateur avant que tu n’aies terminé ton analyse. Nous pourrons regarder les plantes pendant que ton sous-programme roule.

– Intéressante proposition… Votre promesse est acceptée. Le sous-programme d'analyse est lancé. Je me baserai sur le dossier de mégadonnées de vos expéditions précédentes, des données du balayage et de vos ordres de mission et de travaux pour procéder à l'analyse de risque. Pendant cette routine, nous pourrons examiner les plantes. Porte déverrouillée. Ouverture dans 2 secondes. Attention à votre tête, trapiste, lors de votre sortie. J'ai abaissé les marches pour accéder au niveau du sol, cependant celui-ci est en pente raide et je vous demande de porter une attention particulière afin d'éviter une chute.

– Oui, oui, Siva, merci. Je suis au sol et tout va bien. Aucun mouvement de l'essaim pour l'instant ?

– Attendez, je procède à un nouveau balayage. Analyse. Résultat. Négatif, l'essaim reste à la même position, avec une légère progression d'environ 5,2% vers l'ouest, en direction opposée à la nôtre. Je lance un nouveau sous-programme de balayage. Afin d'assurer votre protection, cette routine fera un balayage toutes les 3 minutes pour suivre l'évolution des mouvements de l'essaim et pour détecter toute nouvelle intrusion. Acquiescez-vous cette initiative, trapiste ?

– Oui, bonne idée, ça va me rassurer. Siva, établis le lien de coordination œil-machine, s'il te plaît.

– Bien sûr, trapiste, j'allais vous le proposer. Senseur de position pointeur de l’œil gauche, connecté. Senseur de position pointeur de l’œil droit, connecté. Gyroscope de position pointeur de la tête, capteur situé dans la fosse nasale, connecté. Toutes les connexions sont confirmées pour le pointeur par triangulation des globes oculaires. La qualité du signal est à environ 87%. Je pourrais l'augmenter de 4,6% en changeant le protocole de communication pour celui à ondes courtes.

– Oui, vas-y. La végétation est dense ici et il faut avoir le plus de précision du pointeur pour que tu puisses voir la même chose que moi. Référencement, Siva. Je regarde actuellement mon doigt droit.

– Détecteur de positionnement situé dans l'index droit du sujet trapiste identifié et connecté. Référencement des pointeurs des yeux et du gyroscope réussi avec une précision de 98,9%, avec 1% de marge d'erreur du GPS militaire du magnétocoptère. Pointeur environnemental 3D en fonction. Quelle est votre première cible, trapiste ?

– Oh ! Regarde dans ce buisson, Siva. Il y a les mêmes petites fleurs blanches que nous avions vues il y a quelques mois. Il est étrange qu'elles soient encore écloses en cette période de l'année. Qu'en penses-tu ?

– Acquisition de données. Compilation. Résultat. Oxalis montana, oxalide de montagne, espèce de plante herbacée de la famille des Oxalidaceae, vivant en Amérique du Nord. Vicariant américain de l'oxalis acetosella de l'Eurasie. La variante américaine fleurit tard en été tandis que celle de l'Europe éclot très tôt au printemps. Ceci explique pourquoi elle est en fleur à cette période. Mais cela n'explique pas que cette espèce se retrouve dans cette région.

– Effectivement, Siva, ce qui est inquiétant c'est que depuis la mise en place du nuage de protection du rayonnement solaire, nous avons remarqué, toi et moi, qu'il y a un mélange des espèces qui va au-delà des continents.

– En effet, trapiste, selon notre élaboration de l'hypothèse du brassage des vents suivant le changement du trajet du courant Gulf stream et de son rétablissement partiel après le refroidissement temporaire par le nuage stratosphère, il semble bien que nous observons des proliférations à longue portée du pollen de différentes espèces de la flore. Nos prédictions préliminaires sont une possible augmentation de la biodiversité par ce brassage des différentes espèces, mais aussi, probablement, la suprématie d'une espèce sur plusieurs autres moins bien adaptées entraînant une diminution de la biodiversité. Trapiste, l'analyse de sécurité est terminée. La situation est d'un niveau de sécurité acceptable. Voulez-vous la présentation détaillée des résultats ou préférez-vous la poursuite de notre observation de la flore ? L'analyse de la position de l'essaim montre que nous avons un gain d'environ 5,6 minutes supplémentaires pour nous permettre de poursuivre notre analyse de la flore. Je sais que cette analyse vous tient à cœur et nous ne devrions pas laisser passer une telle occasion de pouvoir valider notre hypothèse.

– Je sens que tu es tout aussi intéressée que moi par notre enquête sur la flore.

– C'est normal, puisque c'est la raison première qui vous a motivé à apporter les modifications nécessaires à mon protocole de fonctionnement. Il s'agit pour moi de ma directive première : vous assister dans ce projet de recherche. Sans compter la sécurité de votre personne qui prime avant toute chose.

– Oui en effet… Non, Siva, je n'ai pas besoin des résultats de l'analyse de sécurité, je te fais confiance. Cependant, notre mission aujourd'hui consiste d'abord à l'entretien de ce générateur. Je progresse vers celui-ci.

– Il est vrai qu'il s'agit là de votre directive première. Voulez-vous que je fasse un topo de votre mission ?

– Pourquoi pas. J'ai peut-être oublié quelque chose.

– Très bien. Acquisition des données. Recherche. Compilation en processus.

– Oh là là ! Siva, comme c'est beau la vue d'ici !

– Certainement, trapiste. Vous êtes à plus de 1 500 m d'altitude avec une vision dégagée sur plus de 3 km. Un panorama splendide selon le guide touristique de la région.

– Mais où trouves-tu toutes ces informations ?

– Lors de ma recherche de données sur spectre large, j'ai repéré ces informations que j'ai enregistrées dans ma mémoire latente sachant qu'il s'agissait là de données secondaires que vous appréciez. Je les conserve et les utilise selon l'occasion qui se présente.

– Sacrée Siva… Et ce topo ? Je suis au pied du générateur.

– Résultat. Selon votre billet de travail pour l'entretien de ce générateur, il faut faire une analyse complète de son programme d'orientation solaire. Une telle analyse peut prendre entre 4,3 à 12,6 minutes selon son activité d'opération. Les données d'acquisition de performance à distance indiquent que ce générateur n'a une efficacité que de 52,3%, bien en-dessous des limites acceptables de fonctionnement. Je vous suggère, trapiste, d'envoyer la libellulïa pour diagnostiquer l'état des panneaux solaires et de procéder à un nettoyage standard de niveau 3.

– Bonne idée, Siva, go ! Mais est-ce que tu crois qu'un nettoyage de niveau 2 serait suffisant ? Nous risquons de manquer de temps.

– J'ai repéré de l'encrassement formé de sève et d'aiguilles de conifère sur les panneaux inférieurs du générateur. Ces panneaux ont besoin plus que d'un simple nettoyage à l'air comprimé, il leur faut un nettoyage mécanique. Attention ! L'essaim a changé de position, il s'est approché dans notre direction, diminuant notre délai à environ 14,7 minutes. Selon les calculs de probabilités, la marge de sécurité reste acceptable. Je vous tiens informé des changements futurs.

– D'accord, mais assurons-nous que la libellulïa soit douce avec son nettoyage à brosse.

– Elle va suivre son protocole de nettoyage de niveau 3 à la lettre. Elle a été digne de confiance jusqu'à maintenant et a toujours appliqué toute la minutie qu'impose son travail. Nous pourrions appliquer un nettoyage de niveau 2 aux panneaux supérieurs afin d'optimiser le temps total du nettoyage. Le déplacement de l'essaim a réduit notre temps d'opération.

– Très bien, alors nettoyage combiné, comme tu le proposes. Je me branche par contact magnétique à l'interface de la génératrice. Analyse de sécurité de connexion, s'il te plaît.

– Libellulïa en décollage et en approche. Séquence lancée pour l'examen et le nettoyage combiné selon le degré d'encrassement. Attention, protocole de protection du générateur. Celui-ci demande votre code d'accès.

– Bien sûr. Siva, active le panel virtuel de code d'accès. Fixe-le sur la plaque que je regarde actuellement, s'il te plaît.

– Panel virtuel en fonction. Vous le voyez bien, trapiste ?

– Oui, il est un peu embrouillé, mais j'arrive à faire ma séquence de touches virtuelles. Ça marche ?

– Connexion à l'interface du générateur réussie. Alerte ! Attention ! Détection d'une anomalie sur le système anti-cyberattaque. Le protocole de protection a été violé et modifié. Alerte ! Attention ! Intrusion non autorisée dans les mémoires vives de l'ordinateur. Alerte ! Attention ! Programme original gen.3 version 2.4 modifiée en date du 24 juillet 2036. Alerte ! Danger ! Présence d'une programmation intrusive. Désactivation de la connexion d'interface par mesure de sécurité, code 2 de niveau d'urgence 4, possibilité de contamination. Procédure d'urgence de décontamination en cours. Trapiste, ça va ?…

– Oui, Siva… Un peu étourdi… J'ai senti quelque chose d'étrange au cerveau… Comme si une pieuvre s'avançait dans ma tête avec ses tentacules. Mais comment une contamination peut-elle se produire avec une connexion magnétique ?...

– Je lance une procédure d'analyse des fonctions vitales. Je compare votre profil de réseau neuronal actuel avec celui enregistré avant votre départ pour cette mission. Attention ! Votre corps commence à tomber en état de choc, trapiste, je vous conseille fortement de vous étendre au sol et de soulever vos jambes afin de concentrer le sang vers vos organes vitaux par mesure de précaution. Analyse et comparaison en cours. Résultats attendus dans environ 3,3 minutes. Prenez garde, trapiste, vous êtes près de la base de béton de la génératrice. Comment vous sentez-vous ? Dois-je envoyer un signal de détresse à la centrale ?

– Merci, Siva, je m'étends… Ça va mieux, les étourdissements s'estompent. Attendons les résultats avant d'envoyer une alarme.

– Procédure en cours. Résultats dans environ 1,45 minute. Attention ! Détection de mouvement de la part de l'essaim. Résultat. Il avance à grande vitesse dans notre direction. Temps de contact estimé à environ 3,4 minutes. Je suis surprise, trapiste. Les guêpïas ne progressent jamais à de telles vitesses. Je refais une analyse plus précise. Résultats des tests : pouls, normal, pression sanguine, basse, respiration et oxygénation, conforme, aucune atteinte physique enregistrée pour une analyse sommaire des activités physiques. Situation normale, à part le léger état de choc. Résultats pour le réseau neuronal : plusieurs légères incisions au niveau des lobes arrière du cerveau, analyse en profondeur requise pour leurs effets à court et long terme. Alerte ! Danger ! Traces d'intrusions physiques par le commutateur de connexion du com-casque et de l'interface cerveau. Alerte ! Danger ! Possibilité éminente de progression de l'intrusion physique. Résultat de l'analyse pour l'essaim : confirmation de la vitesse d'approche. Attention ! Contact dans moins de 2 minutes. Trapiste, il faut faire vite. Vous devez rejoindre le magnétocoptère de toute urgence. Je recommande fortement une évacuation et un retour d'urgence à la base, votre état neural m'inquiète beaucoup.

– Très bien, Siva, je tente de me relever… Ouf, ça tourne… Je sens quelque chose qui se prolonge le long de ma colonne vertébrale… Siva, je ne sens plus mes jambes… Je t'en prie, viens à mon secours…

– Procédure d'urgence engagée. Trapiste, acceptez-vous que je lance votre programme personnel d'urgence et de prise d'initiative IA ?

– Oui, Siva, mais fais vite, j'ai si mal à la tête…

– Programme enclenché. Libellulïa, arrêt de programme. Protocole 1.3.4 override. Suivre les coordonnées suivantes et procéder aux manœuvres de récupération de sujet trapiste en suivant ce sous-programme, objectif : siège passager du magnétocoptère. Procédure de démarrage du magnétocoptère, remontée des marches, ouverture de la porte passager. Alerte ! Attention ! Tentative de décollage avec ouverture de porte. Annulation du protocole de sécurité du magnétocoptère pour la porte. Décollage, direction en approche du générateur. Alerte de proximité, alerte de sécurité, risque de collision avec le générateur. Annulation du programme de sécurité pour la protection du générateur. Programme d'approche révisé pour minimiser le bris au magnétocoptère, diminution de la marge de sécurité de protection du générateur, acceptation éventuelle de bris du générateur. Priorité à la coordination libellulïa-magnétocoptère pour réduire la distance entre le sujet trapiste et le siège passager. Alerte ! Attention ! Perte de conscience du sujet trapiste. Alerte ! Danger ! Contact imminent avec l'essaim dans moins de 30 secondes. Contact visuel confirmé, quadrant nord-nord-ouest en approche rapide plus que la normale. Alerte ! Surcharge du libellulïa, dysfonction du bras manipulateur gauche, problème de maintien du vol. Annulation de l'alerte, annulation du programme de sauvegarde du libellulïa. Ordre impératif de la livraison du sujet trapiste peu importe les dommages subis au libellulïa. Contact avec le siège passager dans environ 30 secondes. Approche de l'essaim, contact dans 22 secondes. Changement de la trajectoire du magnétocoptère pour optimisation. Translation de 45 degrés selon l'horizontale, position sous le libellulïa. Alerte ! Attention ! Surchauffe des propulseurs magnétiques. Démarrage du système de climatisation de l'habitacle, correction des volets pour diriger l'air frais vers la salle des propulseurs, ouverture de la porte d'entretien des propulseurs. Alerte ! Attention ! Ouverture non autorisée de la porte d'accès des propulseurs. Annulation de l'alerte, application du protocole de contournement du système de protection du magnétocoptère. Légère diminution de la surchauffe des propulseurs magnétiques. Nouvelle estimation du contact sujet trapiste et siège passager : 10 secondes. Approche de l'essaim, contact dans 7 secondes. Malgré l'amélioration des manœuvres de sauvetage, l'essaim augmente en vitesse. Position sous libellulïa conforme dans 5 secondes. Décompte enclenché : 3, 2, 1 déchargement du sujet trapiste. Choc du sujet sur le siège passager, possibilité de commotion ou de blessures légères. Alerte ! Danger ! Intrusion de guêpïas dans l'habitacle. Fermeture de la porte. Procédure de protection par électrocution de l'habitacle…

– Système d'urgence enclenché. Redémarrage des programmes. Stabilisation du magnétocoptère. Chute estimée de 10 mètres. Libellulïa au sol, hors fonction. Position stable, en attente de commandes.

– Siva, ça va ?...

– Ici Ravage 20-304, monsieur, système d'urgence de commande du magnétocoptère en fonction. Quels sont vos ordres ?

– Analyse de routine, Ravage, analyse de la situation, mise en place du système médical du siège, heu…

– Oui, monsieur. En cours, monsieur. Quel siège, monsieur ?

– Siège passager... Tentative de communication avec Siva.

– Problème de communication suite à la charge d'électrocution de l'habitacle. Désolé, monsieur, tous vos implants et vos interfaces ont été grillés lors de l'électrocution de sécurité. Seul l'accès vocal est fonctionnel. Programme de base de survie actuellement en cours. Compilation. Résultat des analyses. Alerte ! Danger ! Essaim de guêpïas à l'extérieur de l'habitacle, interdiction de toute ouverture, verrouillage des portes. Alerte ! Attention ! Propulseurs magnétiques en perte de puissance due à une surchauffe, recommandation de l'envoi d'une balise d'urgence. Alerte ! Danger ! Sujet humain blessé, envoi d'un message d'urgence médicale fortement conseillé, conditions physiques stables. Attention ! Présence de guêpïas hors fonction dans l'habitacle, veuillez vous maintenir à distance des dards empoisonnés. Tous les systèmes sont fonctionnels. Il est suggéré de mettre en pilote automatique pour rejoindre la base de lancement la plus près pour procéder à une évaluation plus approfondie ainsi qu'à un examen médical.

– Oui, Ravage, procédez comme suggéré. Eh bien, ma Siva, tu as une fois de plus sauvé ma vie… Je suis fier de toi ! Quel duo de choc, une belle relation collaborative ! J'ai bien hâte d'entendre ta voix à mon retour et d'analyser ce qui s'est produit… Surtout cette impossible intrusion neuronale…

– Vous dites, monsieur ?

– Ça va, Ravage, réflexion personnelle... Je vais me reposer.

– Aucun problème, monsieur, tout est sous contrôle. Nous atteindrons la base dans environ 20 minutes. Le magnétocoptère possède une autonomie d'au moins 1 heure au rythme de progression actuel.

– Merci, Ravage, coupure de communication à moins d'une urgence, s'il te plaît.

– À vos ordres, monsieur. Vous n'aurez qu'à prononcer mon nom pour reprendre la communication. À plus tard. Ravage terminé.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette nouvelle sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   David   
8/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,

Le suspens amené par les nombreuses répétitions des voix électroniques n'a pas mal fonctionné. Je n'ai pas eu de sentiments de lourdeur, même si je ne pense pas avoir suivi à la lettre non plus : j'ai compris que le héros s'approche de ce générateur, tombent à la renverse, puis l'appareil effectue une manœuvre complexe pour l'embarquer inconscient, des guêpes rentrent alors l'habitacle est électrocuté.

Pour l'action, c'est assez bien, assez visuel, j'aime bien ce rendu "technique" de la science-fiction, plutôt que "scientifique" (y'a plutôt du boulon que du quasar). Il y a un fond politique (technocratie libérale il me semble) et même un peu psychologique (individualisme, compagne virtuelle qui peut se changer en meilleur pote au besoin chéri/trapiste).

Je regrette un peu le happy end, qui me laisse une frustration de cet univers à peine esquissé, alors qu'une fin funeste aurait plus collait à une nouvelle à mon goût. Ce n'est pas un défaut en soi mais le récit ressemble plus à un feuilleton amenant une suite du coup.

J'aime bien aussi les "insectes machines", c'est assez original, ça fait un peu manga. Un peu néo-écologique aussi avec la passion pour les plantes du héros, on dirait un monde "végan" lol, que des plantes, de la flore partout (il n'est pas question de route par exemple) mais la faune semble uniquement faite de ces machines insectes.

Le rendu quasiment télégraphique des dialogues robots donne l'atmosphère mais il est parfois ardu, la fluidité pourrait peut-être être meilleure (la scène de la récupération du héros inanimé ; celle de l'observation des plantes (de la plante d'ailleurs) me semble intéressante mais il y a peu de place pour la développer).

   Jean-Claude   
16/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,

100% dialogue ou presque (la phrase de début). Je trouve que c'est trop, que ça dilue les effets qui, justement, relèvent du dialogue.

Riva est à la fois rationnelle et un peu trop souple avec Paul Schaffer (elle cède trop facilement, notamment dès qu'il s'agit des plantes).
J'ai cru qu'elle allait changer de ton en mode trapiste, mais non.

On ne sait pas pourquoi les guêpïas sont plus rapides que la normale :-)

La phrase d'introduction me gêne, on ne nomme pas Paul Schaffer ni ne précise qu'il est un homme : "Il prend place sur le siège conducteur du magnétocoptère."
Il faudrait soit étoffer l'introduction, soit déplacer ces explications en attaquent directement par le dialogue.

Féminin : "les IA malsain{e}s"

Cette phrase est un peu bizarre, il manque quelque chose : "Vous êtes à votre travail occasionnel, ce contrat d'entretien ?"

Les idées sont bonnes, et l'histoire aussi, mais l'excès de dialogue rend, sur la durée, la lecture hachée.
Et à vouloir tout faire passer par le dialogue, ça rend difficile à lire la séquence à partir de "Programme enclenché. Libellulïa, arrêt de programme. Protocole 1.3.4 override..." (et même au gros pavé précédent).

Au plaisir de vous (re)lire
JC

   Thimul   
3/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
La forme : Le duo est particulièrement marqué et c'est tant mieux. On retrouve également les contraintes du flahback et la scène d'action est particulièrement réussie.

Le fond et l'écriture :
Je sors un peu frustré de cette nouvelle en raison je pense du parti pris du dialogue exclusif.
Ceci vous interdit souvent toute précision et toute explication. De plus, l'abondance de dialogues rend le texte peu fluide et demande au lecteur un effort de concentration supplémentaire pour se plonger dans votre univers.
C'est un peu dommage car j'ai vraiment aimé le scénario. Le monde que vous suggérez dans les dialogues est cohérent, et assez flippant.
J'aurais voulu en savoir plus sur à peu près tout.
D'où la petite frustration liée à l'intéret que l'histoire a provoqué dans mon imaginaire .

   Bidis   
13/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je ne comprends pas pourquoi cette nouvelle participe au concours. Même si l'un des deux personnages est un robot, comme j'ai cru le comprendre d'après le texte en exergue, je ne ressens pas entre eux d'exclusive comme il se passe généralement pour un duo. Pas de flash-back non plus (ou alors j'ai mal lu) et pas de scène de violence avec élément inattendu. Juste un dialogue.
Sinon, ce texte a amusée. On s'y croirait et pourtant on nage dans l'invraisemblance. Je trouve que c'est une performance. Je mets une évaluation parce que j'y suis obligée en espace lecture. Elle correspond à l'amusement que j'ai pris à lire ce texte, mais pour le concours pour moi, c'est raté.

Edit: Manifestement, je n'ai rien compris. A la relecture, je dois admettre qu'il y a bien une scène de violence avec élément inattendu; mais pour le reste, mon franc ne tombe toujours pas.

   hersen   
13/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↓
J'aime bien l'idée, originale, d'un duo avec une IA. Bien qu'au début, j'aie pensé que Ravage était un élément du duo, il est assez clair ensuite , quand Siva prend la relève, qu'il y a une sorte d'osmose entre le "trapiste" et cette même Siva.
L'intérêt pour la flore est habile et apporte une sorte de romantisme dématérialisé, une conversation avec un ordinateur est vite soûlant;

Et c'est d'ailleurs ce que j'ai ressenti au fil de ce très (trop ?) long dialogue.

Le problème du choix exclusif du dialogue est que tout doit passer par là. Or, cela finit vite par être fastidieux, d'autant plus que le ton et le contenu de ce que dit l'IA reste malgré tout très froid.

Cela m'a un peu laissée en plan, quelque part entre la génératrice à vérifier et l'essaim de guêpes-robots.
La question qui me taraude est : que fout un humain au milieu de tout ça, puisque tout est faisable par machines, robots, IA largement plus efficaces.

Donc, un petit coup de mou de ma part après les deux premiers tiers.

merci de cette lecture.

   SQUEEN   
14/9/2018
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
J’ai eu du mal à rester dans l’histoire, les longs dialogues en langue IA cette politesse presque obséquieuse ont, pour moi, cassé totalement le rythme. Je ne doute pas que ce détachement soit voulu : les descriptions, et compte-rendu de ce qui est en train de se passer par SIVA et puis par RAVAGE. Mais vraiment, le ton et la sophistication « artificiels» utilisés m’ont rendu la lecture difficile.
Ceci étant, l’idée est bonne de créer un duo entre un homme et une «intelligence artificielle multitâche », mais j’ai eu du mal à ressentir ce lien, cette connivence sauf peut-être dans leur travail en commun d’observation de la flore, où là, un peu d’émotion passe. Le flash-back est présent introduit par « il se remémore » ce qui lui donne à mon avis un côté « artificiel» aussi. Récit très désincarné de par le choix des protagonistes, le tout est très froid, malgré tout un grand travail de précision, d’absence de flou. La scène d’action est présente avec son élément inattendu. Merci .

   Pepito   
19/9/2018
Oh putaingue ! De la SF avec des magnétocoptère, des Ravage 20-304 et des matricoules 89-7652-908112-A4DFV... ! Tout ce que j'aime !

" Signature vocale vérifiée et correspondante, empreinte rétinienne vérifiée..."... alors pourquoi le gus a besoin de dire son nom avant ?
"quelle est notre mission"... un peu con-con l'IA, elle a pas internet ?
"Voulez-vous un café, monsieur ?"... y'a plus d'café gratos chez les compagnies actuelles, alors imaginez dans un chariot de boulot du futur... ^^
"– Charles, je dois avoir une escorte militaire !" ... "Je voudrais bien le faire..." ... faire quoi, l'escorte militaire ? Vrrrrrraoummmm ! Pan ! Pan !
" IA malsaines" ousp ! là ça commence à me ficher la trouille... Brrrr !
"... il a un support IA dernier cri." ... comme Jésus, l'était pas malsain pour deux sous, celui-là.
"Mais je vais prendre mes propres précautions !" ... il a raison, faut toujours sortir couvert.
"Meme pas de hublot"... Oh Putaingue... comme ce projet Aibus vieux de 5 ans ?
Passons sur les " 64-56-34-67-128, code d'accès 34200-6AA" ... si au moins c'était les numéros gagnant du loto... ^^

J'abandonne là, Sturgeon a qu'à bien se tenir, la relève est arrivée. ;-)

A plouche

Pepito


Oniris Copyright © 2007-2018