Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
arigo : Un éclat
 Publié le 10/01/21  -  8 commentaires  -  499 caractères  -  175 lectures    Autres textes du même auteur

Un bonheur simple.


Un éclat



Peu importe.
Jour sombre, nuit blanche,
Grosse semaine,
Petit dimanche.

Il emporte
Tracas, soucis quotidiens,
Temps de peine,
Mine de rien.

Soudain,
Il apparaît,
Ici,
Juste là,
Sous mes yeux.
Aussi près,
Embelli
D’un éclat merveilleux.

Il suffit
Du haut de ses jours nouveaux,
De sa lumière bleue,
Un charme
Fabuleux.
Plus une larme.
Il sourit.

Un éclat.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   socque   
28/12/2020
 a aimé ce texte 
Bien
Un joli poème célébrant à mes yeux la résilience, cette capacité à se saisir d'un infime élément réconfortant pour supporter la dureté du monde et des êtres. Le propos reste général et, pour moi, c'est très bien ainsi, chacun-chacune peut projeter sa propre expérience. Simplement et joliment (répété-je) dit. Personnellement, pour marquer la discrétion de la cause devant le menu miracle de l'effet, j'eusse évité les termes superlatifs comme merveilleux et fabuleux, mais tel est votre choix d'auteur ou d'autrice.

Gros, gros bémol en ce qui me concerne sur la majuscule initiale systématique en tête de ces vers, qui a pour effet à mes yeux d'empeser le propos. C'est d'autant plus dommage au vu du sujet plutôt, me semble-t-il, humble et quotidien (aucune réserve quant au choix du sujet, bien au contraire ! C'est dans le concret que je trouve la poésie vraiment prégnante ; je parle de cohérence entre la forme et le fond).

   papipoete   
10/1/2021
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonsoir arigo
" un éclat " porteur de joie, qui efface peine et mauvaise humeur... un rayon de soleil, un mot tendre ou un regard silencieux qui en dit si long...
mais aussi, un éclat qui peut tout casser, faire écrouler tel château de carte une paix retrouvée, et installer un malentendu... comme ce soir à vous relire !
Les nuits blanches, qu'importe ! Du haut de ses jours nouveaux... ce petit qui fait des éclats...
NB des nuits à guetter de l'oreille, ce bruit redouté...un pleur et se lever en vitesse pour ne pas réveiller maman !
Haïr ces cris comme programmés de nuit, et au lever de bébé dire " pardon chérie, je t'en ai voulu ! mais tu n'as rien vu de ma colère ; allez, viens là... un gros câlin ; oh oui ! "
Je remarque, et le conseille ; un incipit peut changer complétement le sens d'un texte, aussi je ne manque pas de m'y appliquer.
la 3e strophe me plaît assurément !

   hersen   
10/1/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Même si tout y est, un éclat, ses jours nouveaux, peut-être que ce poème met une barrière en ce sens que les poèmes très courts doivent littéralement percuter le lecteur.
Ce fut mon cas.
J'ai été très séduite par la façon dont tu dis tout ce qui n'a plus d'importance, que l'épuisement et l'énervement s'effacent devant... l'éclat de son sourire; Il n'y a rien de plus vrai que le sourire d'un enfant tout petit. Pour ça, rien que pour ça, on accepte tout.

Le tout est dit si simplement, aussi simplement que l'enfant sourit.
Merci de cette lecture.

   ferrandeix   
11/1/2021
 a aimé ce texte 
Pas
Un poème qui se veut sans doute léger, fantaisiste, qui veut saisir l'instant d'une rencontre... Je veux bien, mais je ne suis pas séduit: trop succinct à mon goût, trop peu de contenu. Idée générale trop faible et inconsistante, clarté du sens relativement problématique. À peine a-t-on commencé la lecture qu'on arrive au bout, frustré. Point positif: les mètres variables qui introduisent un peu de diversité. Une cacophonie impardonnable:

Grosse semaine,

Là, il faudra m'expliquer comment on peut le prononcer (?)

Je rappellerai opportunément un conseil de Flaubert: rien ne vaut l'épreuve du gueuloir.

   ANIMAL   
11/1/2021
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ce poème m'évoque irrésistiblement la chanson "Le petit bonheur" de Félix Leclerc. Le texte est léger et harmonieux, plein d'allant, agréable dans sa simplicité.

J'ai d'abord pensé, au regard de la dernière strophe, qu'il s'agissait soit d'un enfant, soit d'un amoureux, enfin d'un être aimé.

"Il suffit
Du haut de ses jours nouveaux,
De sa lumière bleue,
Un charme
Fabuleux.
Plus une larme.
Il sourit."

En définitive, je préfère voir dans ce texte une simple ode au bonheur sous toutes ses formes, celui qu'on trouve dans un tout petit instant, un éclat donc, un sourire, une rencontre de hasard, un bout de ciel, une glace délicieuse, un parfum...

Bref, tous ces instants de bonheurs fugitifs qui surgissent quand on les attend le moins et embellissent la vie.

Quoiqu'il en soi j'ai lu avec plaisir ce poème qui est comme un éclat de vie, à saisir de suite.

   Vincente   
11/1/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Du bonheur simple évoqué, "éclatant", à ce modeste poème percutant par sa justesse discrète mais pertinente, se dresse pour moi l'évidence de la délivrance qu'offre ce sourire enfantin qui jaillit.

J'ai trouvé une véracité touchante dans le cadre que dessinent les deux premières strophes ; le quotidien des jeunes parents embringués dans les contingences y est quasi universel et pourtant si personnellement ressenti.

Ensuite cette strophe transitionnelle qui entrouvre le tunnel routinier et voici "l'éclat".
Puis pour finir, pour prendre un brin de recul, constater les "jours nouveaux" que respire l'enfant, et cette charmante "lumière bleue", et ce "sourire", ah ! ce sourire... félicité.
Oui, voilà une grande justesse de ton qui a su trouver une écriture de belle inspiration.

   apierre   
11/1/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Pas la peine d'en écrire davantage.Quelques mots simples et justes et le charme de cet éclat a opéré pour moi.J' ai beaucoup aimé la présentation.Ces instants nous sont si importants !
Merci Arigo pour cette agréable lecture.

   Wencreeft   
12/1/2021
 a aimé ce texte 
Pas
J'avoue être resté étranger à ce petit bout de texte. J'ai lu quelques idées jetées sur le papier, quelques inspirations éphémères et... je suis arrivé au bout du poème. Le fond est effleuré, sans être vraiment traité et la forme est fragile.
Le contenu est soit trop succinct, soit trop peu dense pour m'inspirer ou évoquer en moi quelques diffus sentiments.
Quelques mots hétéroclites ne font pas toujours un bon poème. J'espère que d'autres gouteront mieux que moi la saveur de votre texte.


Oniris Copyright © 2007-2020