Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Fantastique/Merveilleux
Tadiou : C'est drôle ou pas ?
 Publié le 05/12/16  -  26 commentaires  -  2687 caractères  -  271 lectures    Autres textes du même auteur

Il marche. Où ?
Il saigne. Sur des cailloux.
Les couleurs se mélangent.
C'est beau. C'est pas drôle.
Mais il faut qu'il rentre. ON l'attend. Qui ?
Il rentre. Après c’est drôle. À cause des couleurs.
Et ils éclatent de rire tous les deux.


C'est drôle ou pas ?


Il ne sait pas s’il est « il » ou s’il est « elle ». Ce n’est pas grave.


Il (elle ?) vient de tomber en un lieu inconnu, peut-être quelque part dans l’espace, une galaxie quelconque. Une étoile… Une comète… Une planète… Qui peut le dire ?


Peut-être d’ailleurs n’y est-il pas tombé. Peut-être y est-il arrivé par l’intérieur, depuis le centre.


Un lieu multicolore comme un arc-en-ciel, mais bleu. Multicolore mais bleu.


Un bleu coloré, profond, transparent, chaud. Bref un bleu de toutes les couleurs.


Tout y est minéral. Des cailloux, des pierres, des cailloux, des pierres, des pierres, des cailloux. Et tous et toutes bleus et bleues.


Il est triste. C’est pas drôle. Il est même très triste. C’est comme ça. Il se le dit.


Il se dit surtout :

« Ne pas rester immobile : je suis déjà assez triste comme ça. C’est pas drôle. »


Alors il marche sur les pierres. Alors il marche sur les cailloux. Pieds nus. Pourquoi nus ? C’est comme ça. Il se le dit.


Les pierres sont plutôt acérées. Les cailloux sont plutôt acérés. C’est comme ça.

Alors il y a du rouge de ses pieds qui se mélange au bleu, du rouge fluide.


C’est beau. C’est beau. Le rouge-bleu. Mais il n’y a personne pour voir que c’est beau. Seulement lui.


Il est triste. C’est pas drôle. C’est comme ça.


Ses pieds polissent les pierres. Elles deviennent lisses et rondes. Elles sont rouge-bleu.


Il est triste. C’est pas drôle.


Les pierres et les cailloux se mettent à lui chuchoter des douceurs, des clins d’œil, des bribes de caresses.

Car elles et ils préfèrent être doux et lisses que durs et acérés : c’est sympa, non ?


Il chante. Le bleu vibre. Et lui-même il vibre, comme un arc-en-ciel bleu.

Ça vibre de partout. Ça chante de partout. Ça chante du bleu.


Il est triste. C’est pas drôle.


Il chante. Les pierres et les cailloux chuchotent.

En bleu et en arc-en-ciel.

En arc-en-ciel bleu : du jamais vu sur notre Terre ou ailleurs, sur une galaxie quelconque, une étoile, une comète, une planète.


Il ne sait plus s’il est triste.


S’il ne sait plus, c’est qu’il est temps de rentrer. ON l’attend.


Il ne sait pas qui.


Alors ça, ça peut être drôle : il ne sait pas qui.


Et il se met à rentrer. Et il rentre.


Où ? Qui l’attend ?


Chez lui. ON.


Il (elle ?) vient de rentrer. Il porte un arc-en-ciel, il est arc-en-ciel, arc-en-ciel bleu.


Et du coup c’est vraiment très drôle.


C’est la première fois.


Une drôle de première fois.


ON est d’accord avec lui. Alors ils éclatent de rire tous les deux.


Ils se tombent dans les bras l’un de l’autre de rire.


Et tout recommence. Mais pas comme avant.



Tadiou SZWED

Novembre 2016


 
Inscrivez-vous pour commenter cette nouvelle sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Ora   
5/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Vous nous emmenez dans un très beau voyage, aux confins des émotions, de l'humain, de l'univers, de la vie quoi. De belles images parsèment votre texte, onirique. Votre nouvelle est comme un rêve, un peu "dingue" et en même temps porteur de symboles. Je ne suis pas sûre de bien saisir tout le sens que vous y mettez mais celui qui me parvient me plait bien: le mélange de couleurs et des émotion, la gratitude des pierres qui se lissent, le retour à la maison et au rire après l'isolement du chagrin… certains seront peut-être dérangés par la répétition des mots "arc en ciel" et "bleu", moi pas. Tout me semble à sa place dans votre nouvelle qui porte et qui partage son architecture singulière. Bravo et merci

   socque   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'aime beaucoup cette idée :
Bref un bleu de toutes les couleurs.
à la fois insolite et, si on y pense un peu, parfaitement logique. Décalée, à l'image de tout le texte.

Vous m'avez fait voyager à l'autre bout de la galaxie pour me dire qu'en fait chez soi c'est l'autre bout de la galaxie. Je lis dans votre texte l'irréductible étrangeté du banal. En plus, sans esquiver la dureté du réel, le texte est traversé d'une étonnante allégresse, d'une bravoure devant la condition humaine. Très beau dernier paragraphe, aussi.

Bref, je trouve ce texte très habile, parvenant avec une grande économie de moyens à exprimer une joyeuse perplexité philosophique. Un peu bridé dans le délire, peut-être, avec quelque chose d'en recul qui m'empêche d'être complètement entraînée (l'insistance sur le "il"/"elle"/"ON", sur les cailloux/pierres)... mais du très bon boulot à mon avis.

   GillesP   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Mince alors! Je n'ai pas du tout compris de quoi vous vouliez parler. J'aime bien la petite musique qui se dégage de votre texte, mais je ne sais pas quoi en dire d'autre. Je ne comprends pas votre projet... Désolé.

   Anonyme   
7/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Original, rythmé, poétique, avec des prises de risques qui passe très bien. Rien à dire sur la forme, un choix d'auteur, idem sur le fond, c'est un choix d'auteur mais j'ai aimé les pieds qui saignent, les galaxie, le bleu, je viens de lire de la poésie. Merci.

   plumette   
14/11/2016
 a aimé ce texte 
Pas
je ne suis pas arrivée à entrer dans ce texte que j'ai bien du mal à situer, tout comme j'ai du mal à situer les intentions de l'auteur et ce qu'il veut faire partager au lecteur.
D'accord, on est sur une autre planète, d'accord nos repères et perceptions sont modifiées mais cela fait-il une histoire?

Désolée, impossible pour moi d'apprécier.

   corbivan   
5/12/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J’aime beaucoup ce texte, peut-être à cause de la poésie qui s’en dégage à chaque phrase, à chaque pas…et il est comme imprégné d’une mélancolique tendresse pour ce personnage qui marche et saigne. Il y a un côté un peu loufoque aussi, ou enfantin dans ce personnage.
Je ne sais pas trop de quoi ça parle, un rêve, une vie, une espérance, un voyage, je ne sais pas. Mais le style m’emporte, me berce, est-ce bien une nouvelle ou un poème, je ne sais pas, une drôle d’histoire…
Si j’étais certain que cela n’enlève de la magie à ce texte je vous demanderai bien des clés de compréhension, mais comme j’ai un doute, je ne vous demande rien.

À vous relire

   vendularge   
5/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,

Ce texte dégage surtout de la poésie, d'ailleurs, peut être aurait t il fallu le classer en prose poétique.

Quant au sens terrestre de cette histoire, je ne suis pas sûre qu'il soit véritablement à chercher. La musique est jolie, un peu enfantine; c'est un objet décalé qui est agréable à lire.

Merci
Vendularge

   Pouet   
5/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bjr,

C'est pas drôle. Enfin je crois. C'est une rupture amoureuse. Non c'est pas drôle. Mais ça a l'air de se terminer bien. C'est plutôt drôle alors. Enfin c'est mon interprétation, elle est drôle puisque je suis drôle. Sauf qu'il n'y a que moi qui le pense et ça, c'est pas drôle.

Un arc-en-ciel multicolore mais bleu. C'est drôle. Si ça s'appelle un camaïeu. C'est moins drôle.

Avoir les arpions qui saignent, c'est pas drôle. Quand tout est bleu et qu'on saigne, ça fait du violet et le violet c'est drôle. Ultra drôle.

Les pierres et les cailloux qui chuchotent, ça peut être drôle, sauf si ils chuchotent du Jean Roucas, là c'est pas drôle.

Recommencer mais pas comme avant, c'est drôle, sauf si avant c'était mieux, là c'est moins drôle.

Le texte est décalé, c'est drôle, je n'ai pas ri car il est triste, c'est pas drôle.

   Cthulhu   
5/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Je n'ai aucune idée de ce à quoi je viens d'assister mais j'aime bien. J'aime bien l'ambiance, l'atmosphère générale et les paysages qui se dessinent dans cette nouvelle. Mais en revanche je n'ai pas compris quel était le sous-texte de cette histoire (s'il y en a un bien sûr mais il me semble bien qu'il y en ait un)

En tout cas continuez dans ce style, ça ne plaira pas à tout le monde, c'est sûr mais c'est original et on sent que c'est personnel.
Bravo

   Anonyme   
5/12/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonsoir,

J'ai bien aimé cet être - extra-terrestre - ou cette entité (appelons-là ainsi) devant cette couleur bleue qu'il juge inexplicable, au point de ne pas savoir si c'est drôle ou non. Idem pour le rouge...

Vraiment original, et tellement hermétique...

Un grand bravo,

Wall-E

   Eccar   
5/12/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Bonsoir,
Je n'en sais rien si c'est drôle ou pas ? Pour tout dire, je peux même ajouter que je me suis ennuyé.
Il ne sait pas si il est "il" ou "elle", en tous cas le narrateur le sait apparemment car il dit "il" tout du long.
Il ne sait pas où il est, mais il connaît la Terre puisqu'il la prend comme référence un moment, ou alors c'est encore le narrateur ?
Un arc en ciel bleu, c'est un arc dans le ciel mais bleu, sur fond bleu ?
Un ruban courbe qui traverse le ciel mais invisible ou bien...
Et je pourrais poser ce genre de questions tout du long.
Pour moi, il n'y a pas d'histoire, la poésie ne s'attachant à rien de bien sérieux ne tient pas bien longtemps, comme une peinture trop diluée qui ne sèche pas et qui coule, qui coule...
Désolé

   Bidis   
5/12/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ce texte est comme le personnage : ni chair ni poisson, c'est le flou total. Mais un flou coloré, poétique, triste et qui finit pourtant sur une note euphorique. Pour parler en langage "djeuns", c'est un trip qui se termine bien.
J'ai voyagé.

   hersen   
5/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Très intéressant texte !

On baigne dans le bleu, mais ça saigne aussi et tout a l'air de bien se finir;

c'est un peu comme un voyage pas loin chez nous mais où on ne reconnaitrait rien;

Je ne sais pas pourquoi, mais j'aime bien !

Merci pour cette lecture.

hersen

   matcauth   
5/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonsoir,

je lis les commentaires puis les explications de l'auteur et je comprends que la plupart des lecteurs n'ont pas compris grand chose et que l'auteur n'a pas d'explication à leur donner. Dans ce cas je m'interroge. Si vous avez publié ce texte, tandis qu'il n'était qu'une substance au fond de vous, désirant sortir sous forme de mots, c'est qu'il y a une raison. J'aurais quelque chose en moi qu'il soit nécessaire d'exprimer parce que c'est nécessaire, je ne chercherais pas à en faire profiter les autres. Un texte doit penser aussi à ses lecteurs, au besoin de les divertir, de leur faire passer un bon moment, de les faire réfléchir.

Il y a quelque chose dans ce texte, un doux rêve, que l'univers peut être frôlé du bout des doigt ou du bout des rêves et que les choses ne sont pas ce qu'elles veulent faire croire. Il faut que ce soit drôle, car tout ça n'a pas besoin d'être pris au sérieux, au contraire il faut se laisser porter, petits bouts de rien que nous sommes.

Eh bien finalement, on peut chacun interpréter à sa manière ce texte et vous l'avez peut-être dit dans vos explications. donc je m'interroge encore sur vos intentions mais je prends le parti de ne pas les suivre et de garder le fait qu'il y a des idées, mais il y a surtout le fait d'oser.

   thea   
5/12/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
j'adore, je suis partie faire un beau voyage, je ne sais pas où quelque part, ailleurs, ce n'est pas l'essentiel, peu importe.
c'est un beau moment de lecture au milieu de nulle part entre émotion et ressenti... et puis il y a cette douceur qui peut tout changer une sorte de baguette magique...Comme un regard de l'autre côté, là où la poésie émerveille.
Merci Tadiou vraiment
A vous relire

   yoannguiben   
7/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,

J'ai bien aimé ce texte, sa musicalité. Même si le sens m'échappe, les répétitions le rythme, m'ont plut!

   marogne   
8/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Un beau trip arc-en-ciel qui né dans les larmes persiste comme la réminiscence d'un air de jazz une fois le coeur au repos.

Une réminiscence de Jonathan Levingstone? Celui qui sans doute a volé dans ces couleurs après avoir trainé ses ailes dans le sable qui borde le bleu profond des espaces liquides d'où la vie et le rire sont issus.

Merci pour cette promenade.

MArogne

   Donaldo75   
25/12/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Tadiou,

Je découvre ce texte grâce à son titre qui m'a intrigué. Eh bien, il est original, poétique, même pas barré, juste lunaire. Il me fait penser à ces musiques atonales, celles de la Seconde École de Vienne.

On aime ou on rejette.

J'aime.

Merci,

Donaldo

   silvieta   
11/1/2017
 a aimé ce texte 
Pas
Le texte donne davantage l'impression d'une nouvelle en cours d'élaboration ( les premiers jets d'idées) qu'achevée.

Elle mériterait quelques heures supplémentaires de travail.

Je n'ai pas trouvé l'histoire spécialement drôle.

La fin, avec l'arc-en-ciel est quand même jolie.

La graphie de "ON" m'a bloquée dans mes lectures. ON n'est pas en Angleterre où la coutume littéraire est de souligner les mots stigmatisés et où cela passerait, par conséquent. On pouvait ou bien utiliser un procédé d'écriture différent pour indiquer la perplexité suscitée par les agissements de ce "on" ou bien faire confiance aux lecteurs.

   MissNeko   
13/1/2017
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai eu du mal à comprendre votre nouvelle : l'ensemble reste très flou mais je crois que c est volontaire. Chacun y voit un peu ce qu il veut.
Moi, je vous une rupture ( il/elle peu importe car la rupture fait tellement mal qu on peut ne plus savoir qui on est. ).
Quand il/ elle rencontre quelqu un, ca donne "on" ( pourquoi en majuscules ? )
J'ai aimé l'arc en ciel bleu de toutes les couleurs !

Une nouvelle un poil hermétique mais un bon moment de lecture

   Malo   
18/1/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Des mots très simples qui, mis les uns à côté des autres, tracent un chemin jouissif à parcourir. Un poème ? Une nouvelle ? peu importe.
Les mots se cognent comme des pierres, des cailloux, puis s'embrassent quand les cailloux, les pierres deviennent lises. Les phrases restent courtes. Normal, ce sont tout de même des pierres, des cailloux.
Et tout s'embrase en arc en ciel, un arc comme un éclat de rire dans le ciel

   Anonyme   
3/2/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Par chance vous avez déposé un commentaire chez moi qui me permet de découvrir cette petite merveille.
Voilà ce que j'appelle de l'écriture créative. Créative et poétique tout à la fois.
L'histoire se déroule avec naturel et la progression est intéressante. Je me suis juste permis d'imaginer quelques petites choses en cheminant avec Il/Elle.
Je ne comprends pas pourquoi son identité est incertaine et ce n'est pas si important mais pourquoi est-il nommé Il ou Elle au début de la narration et ensuite seulement Il ?
Si j'avais du écrire sur l'ambiguïté du personnage je pense que je l'aurais baptisé Il/Elle tout du long ou encore j'aurais joué sur le prénom hébraïque Hillel (éloge).
En ce qui concerne les bleus (un bleu de toutes les couleurs ) je regrette que vous n'ayez pas pris la peine de parler du camaïeu qui est précisément une palette de nuances d'une même couleur. En tout cas ce serait plus précis que de parler d'un bleu de toutes les couleurs qui me convainc un peu moins.
J'ai beaucoup aimé le polissage des pierres rouge-bleu.
Voilà, c'est un très beau texte que j'ai eu plaisir à lire et à relire (et à commenter un peu )
PS: Tout bien pesé, je trouve que le titre ne rend pas justice à la qualité du texte...

   Paul777   
12/2/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Très beau texte, une poésie qui nous amène dans des mondes à la fois irréels et réels, on ne sait pas avec qui ni où on est, mais on se laisse transporter à travers l'univers, entre paysages, émotions, sensations... On éprouve une sensation d'absolu...

C'est un style en soi, tellement particulier que j'ai du mal à proposer quoique soit à améliorer...

   nino   
13/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien
Singulier, inclassable, voilà les deux mots qui me viennent à la lecture de votre texte. Sur la forme je suis assez séduit, j'apprécie la petite musique qui rythme cette lecture. En revanche, je suis plus réservé sur le fond. J'ai l'impression que vous avez commis un bel exercice de style et que vous nous dîtes, faites en ce que vous voulez, beaucoup d'interprétations sont possibles !
Je reste un peu sur ma faim mais j'ai tout de même apprécié cet univers poétique.

   andrejalex   
25/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien
Beau texte, poétique et vraiment inclassable.
Je n'ai guère compris, sinon la fin, qui paraît heureuse.
La lecture est agréable malgré cela, la poésie n'est pas toujours explicite...
Merci

   Anonyme   
5/4/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonsoir,

Comme il y avait un arc-en-ciel, je me suis posée sur un nuage qui s'était attardé après la pluie et je me suis laissée traverser par la palette de couleurs, de poésie et d'émotions que je ressentais au fil des mots.
Extrèmement sensible à ce voyage !
Merci
Nadine


Oniris Copyright © 2007-2017